Fibrillation ventriculaire : un orage électrique

A l’occasion du congrès Cardiostim, le 14 Juin à Nice le Professeur Michel Haisssaguerre du CHU de Bordeaux a pu établir une vue cartographique en 3 D d’une fibrillation ventriculaire. C’est une anarchie brutale du circuit électrique des ventricules « de vraies tornades à 400 contractions par minute ». Rappelons qu’environ 50 000 personnes meurent par an d’une mort subite dont 50 % sont en rapport avec une fibrillation ventriculaire. La moyenne d’âge est de 65 ans avec des extrêmes à 20 /30 ans. Les ventricules devenant anarchiques ne peuvent plus se contracter correctement et la pompe cardiaque est inefficace, la circulation sanguine est arrêtée. C’est pourquoi on parle non pas d’arrêt cardiaque mais d’une inefficacité circulatoire. Si la circulation ne reprend pas dans les 5 mn par massage cardiaque et surtout par défibrillation le cerveau se détruit et la personne décédera. La généralisation de la mise à disposition de défibrillateurs dans les zones à population dense est une priorité de santé publique. Il serait nécessaire que chaque ambulance soit aussi équipée. Les personnes ayant été réanimé avec succès et certains malades à haut risque peuvent désormais bénéficier de la pose d’un défibrillateur personnel implantable.

À propos de admin

Médecin anesthésiste-réanimateur, CH Montfermeil,93. Ancien directeur médical de l'institut de formation ambulancier de l'Est parisien, 93330 Neuilly/M
Ce contenu a été publié dans Module 1, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>