precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Sécurité du transport (M6)

pot echappementMécanique automobile

Certains éléments d'un moteur (joint de culasse, durites, radiateur, batterie, bougies, bobine, vis platinée, alternateur, filtre à air...) permettent de comprendre l'entretien et dépister les pannes.A chaque prise de fonction, il faut vérifier l'état du véhicule en pratiquant une "check list". L'ambulance n'est pas à l'abri de pannes: du pneu crevé à la défaillance de la batterie. Quelques contrôles simples permettent de les éviter.

Faire correctement la check list à la prise de poste sera demandée au contrôle des connaissances.


 

Mécanique

Les éléments du véhicule

Moteur

Bloc cylindre

moteurC'est la charpente du moteur.
A l'intérieur il y a le vilebrequin : axe central du moteur, comportant des coudes sur lesquelles sont fixées les bielles
Ce sont des pièces métalliques qui relient le vilebrequin aux pistons. Elles transforment le mouvement alternatif des pistons en mouvement de rotation.
L'étanchéité est assurée par les segments empêchant les gaz de combustion de passer entre le piston et le cylindre et l'huile projetée sur les parois du cylindre de remonter dans la chambre de combustion.
Les cylindres sont des tubes dans lesquels coulissent les pistons, au nombre de 4, 6, 8 et parfois plus, disposés soit à plat, en ligne ou en V selon les moteurs.
culasseLe moteur fonctionne suivant un cycle à 4 temps.

Culasse

Les cylindres sont fermés à leurs extrémités supérieures par la culasse.
Elle possède les organes de distribution (soupapes, culbuteurs), d'alimentation (injecteurs au conduit amenant le carburant vers les soupapes), et d'allumage (bougies).
L'étanchéité culasse bloc cylindre est assurée par le joint de culasse.

carterCarter d'huile

C'est la partie inférieure du moteur contenant le lubrifiant qui permet de diminuer l'usure des pièces en mouvement les unes par rapport aux autres.
Une pompe aspire le lubrifiant et le refoule sans pression vers un filtre, circule dans le circuit de graissage et après lubrification des organes redescend par gravité vers le carter. La viscosité est la caractéristique essentielle de l'huile.

Système de refroidissement

L'air frais est accéléré par un ventilateur et traverse les ailettes du moteur. Il peut aussi se faire par un liquide de refroidissement qui circule en circuit fermé autour des parties les plus chaudes du moteur puis est refroidi par le radiateur. Les canalisations en caoutchouc qui relient le moteur au radiateur se nomment les durites.

moteur dieselMoteur diesel

Du nom de son inventeur : Rudolph Diesel.
Il fonctionne également en cycle à 4 temps.
L'air chauffe en se comprimant et en fin de course du piston le gas-oil est injecté dans la chambre de combustion où il s'enflamme instantanément au contact de l'air chaud.

Système électrique

allumageIl est nécessaire au fonctionnement du moteur, à la signalisation et à l'éclairage du véhicule.

batterieAllumage

bobineIl comprend :
- une batterie d'accumulateur (généralement 12 volts)
- un transformateur ou bobine qui élève le courant de la batterie en haute tension (15 000 volts environ).
- un allumeur : rupteur et distributeur condensateur et système d'avance automatique.
- des câbles relient l'allumeur aux bougies.
- des bougies : autant que de cylindres pour enflammer le mélange air/essence comprimé à l'intérieur des cylindres.

bougieLe courant basse tension (12 volts) en traversant l'enroulement primaire charge la bobine en écartant le rupteur ou vis platinées. La bobine se décharge brusquement en produisant un courant haute tension qui est dirigé par l'intermédiaire du distributeur et d'un câble vers la bougie où se produit une étincelle.
L'ordre d'allumage d'un 4 cylindres est 1-3-4-2.

Circuit de charge

Son rôle est de fabriquer et de stocker l'électricité dans la batterie.
Ses éléments principaux sont : l'alternateur, la batterie et le régulateur.

Alimentation

Il fournit au moteur l'air et le carburant nécessaire à son fonctionnement.

reservoirCarburant

Il est amené du réservoir au compartiment moteur par une pompe.
Les carburants les plus utilisés sont : l'essence, le gas-oil, le gaz.

filtreAir

Il passe par un filtre.
Le carburateur sert à faire un mélange gazeux homogène et bien dosé. Il doit assurer à la demande du conducteur un débit variable.

bloc moteurConduits d'admission

Ils transportent le mélange dans les cylindres, vers les soupapes.

potConduits d'échappement

Le piston remonte et les gaz brûlés sortent vers le pot d'échappement.

Injection

Elle est directe lorsque l'essence est injectée directement dans le moteur, ou indirecte si cela a lieu dans les conduits d'admission.
Suralimentation « Turbo»
Un compresseur entrainé, soit par les gaz d'échappement, soit par le moteur, comprime le mélange combustible avant l'entrée dans les cylindres, d'où augmentation de puissance du moteur.

Organes de transmission

Ils transmettent aux roues le mouvement de rotation du moteur.
Il faut donc intercaler des organes qui assurent un démarrage progressif.
Ce sont l'embrayage, la boîte de vitesse, l'arbre de transmission, le différentiel, les demi-arbres, les roues.
Ils servent à séparer le moteur de la transmission pendant le démarrage, les changements de vitesse, puis de rétablir la continuité progressivement.

boite vitesseBoite de vitesse

Elle permet d'obtenir des rapports de vitesses différents entre le moteur et l'arbre de transmission et d'obtenir la marche arrière sans modifier le sens de rotation du moteur.
Elle comprend une combinaison de moignons ou d'engrenages.
Cette démultiplication augmente la force du moteur «le couple».
Le différentiel permet aux roues motrices de tourner à des vitesses différentes (dans les virages par exemple).

Roues

roueLa jante est garnie d'un pneumatique qui comporte 2 parties: la bande de roulement, la carcasse (radiale ou diagonale).

Divers

Système de freinage

Il permet de ralentir ou d'arrêter .

Direction

Elle change la trajectoire. Elle peut être assistée pour faciliter.

amortisseurSuspensions

Elles limitent les mouvements du véhicule dus aux imperfections du sol. Elles comprennent les bras de suspension, les ressorts, les amortisseurs.

 

▷ Savoir + : Wikipedia

Astuces

  • La compréhension de la mécanique automobile permet d'aborder les pannes

△ Retour début page Suite véhicules sanitaires ▷
◁ Retour choix module 6  


 

Entretiens d'un véhicule

checl listLe patient doit être transporté dans de bonnes conditions de sécurité grâce à un véhicule bien entretenu.
La vérification de son véhicule, chaque fois que l'on prend son travail doit devenir un réflexe.
L'idéal est de le faire avec son coéquipier à l'aide d'une liste. C'est ce que l'on appelle une "check list".
Certaines professions comme les pilotes de ligne contrôlent leur avion avant chaque décollage.
Elle est aussi devenue obligatoire avant toute anesthésie et toute intervention chirurgicale.

A chaque prise de fonction, l'équipe qui part et celle qui arrive coche les cases d'une fiche ou d'un cahier.
C'est l'ensemble du personnel ambulancier de la société qui a construit ce questionnaire.

Entretien quotidien

Les niveaux

reparationLes "niveaux" habituels sont vérifiés :
- eau
- huile
- liquide essuie glace
- liquide frein
- batterie
- essence

Les points de sécurité

On vérifiera particulièrement les points de sécurité:
- pneumatiques
- éclairage
- signalisation,notamment les feux arrières
- essuies glace
- lave glace

On s'intéressera aux courroies, batteries et amortisseurs et à l'échappement.
La pression des pneus et leur usure sont vérifiées. Une entaille est recherchée
L'état de marche de l'éclairage, des feux de détresse, le chauffage de la cellule sanitaire sont vérifiés.

lavageEssai

Un essai de démarrage dès la prise de fonction, et au petit matin surtout en hiver est pratiqué, car batterie, installation électrique et allumage sont souvent utilisés; au besoin bougies et vis platinées sont changées.
Au contact, on vérifie l'absence sur le tableau de bord de messages d'alerte (huile, refroidissement, freins, batterie, airbag...).

Lavage

Le lavage du véhicule est fréquent. Les vitres seront nettoyées.
Une certaine image de marque de l'entreprise est indispensable, souvent jugée, à justes raisons, sur l'état du véhicule.

◁ Revoir nettoyage d'une ambulance (Module 3, Hygiène)

Transmissions

La transmission avec l'équipe précédente doit être parfaite :
- incidents mécaniques ?
- état actuel du véhicule : propre ou sale?
- carrosserie abimée ?
- jauge à essence et à huile ?

En résumé:

Le mieux est de procéder par méthode:

Tous les 15 jours ou les 1000 kms

On vérifiera plus attentivement:
- pression des pneus
- niveau d'huile
- liquide de refroidissement
- liquide de frein
- lave glace (avec antigel en hiver)

Révisions

revisionsRégulièrement une inspection plus approfondie est nécessaire:
- suspension du véhicule et du brancard avec bonne fixation de ce dernier
- usure des plaquettes de freins et de l'embrayage
- tension des courroies
- équilibrage des roues

revisionsPour l'hiver, il faut installer des pneumatiques spéciaux, vérifier allumage, l'antigel, additif dans gaz oil ou dispositif de préchauffage.

A km fixe prévu par le constructeur, une révision générale est obligatoire afin de préserver la sécurité et la longévité du véhicule.

Un tableau de bord (tableau blanc avec marqueur effaçable) permet d'un simple coup d'oeil de rassembler les révisions à faire sur l'ensemble du parc automobile de la société.

Contrôle technique

La visite technique dans un centre agréé a lieu tous les ans avec information à l'autorité de tutelle (ARS).
Chaque véhicule est aussi vérifié avant sa mise en service par l'administration (DDASS ou équivalent).

 

Pannes

Dépannage simple

panneUn minimum de connaissance permet de répondre aux pannes simples qui peuvent être traitées sur place.

Panne de batterie

depannagepanne 2Elle est souvent en cause au démarrage.
Si pendant le transport, le voyant rouge "batterie" s'allume, cela signifie que la batterie n'est plus en charge. C'est un problème d'alternateur ou de courroie.

Si au démarrage il n'y a rien ou un faible bruit, encore plus si au même moment les lumières diminuent, la batterie est probablement déchargée. Il faut vérifier les causses de la batterie (les pattes qui se fixent sur la batterie) qui sont peut-être desserrées ou encrassées. Sinon il faut relier la batterie à une autre d'une voiture en marche à l'aide de fils spéciaux à pinces en ne se trompant pas entre la pince rouge (positif) et noire (négatif).

Pneu à plat

pneutriangleIl faut d'abord se protéger par le triangle de signalisation et sur autoroute allez au refuge suivant même si on détruit son pneu car la survie est à ce prix.

Les boulons du pneu seront desserrés en premier puis le cric sera mis en place sur un sol stable. La voiture sera soulevée, le pneu enlevé et remplacé en vissant légèrement. Le cric défait on n'oublie pas de serrer fort les boulons.


Conseil

  • Une organisation avec un planning rigoureux permet d'éviter les pannes

 

Résumé

 

Points clefs

  • Check list du véhicule à chaque prise de fonction
  • Equipements spéciaux pour l'hiver
  • Autorisation et contrôle de la DDASS pour toute mise en fonction d'un véhicule
  • Contrôle technique du véhicule tous les ans

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • culasse,vilebrequin, bielles, pistons, culasse, carter
    • durite, radiateur, batterie, bougie, bobine, vis platinée, alternateur, filtre à air
    • check list

Compétences à acquérir en stage

  • Les procédures d'entretien du véhicule sont appliquées correctement

Conseil

 


△ Retour début page Suite véhicules sanitaires ▷
◁ Retour choix module 6  
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim