Transhumance autoroutière

Les vacances d’été sont là. En quelques heures l’autoroute du Sud nous conduira peut être vers les plages ensoleillées.

Mais avant 1968, l’autoroute n’était pas complètement terminée et il fallait sortir à Auxerre avant d’affronter la N7 et ses dangers.

A l’hôpital de Salon de Provence, le Professeur Michel Bourret, chirurgien était convaincu qu’il fallait médicaliser très tôt le polytraumatisé, comme en chirurgie de guerre (Guerre de Corée, voir le film Mash). C’est ainsi que le 1 er Septembre 1957 l’hôpital sortit de ces murs.

Le transport primaire était né en France. Le Professeur Serre à Montpellier suivra notamment par hélicoptère.

A l’époque à Paris, le Professeur Cara, dès 1956, se chargeait « du transport des poliomyélitiques » sous assistance respiratoire de la province, de l’Algérie et de l’étranger vers l’hôpital Claude Bernard. Un transport secondaire qui ne disait pas son nom.

À propos de admin

Médecin anesthésiste-réanimateur, CH Montfermeil,93. Ancien directeur médical de l'institut de formation ambulancier de l'Est parisien, 93330 Neuilly/M
Ce contenu a été publié dans Module 1, Module 6, Traumato, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>