Déodorant: mort nauséabonte

Un ado est mort à la suite de l’inhalation d’un déodorant révèle le Télégraphe de Brest

Il était habitué à respirer le gaz de propulsion qui provoque étourdissements comme l’ivresse, hallucinations et voix grave. Malheureusement cette pratique n’est pas isolée. C’est l’inhalation du gaz de propulsion du déodorant qui a provoqué la mort de ce jeune garçon. Utilisé comme un produit stupéfiant, il a la réputation de provoquer un état proche de l’ivresse et de donner la voix grave. L’adolescent était un habitué de la pratique et ne semblait pas avoir conscience du risque qu’elle pouvait représenter. Ce type de comportement ne serait pas rare chez les jeunes. Le NIDA (National Institue on Drug Abuse) confirme que l’inhalation de ces substances est toxique pour les nerfs et le cerveau avec même des lésions cérébrales définitives. L’arrêt cardiaque est possible, y compris lors de la première inhalation. Son mécanisme est complexe, le propulseur : le gaz butane inhalé en grosse quantité chasse l’oxygène des voies aériennes et bloque mécaniquement la respiration.

Publié dans Module 1 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Grippe H1N1: 285 000 morts quand même

Les données statistiques sont maintenant connues: en 2009 la pandémie de grippe A (H1N1) a fait près de 285 00 morts à travers le monde, 15 fois plus que les chiffres affichés à l’époque.
Rappelons que malgré les progrès de la science : hygiène, vaccination, antibiotiques… nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle pandémie ravageuse.
Le paludisme tue encore 1.2 millions de personnes par an.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/03/la-mortalite-due-au-paludisme-est-a-majorer_1638330_3244.html
Plus près de nous la dernière épidémie de peste à Marseille (1720) a tué 40 000 personnes soit la moitié de la population.
Un cas a été recensé ce mois ci aux Etats-Unis. Ci-joint  les recommandations:
http://www.michigan.gov/documents/Plague_Fact_Sheet_in_French_142804_7.pdf

Bon que tout cela nous empêche pas de vivre. On peut aussi recevoir un météorite sur la tête.http://stationmcw.free.fr/meteorite/index.html

Publié dans Module 3 (Hygiène) | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Transports sanitaires : 3 milliards par an

Selon plusieurs sources (Cour des comptes,Terra Nova…), l’ensemble des transports sanitaires (ambulances,VSL,pompiers…) coûtent 3 milliards chaque année.
75 % sont prescrits pas les hôpitaux.
Ecomomie en berne , on estime à 500 millions/an les économies potentielles.

Publié dans Module 7 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Place en réa: dur dur

Les places en service de réanimation sont peu nombreuses (de 0.27 à 2.37 pour 10 000 habitants selon les régions).
La mortalité parmi les malades admis immédiatement et celles des non admis ou avec retard est-elle différente ?
C’est à cette question qu’une étude réalisée par une dizaine de réa de la région ouest a tenté de répondre.
La réponse est « certainement », la mortalité est majorée mais beaucoup de facteurs sont en causes qui demandent un complément d’étude (30,1 par rapport à 24,3 % pour la mortalité à J 28).
Seul élément rassurant et compréhensible : les plus jeunes et/ou les plus graves sont plus facilement admis, les réanimateurs faisant des sorties.

Robert R et coll. : Refusal of Intensive Care Unit Admission Due to a Full Unit : Impact on Mortality. Am J Respir Crit Care Med., 2012 ; 185 : 1081–1087.

Bon ce n’est pas encore demain que les SMUR parisiens ne feront plus des tours du périphérique en attendant une place de réa.

PS: Dans un tout autre domaine , les avions aussi font des ronds sur des « hippodromes » en attendant de se poser faute de place ou comme hier pour un orage très dangereux à Roissy.
Pour ceux qui n’ont rien à faire en garde entre 2 urgences, allez voir les trajectoires en direct des avions au dessus de la France et du monde.

http://www.flightradar24.com/

Publié dans Module 7 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Mort subite du sportif: autopsie systématique ?

L’académie de médecine vient de publier un travail sur la pratique du dopage chez les sportifs.
A cette occasion, a été évoquée la mort subite.
En effet 800 à 1000 sportifs décèdent brutalement lors de leur exercice d’après le Professeur Xavier Jourgen, expert sur le sujet dont seulement une quinzaine de professionnels.
Curieusement il s’agit dans 95 % de cas d’hommes (repousse plus leur limite pour prouver leur force ?) sans antécédents cardio-vasculaires, âgés de 46 ans en moyenne.
78 % des cas l’origine du décès est inconnue.
L’académie préconise l’autopsie afin de faire « progresser la science ».

Quelques remarques :
Dans les stades et enceintes sportives, le défibrillateur est désormais présent.
La chaise longue est-elle moins dangereuse que le sport ?
Rappelons que l’on meure aussi au lit surtout vers 5 h du matin
Faire du sport du manière « pépére » sans forcer
Le certificat d’aptitude au sport est une vaste fumisterie, « une hypocrisie majeure un certificat de complaisance » dénonce le Pr Jourgen.
Certificat oui mais après test d’effort, holter échographie cardiaque, IRM coronarien (là je délire) etc….donc trop lourd en pratique.

Publié dans Module 1 | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Insuffisance rénale et infarctus

L’insuffisance rénale chronique au même titre que le diabète doit être ajoutée à la liste des malades à haut risque d’infarctus du myocarde.
The Lancet (Dr Tonelli, Université Alberta), repris par le Figaro.

Rappel:
L’insuffisance rénale chronique ou IRC ( ne pas confondre avec IRC: Insuffisance respiratoire chronique) est l’usure des reins soit par la vieillesse ou par une malade comme le diabète ou l’hypertension.
Les 2 reins ayant comme fonction de réguler l’excès d’eau dans le corps et d’éliminer des déchets comme l’urée, la créatinine et d’autres substances acides.
Les conséquences sont donc l’accumulation d’eau (œdèmes des membres inférieurs) et d’urée et créatinine dans le sang.
Si rien n’est fait dans sa forme ultime, le sang devient acide et les organes nobles se gorgent d’eau (Poumons : OAP, cerveau : convulsions). C’est la crise « urémique » historique.
Mais heureusement elle n’est plus rencontrée car le malade est soigné avant, dans un premier temps par un régime et des médicaments qui augmentent l’élimination d’eau (diurétique comme le lasilix) puis par rein artificiel ou hémodialyse.

http://www.formationambulancier.fr/1_cours/113_maladies/1139_maladie_02_nephro.htm

Infarctus du myocarde

C’est la non oxygénation d’une partie du myocarde ou muscle cardiaque (myo=muscle, carde= cœur, cardiaque, cardiologie, cardiologue…).
Ce muscle n’est pas oxygéné par le sang qui passe dans les ventricules mais par des artères coronaires qui serpentent sur la face externe du cœur.

http://www.formationambulancier.fr/01-cours/m0/0013-ana-circu-aorte.html#coronaire
Elles sont minuscules et des dépôts de gras (cholestérol) les rétrécissent encore plus. Elles peuvent se boucher et de plus il n’y a pas de déviation possible par une autre artère. Dans la zone non vascularisée, les cellules vont souffrir puis mourir. (On parle d’infarctus, d’ischémie, de nécrose)(Attention dans infarctus le r est après le a et non pas avant « infractus » !).
Petite comparaison pour comprendre : Mettez un garrot au bout du doigt, très rapidement il devient bleu et vous avez très mal. On parle d’ischémie. Si vous levez le garrot tout revient à peu près normal. Si vous laissez le garrot, demain même si vous le retirer le doigt restera bleu, friable « infarci » comme de la farce (tomate farcie!! ,d’où le mot infarctus) puis cicatrisa avec un doigt raide.
Donc douleur d’ischémie pour le malade .

En phase aigue 2 risques majeurs :
-  et si c’est une artère principale qui est bouchée, la pompe est hors d’usage : chute de la tension (collapsus ou choc cardiogénique) et accumulation de sang en amont (OAP).Décès en quelques heures
- un infarctus minime peut entraîner une mort subite par fibrillation ventriculaire (car au niveau de la zone ischémiée passe un fil électrique, d’où le court-circuit).
Donc il faut déboucher en urgence et surveiller le rythme cardiaque avec un défibrillateur à portée de main (d’où l’appel au 15).

Si rien n’est fait et si le malade n’est pas mort pendant la phase aigue une partie du cœur ne fonctionnera plus définitivement (insuffisance cardiaque) jusqu’au prochain infarctus.

http://www.formationambulancier.fr/1_cours/103_homme%20malade/103_maladies_007_coeur.htm

Publié dans Module 1 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Fibrillation ventriculaire : un orage électrique

A l’occasion du congrès Cardiostim, le 14 Juin à Nice le Professeur Michel Haisssaguerre du CHU de Bordeaux a pu établir une vue cartographique en 3 D d’une fibrillation ventriculaire. C’est une anarchie brutale du circuit électrique des ventricules « de vraies tornades à 400 contractions par minute ». Rappelons qu’environ 50 000 personnes meurent par an d’une mort subite dont 50 % sont en rapport avec une fibrillation ventriculaire. La moyenne d’âge est de 65 ans avec des extrêmes à 20 /30 ans. Les ventricules devenant anarchiques ne peuvent plus se contracter correctement et la pompe cardiaque est inefficace, la circulation sanguine est arrêtée. C’est pourquoi on parle non pas d’arrêt cardiaque mais d’une inefficacité circulatoire. Si la circulation ne reprend pas dans les 5 mn par massage cardiaque et surtout par défibrillation le cerveau se détruit et la personne décédera. La généralisation de la mise à disposition de défibrillateurs dans les zones à population dense est une priorité de santé publique. Il serait nécessaire que chaque ambulance soit aussi équipée. Les personnes ayant été réanimé avec succès et certains malades à haut risque peuvent désormais bénéficier de la pose d’un défibrillateur personnel implantable.

Publié dans Module 1 | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

PLS: Pensez à un verre d’eau renversé

Le pharynx, en position allongé a la forme d’un bol.   La Position Latérale de Sécurité consiste à évacuer par simple déclivité le liquide du pharynx.   On peut imaginer un verre rempli d’eau. Il suffit de le renverser à 45 -90° pour que le liquide s’écoule vers l’extérieur.La PLS fait la même chose.

 

Publié dans Module 1 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Plasma lyophilisé en chirurgie de guerre

Plasma lyophilisé en chirurgie de guerre

A l’occasion du l’eurosatory,

http://www.eurosatory.com/indexFR.php#/home

le service de santé des armée a présenté  le plasma lyophilisé

http://www.europe1.fr/France/Le-plasma-lyophilise-au-secours-des-soldats-1124593/

Il n’est pas inutile de faire un  petit rappel de physiologie:
Le sang est composé de cellules dont les globules rouges et de liquide le plasma

http://www.formationambulancier.fr/01-cours/m0/0022-ana-circu-sang.html

En cas d’hémorragie massive, le sang est perdu en grande quantité : le plasma MAIS aussi les globules rouges.
Les globules rouges servent à transporter l’oxygène aux cellules
Pour le déchocage, le plus urgent est de maintenir la pression dans les vaisseaux, si non le coeur se désamorce et s’arrête.
Le plasma perfusé va stabiliser la situation critique. Il a l’énorme avantage de ne pas fuir en dehors des vaisseaux contrairement aux perfusions classiques: sérum salé, ringer,macromolécules.

Mais on ne peut pas survivre avec uniquement du plasma dans ses artères , il faut un minimum de globules rouges pour la fonction oxygénation.

On peut augmenter le taux d’oxygène en faisant inhaler de l’oxygéne.

Mais surtout il faut très rapidement transfuser et arrêter l’hémorragie (hémostase) :
point de compression, échographie immédiate puis chirurgie.

En conclusion:

Perfusion de plasma grâce à un secours médicalisé rapide puis évacuation héliportée vers un centre spécialisé pour réanimation complémentaire et chirurgie.

Publié dans Module 1, Traumato | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

LVA et VA: petit rappel

L’ambulancier n’a pas souvent l’occasion de libérer les voies aériennes et encore moins de pratiquer la ventilation artificielle. Afin de garder en mémoire les bons réflexes, une petite piqure de rappel:
La tête est mise en hyperextension et maintenue dans cette position.
Il est possible en plus d’appliquer un masque avec insufflateur tout en gardant la bascule en arrière.
La subluxation de la machoire est pratiquée avec le 3 ème, 4ème et 5 ème doigt de la main gauche (pour droitier)
L’index et le pouce libres entourent le masque.
Pour que le masque soit étanche , il faut l’appuyer contre la face, ce qui fléchit la tête ! En maintenant l’appui sur la face tout en basculant le tout ( 2 manœuvres qui semblent à premier vue incompatible, on évite les fuites.
A noter que la main droite est libre pour éventuellement appuyer sur le ballon pour faire de la ventilation artificielle ou insufflation
Si on n’appuie pas sur le ballon rempli d’oxygène on parle d’inhalation
A noter qu’en anesthésie on utilise un ballon plat. Si le ballon est vide, il y a des fuites
Avec un ballon autoremplisseur (type Ambu) on peut ne pas voir qu’il y a des fuites entre le masque et la face.

Plus d’information:

http://www.formationambulancier.fr/01-cours/m1/0104-rea-langue.html

Vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=rhZOW_VE_Og

Publié dans Module 1 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Coma: Risque de détresse respiratoire

Publié dans Module 1 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Appendicite : Opération ou non ?

L’appendicite est l’inflammation d’un petit appendice au début du côlon.
Le malade présente des douleurs abdominales, des troubles digestifs, de la fièvre.
Le diagnostic est parfois difficile. Des examens complémentaires sont demandés : NFS, échographie voire scanner.

L’ablation de l’appendice ou appendicectomie se pratique par une petite incision dans la fosse iliaque droite au dessus de l’aine ou par cœlioscopie (insufflation de l’abdomen).
Dans 10 % à 30 % des opérations, selon les études, l’appendice n’était pas infecté. L’intervention était inutile (risque anesthésique, occlusion secondaire par bride).

De plus en plus de voix médicales pensent que cette infection peut se traiter par antibiotiques sans complications (perforation puis péritonite).
Mais opérer n’est pas une faute d’autant que le risque de récidive à 1 an est de 26 %.
L’abstention opératoire peut être mortelle en cas d’erreur de diagnostic ou de retard.

Donc la décision opératoire est difficile. Mais globalement le nombre d’interventions a considérablement diminué depuis plusieurs années.

Une chose est sûre, l’appendicectomie « préventive » devant la moindre douleur abdominale est terminée.

Publié dans Module 1, Non classé | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Bar à oxygène: un gadget ?

Une petite fatigue…Plutôt que prendre un ballon de rouge au bar du coin, demandez une bouffée d’oxygène.
Ce concept se développe surtout en Amérique du Nord.
Opinion très personnelle: Garder vos sous pour une meilleure cause.
N’oubliez pas que contrairement au sucre (hélas) qui peut se stocker dans les graisses, l’oxygène est consommé immédiatement.
Si on veut pousser le bouchon un peu plus loin, l’oxygène facilite l’oxydation ( voir la rouille sur le fer) et c’est pas bon pour les cellules et le vieillissement mais heureusement à très forte concentration et en continue.

Un bar à oxygène à Las vegas:

 

Publié dans Module 1 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Ambulancier: Transport d’un patient en fin de vie

La fin de vie est souvent un processus qui fait suite à une longue maladie, comme un cancer.  La personne va passer par différents stades psychologiques qu’il faut connaître pour pouvoir répondre aux besoins du malade transporté.

Lire la suite ->

Publié dans Module 2 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Infarctus: Délai de prise en charge

Seulement 47 % des personnes ayant une douleur d’infarctus appelent le 15 malgré les campagnes d’information.
Le recours en première intention à un médecin de ville retarde la prise en charge .
Néanmoins le nombre de personnes dont les artères coronaires ont été débouché est en constante augmentation.
Bonne nouvelle néanmoins, en France la mortalité de l’infarctus  baisse constamment et est  la plus basse d’Europe.

Publié dans Module 1 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Discours de Marisol Touraine, Ministre, sur les urgences

A l’occasion du congrès Urgence 2012, Marisol Touraine, Ministre de la Santé, a présenté  ses grandes orientations sur les urgences.

http://www.sante.gouv.fr/congres-urgences-2012-discours-de-marisol-touraine-jeudi-31-mai-2012.html

 

Publié dans Module 7 | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Un ambulancier téléphonait au volant: Jugement

Un ambulancier avait été licencié pour avoir téléphoné plusieurs fois au volant.
Mais la cour de cassation dans son arrêt du 27 mars 2012 a cassé ce renvoi car les appels étaient occasionnels mais surtout l’employeur n’avait pas émis d’avertissement.

Rappelons qu’il s’agit d’un jugement employeur-employé.
L’usage du téléphone en conduisant est interdit et punit par la loi  (points permis et amende).

Publié dans Module 7 | Marqué avec , | 2 commentaires

Sofia’s last ambulance: Film présenté au festival de Cannes

Présentation au 65 ème festival de Cannes, du film documentaire  Sofia’s last ambulance d’Ilian Metev.
13 ambulances pour 2 millions d’habitants. C’est  l’histoire quotidienne  d’équipes  courageuses  dans une ville démunie.

http://vimeo.com/16770427

Publié dans Module 7 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Douleur thoracique: mesure des 2 pouls

En présence d’une douleur thoracique intense, en barre , irradiante, on pense, à juste raison à un infarctus du myocarde.
Un rapide bilan sera suivi d’un appel au centre 15.

Il ne faudra pas oublier de prendre les pouls radial et fémoral des 2 côtés.

Pourquoi car cette douleur, peut avoir une autre origine aussi dramatique que l’infarctus sinon pire: c’est la dissection de l’aorte.
L’aorte a plusieurs enveloppes , l’interne se déchire et le sang s’engrouffe entre 2 enveloppes. Cela bouche des branches de l’aorte.

Publié dans Module 1, Module 2 | Marqué avec , , , | Un commentaire

Un hopital ? non un bar !

Chaises roulantes, lits, brancards, perfusions: nous ne sommes pas dans un hôpital mais dans un bar de Clark quay, zone touristique de Singapour.
Les cocktails sont du même genre.

 La masseuse est en supplément.

Publié dans Module 7 | Marqué avec , | Laisser un commentaire