Déodorant: mort nauséabonte

Un ado est mort à la suite de l’inhalation d’un déodorant révèle le Télégraphe de Brest

Il était habitué à respirer le gaz de propulsion qui provoque étourdissements comme l’ivresse, hallucinations et voix grave. Malheureusement cette pratique n’est pas isolée. C’est l’inhalation du gaz de propulsion du déodorant qui a provoqué la mort de ce jeune garçon. Utilisé comme un produit stupéfiant, il a la réputation de provoquer un état proche de l’ivresse et de donner la voix grave. L’adolescent était un habitué de la pratique et ne semblait pas avoir conscience du risque qu’elle pouvait représenter. Ce type de comportement ne serait pas rare chez les jeunes. Le NIDA (National Institue on Drug Abuse) confirme que l’inhalation de ces substances est toxique pour les nerfs et le cerveau avec même des lésions cérébrales définitives. L’arrêt cardiaque est possible, y compris lors de la première inhalation. Son mécanisme est complexe, le propulseur : le gaz butane inhalé en grosse quantité chasse l’oxygène des voies aériennes et bloque mécaniquement la respiration.

À propos de admin

Médecin anesthésiste-réanimateur, CH Montfermeil,93. Ancien directeur médical de l'institut de formation ambulancier de l'Est parisien, 93330 Neuilly/M
Ce contenu a été publié dans Module 1, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>