Appendicite : Opération ou non ?

L’appendicite est l’inflammation d’un petit appendice au début du côlon.
Le malade présente des douleurs abdominales, des troubles digestifs, de la fièvre.
Le diagnostic est parfois difficile. Des examens complémentaires sont demandés : NFS, échographie voire scanner.

L’ablation de l’appendice ou appendicectomie se pratique par une petite incision dans la fosse iliaque droite au dessus de l’aine ou par cœlioscopie (insufflation de l’abdomen).
Dans 10 % à 30 % des opérations, selon les études, l’appendice n’était pas infecté. L’intervention était inutile (risque anesthésique, occlusion secondaire par bride).

De plus en plus de voix médicales pensent que cette infection peut se traiter par antibiotiques sans complications (perforation puis péritonite).
Mais opérer n’est pas une faute d’autant que le risque de récidive à 1 an est de 26 %.
L’abstention opératoire peut être mortelle en cas d’erreur de diagnostic ou de retard.

Donc la décision opératoire est difficile. Mais globalement le nombre d’interventions a considérablement diminué depuis plusieurs années.

Une chose est sûre, l’appendicectomie « préventive » devant la moindre douleur abdominale est terminée.

À propos de admin

Médecin anesthésiste-réanimateur, CH Montfermeil,93. Ancien directeur médical de l'institut de formation ambulancier de l'Est parisien, 93330 Neuilly/M
Ce contenu a été publié dans Module 1, Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>