Hémorragies extériorisées

 

 

Rappel


 

Attention vous êtes sur une ancienne version.

▷ Mise à jour de la page

▷ Vers menu nouveau site

La mise à jour comporte:

  • nouveaux élements
  • nouvelle présentation
  • lecture sur tablette et smartphone

Définitions


 

Le sang s'écoule par un orifice naturel, alors que dans l'hémorragie interne, il reste à l'intérieur du corps (dans l'abdomen, le thorax par ex.)

 

Conséquences


 

Il y a fuite de sang (d'où le nom d'hémorragie) par une déchirure d'un vaisseau veineux ou artérielle.

Selon le type de vaisseau (artère ou veine) et le nombre de vaisseaux atteint, l'hémorragie sera plus ou moins abondante.

 

Mais il est très difficile d'évaluer la quantité réellement perdue car une partie est peut être restée dans une cavité interne et un saignement épongé sur des mouchoirs, ou draps donnent toujours une impression d'abondance donc surévaluée.

 

Hémorragie de faible abondance

Il n'y a pas de retentissement sur la fonction circulatoire, donc pas d'état de choc. Mais s'il persiste le nombre de globules rouges dans le sang baisse. C'est l'anémie.

C'est pourquoi devant toute anémie (mesurée par une prise de sang: la N.F.S. ou numération Formule Sanguine), le médecin va rechercher un saignement notamment digestif en pratiquant des examens comme une fibroscopie ou une colonoscopie.(Introduction d'un tuyau avec lumière et vidéo dans un orifice naturel).

 

Hémorragie de grande abondance

Très rapidement le patient deviendra pâle avec malaise, soif puis apparaîtrons tous les signes de la détresse circulatoire:

  • La conscience est conservée au début avec bourdonnements d'oreilles, vertiges, sensation de soif et d'angoisse, puis dans les formes graves, la conscience s'altère rapidement après une phase d'agitation.
  • Les extrémités sont froides, moites et cyanosées.
  • Le pouls radial est rapide, souvent "filant",parfois imprenable.
  • La respiration est superficielle et rapide.
  • La tension artérielle est abaissée (parfois normale ou haute !)

 

Attention

On ne voit que ce qui sort.

 

 

Conseil

Le patient surestime, le soignant sous-estime

 

Gestes


 

Bilan


 

Un bilan complet à la recherche d'une détresse circulaire est pratiquée eninsistant sur les pièges comme:

  • une tension artérielle encore normal,
  • un malade anormalement calme…

Le bilan sera transmis au centre 15 qui décidera si vous pouvez faire le transport.

 

Position et oxygènation


 

La personne sera mis demi assise, réchauffée (plus pour le confort que pour autre chose)

Elle sera oxygénée par inhalation à un gros débit.

Devant un état de choc majeur, les jambes seront définitivement surélevées.

En attendant le SMUR, une surveillance attentive sera nécessaire car une dégradation est toujours possible avec comme premier signe d'alerte une somnolence précédée ou non d'une agitation.

 

Les différentes hémorragies


 

Epistaxis


 

C'est un saignement du nez (fosses nasales).

On voit le sang sortir par le nez de la victime.
Le saignement est spontané ou provoqué par un choc minime sur le nez.

Causes

 

- spontanée

sans cause majeure

 

- traumatisme

provoqué par un choc même minime sur le nez sans fracture

ou avec une fracture des os du nez (déviation visible du nez visible parfois)

 

- hypertension artérielle importante

Le saignement de nez fait office de soupape.

C'est pourquoi, devant tout épistaxis chez une personne agée, Il faut prendre la tension et  ne pas être surpris de trouver des tensions hors normes très élevées supérieure à 20 cm voire 30 parfois !

 

Gestes

- Assis

La personne doit être assise, tête penchée en avant.

Contrairement à une idée reçu, Il ne faut pas allonger ni basculer la tête en arrière, car il y a risque de passage du sang directement vers le pharynx avant d'être déglutie.

On ne peut plus apprécier la quantité de sang perdue.

 

- Compression digitale

Il faut demander à la personne de comprimer longtemps sa narine  (plus de 3 mn, 10 mn conseillé), entre le pouce et l'index, au niveau de l'aile du nez.

Il est possible d'introduire dans la narine du coton hydrophile, mais pas juste devant l'orifice mais introduit dans la fosse nasale. Le mieux est d'utiliser une éponge de gélatine résorbable.

 

epistaxis

 

- Consultation médicale

 S'il s'agit d'un traumatisme, n'oubliez pas qu'il y a un traumatisme crânien associé d'où une surveillance de l'état de conscience

 

Attention

Assis et non pas allonger

Compression prolongée (>3mn)

 

 

Liens

Saignement de nez

 

 

Hématémèse


La personne vomit du sang.

 

Les causes sont multiples comme:

  • un ulcère
  • un cancer de l'estomac
  • une cirrhose  ( patient ayant une maladie du foie due à l'alcoolisme)

 

Il faut conserver les vomissements dans un récipient, pour le donner aux urgences.

Il s'agit d'une urgence grave et la détresse circulatoire est possible.  

L'interrogatoire recherchera des antécédents de maladies digestives , de prise d'aspirine ou d'antinflammatoires ainsi que d'anticoagulants

Le centre 15 est alerté immédiatement.

 

Rectorragie et Mélaena


 

Il s'agit de l'émission par l'anus de sang rouge (rectorragie) ou de sang digéré noir (mélaena).

Le mélaena est du sang noir, goudronneux, à l'odeur nauséabonde. Il provient de la digestion de sang qui provient du haut du tube digestif.

On distinguera le filet de sang dans les selles qui demande une simple consultation en rapport avec des hémorroïdes ou autre chose de plus grave mais non urgent, de la sortie d'une importante quantité de sang avec risque de détresse circulatoire.

Il est possible d'avoir hématèmèse et rectorragie. Dans ce la situation est grave.

 

Hémoptysie


 

On distinguera le petit crachat de sang qui est un signe d'alerte nécessitant une consultation médicale.

L'hémoptysie foudroyante est exceptionnelle mais dramatique. Il s'agit souvent d'une phase terminale d'un cancer du poumon ou d'une tuberculose. Elle entraîne une double détresse, respiratoire car les voies aériennes sont envahies par le sang et une détresse circulatoire.

 

Otorragie


 

C'est un saignement du conduit de l’oreille. Elle n'a aucun retentissement sur la fonction circulatoire, elle signe, chez un traumatisé une fracture du crâne.

La surveillance de l'état de conscience doit être vigilante.

 

Metrorragie


 

Ils'agit d'une hémorragie vaginale chez une femme enceinte ou non.

La principale cause est la fausse couche (expulsion précoce de l'embryon).

Il faut demander la couleur de l’écoulement (rouge, marron, liquide clair ou trouble) et obtenir un avis médical immédiat. Si l'hémorragie persiste une anémie apparaît.

 

Hématurie


 

Il s’agit d'urine plus ou moins mêlée de sang. C'est un signe d'alerte, mais sans détresse circulatoire.

 

Conseil

Bien connaître tous les noms des hémorragies

 

Répertoire

Distinguer hémorragie externe, extériorisée, interne