Ventilation artificielle  ou Insufflation

 

 

Attention vous êtes sur une ancienne version.

▷ Mise à jour de la page

▷ Vers menu nouveau site

La mise à jour comporte:

  • nouveaux élements
  • nouvelle présentation
  • lecture sur tablette et smartphone

 

Avertissement


 

Les gestes élémentaires de survie (G.E.S.) ont pour but de maintenir une liberté des voies aériennes, de permettre une ventilation pulmonaire et une circulation sanguine efficace sans avoir recours à d'autres équipements.

 

Les G.E.S. doivent être appliqués selon des règles précises.

 

Pour des raisons pédagogiques, chaque technique de réanimation sera d’abord étudiée séparément puis dans le chapitre « Réanimation par l’ambulancier », l’enchaînement pratique des gestes dans le temps sera abordé.

 

La réanimation a pour but :

  • Liberté des voies aériennes
  • Ventilation pulmonaire efficace
  • Circulation efficace grâce à une pompe cardiaque puissante et un sang correct  

 

Attention

La survie est conditionnée par le délai de mise en œuvre de la réanimation qui doit être le plus court possible.

 

 

 

 

 

Indications


 

C’est l'arrêt respiratoire isolé ou associé à un arrêt cardio-circulatoire.

(Mais dans ce cas le MCE est prioritaire , voir Commentaire)

 

Il se reconnaît par :

  • l'inconscience
  • la cyanose (pas toujours présente)
  • l’absence de soulèvement thoracique ou abdominal et de passage d’air (perçu ou entendu) au niveau du nez ou de la bouche
    • Sentir : aucun souffle d'air n'est ressenti sur votre joue
    • Entendre: aucun bruit respiratoire
    • Regarder: pas de soulèvement du thorax et/ou de l'abdomen

 

Le gasp ou respiration agonique peut être assimilé à un arrêt respiratoire.

 

Si le pouls carotidien est perçu, l'arrêt respiratoire est isolé, ce qui est très rare sauf chez les enfants ; sinon, il s’agit d’un arrêt cardio-respiratoire.

 

Si aucun insufflateur n'est disponible immédiatement, il ne faut pas attendre et pratiquer le bouche à bouche, car il ne nécessite aucun matériel.(Voir Commentaire).

 

 

Notes

Lorsque l'arrêt est probablement d'origine cardiaque, comme une perte de connaissance brutale devant témoin, il est licite de débuter, pour le premier secouriste, la réanimation par le seul MCE dont l'efficacité est suffisante pendant 4 mn en attendant le défibrillateur .

 

 

En résumé la ventilation artificielle est toujours d'actualité en première intention chez:

  • enfant
  • intoxiqué
  • noyé

 

 

 

Commentaires


 

Faut-il ventiler les arrêts cardiaques brutaux (Mort subite) ?

En 2007 une étude japonaise a remis en cause cette attitude.

Car l'origine de cet arrêt est le plus souvent le coeur (qui fibrille), d'où la priorité au massage et encore mieux à l'emploi d'un défibrillateur.

Peu de personnes souhaitent faire de bouche à bouche ! (15 % seulement ....)

D'autant que souvent au début le malade gasp pendant quelques minutes et que les vaisseaux pulmonaires sont plein d'oxygène.

Sans matériel: MCE

Avec matériel: MCE puis défibrillation puis ventilation au ballon puis avec oxygène.

 

 

 

Mais ATTENTION si l'origine de l'arrêt du coeur est anoxique (manque d'oxygène par détresse respiratoire, la réanimation respiratoire reste prioritaire). C'est le cas des enfants.

 

 

Conseil

Bien connaître la chronologie des gestes à faire