precedent

Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches

Savoir +

Phlébite, embolie pulmonaire

Avertissement : une partie ou la totalité du sujet est hors prgramme

Phlébite

Définition

La phlébite est la constitution d'un caillot de sang dans une veine des membres inférieurs ou du bassin.
Le sang est en équilibre permanent et oscille entre fluidité et caillot (pour boucher les plaies).
Si le vaisseau est abimé, ou la circulation stagne, le sang peut coaguler
Ce caillot peut parfois se détacher et suit la circulation sanguine, c'est l'embolie pulmonaire.

Facteurs favorisants

Ils sont nombreux. Citons:

Pourquoi le caillot se forme ?

C'est complexe...Il ne faut pas que le sang coagule, mais aussi il ne faut qu'il soit trop fluide surtout lorsqu'on se blesse et que le vaisseau doit être bouché par la formation d'un petit caillot.....
Il y a donc un juste équilibre entre les 2.
Parfois il est rompu et le sang a tendance à coaguler plus facilement (prise de la pilule, facteur génétique, après une intervention chirurgicale...)
La circulation veineuse peut être ralentie ou comprimée (alitement, platre, intervention chirurgicale)., les veines abimées.
Le coeur peut faire des ratés (arythmie ) ou une valve est usée ou remplacée.
Tout ceci peut faire coaguler le sang.

Donc le médecin connaît les facteurs de risque de son patient.
Les plus connus sont après la chirurgie surtout des cancers et en orthopédie (chirurgie des os).
Il faut savoir qu'un grand nombre d'opérés de la hanche (Prothèse totale de hanche ou PTH) font des phlébites profondes .

Le médecin va donc essayer d'éviter la phlébite avec le risque d'embolie pulmonaire en faisant garder le lit le moins longtemps possible, en utilisant des bas à varices ou avec un traitement à base de piqûres sous la peau (sous cutané) ou de comprimés d'anticoagulants appelé AVK ( On contrôle alors la fluidité du sang régulièrement par une prise de sang et surveillance de l'I.N.R.)

Pourquoi parler de ces traitements complexes, parce que le patient va surement vous en parler...

Signes

C'est une douleur dans le mollet, un gonflement notamment à la pression du mollet ou à la flexion de la cheville.
Ne pas confondre la douleur sous plâtre d'une phlébite avec la douleur immédiate après la confection d'un plâtre et signes de garrot en dessous : extrémités froides et cyanosées, pas de pouls, nécessitant le retour immédiat aux urgences pour desserrer le plâtre.
Attention la phlébite profonde peut donner aucun signe.
Mais souvent, il n'y a aucun signe et l'embolie peut alors survenir sans prévenir, comme le premier lever après une intervention chirurgicale ou lors de la sortie (avec marche) de l'hôpital. Cela vous concerne donc.

Confirmation

La phlébite est confirmé par un échodoppler, examen non douloureux qui utilise des ultrasons avec une sonde appliquée sur la jambe.

Prévention

En avion

A l'hôpital

Traitement

On essaie d'éviter l'extension du caillot par l'injection IV d'héparine ou dérivés en sous cutané.
Le relais est pris par des anticoagulants pris en comprimés (dit per os) appelés AVK ou antivitamine K.

Embolie pulmonaire

L'embolie pulmonaire est une obstruction d'un vaisseau pulmonaire par un caillot de sang.
Elle se manifeste par des signes respiratoires et cardiaques variés d'où un diagnostic difficile nécessitant des examens complémentaires hospitaliers.
Sa forme la plus dramatique est la mort subite.
Les circonstances d'apparition sont : l'alitement, le plâtre, la chirurgie, un long transport aérien...
Les facteurs favorisants la formation du caillot sont : une mauvaise veine, des varices, obésité, tabac, pilule contraceptive...
L'embolie est actuellement moins fréquente due à une prévention efficace : lever précoce, bas à varices, anticoagulants.
Le médecin qui s'occupe des varices est un phlébologue.

Définition

Le caillot d'une phlébite peut parfois se détacher et suit la circulation sanguine, c'est-à-dire veine cave, cœur droit puis artère pulmonaire.
La circulation se rétrécie alors et le caillot ne peut plus avancer et bouche le vaisseau. C'est l'embolie pulmonaire.
Plus le caillot est gros plus c'est un gros vaisseau qui se bouche.
C'est pourquoi les signes sont variables: de rien du tout (petite toux, douleur) pour un mini caillot qui ira presque jusqu'au bout à l'arrêt cardiaque brutal lors d'un lever par ex.
L'embolie pulmonaire est responsable de 25 000 décès par an en France.

Signes

De rien à la mort subite en passant par une détresse respiratoire ou circulatoire ou les 2.
- Les petites embolies se manifestent par une toux, une douleur sur le côté puis une petite respiration rapide.
- Les grosses donnent une détresse respiratoire et circulatoire avec état de choc.
- Les massives sont redoutables avec mort subite. C'est le cas d'un patient qui se lève après quelques jours d'alitement (un opéré) ou qui a le temps d'aller chercher son journal à la cafétéria ou le jour de sa sortie avec l'ambulancier qui l'accompagne.
Il s'écroule avec tous les signes de l'arrêt cardiaque.
Heureusement ce scénario devient plus rare grâce aux mesures préventives que les médecins des établissements de santé prennent.

 


Revoir un cours sur le sujet

 


△ Retour début page ◁ Retour Menu savoir +
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim