precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Préparer un examen

Conseils pratiques

Un examen se prépare .


 

Préparation générale

Cela ne s'improvise pas. On doit s'organiser longtemps à l'avance.
il faut relire les informations : notes, livres, polycopiés , internet .
La mémoire écrite est importante. C'est pourquoi il est indispensable de faire soit même des fiches (et non pas lire celles toutes faites).
L'idéal est d'avoir à disposition un classeur avec des feuilles perforées afin de les modifier, détruire, refaire, classer...

Quelques jours avant l'examen, il faut s'organiser à l'aide d'un calendrier afin de réserver des plages horaires où l'on ne sera pas dérangé pour faire des révisions.

Conseils pratiques (Check list)

La veille et le jour de l'examen, il faut vérifier que tout est prêt (check list). Cela vous évitera stress et précipitation.
Vérifier papiers d'identite, convocation.
Avoir : stylos (plusieurs encre bleu ou noir uniquement), crayon, gomme, surligneur, une montre (pour contrôler son temps), eau, barres énergétiques, mouchoirs
Bien contrôler le lieu de l'examen et au besoin y aller avant afin d'avoir des repères.
Noter le temps du trajet (même heure car risque d'embouteillage)
L'idéal est d'y arriver plusieurs heures avant (permettant de changer de moyens de transports en cas d'accident, transport en commun défaillant...)
L'attente se fera alors tranquillement dans un café à proximité du centre d'examen avec...vérification ultime de ses fiches et vidange de sa vessie !

Il est normal d'être stressé et d'avoir le sentiment d'avoir tout oublier. Ne prenez pas de médicaments surtout des tranquillisants qui risquent plutôt de vous endormir !

Préparer un écrit

Il faut bien gérer son temps pendant l'épreuve et avoir des priorités (les points importants, les mots clefs...).
Bien relire les questions (attention au contre sens, c'est à dire répondre à un sujet différent)
Si la répartition des points sont notés, cela permet de savoir ce qui rapporte le plus.
Noter sur une feuille de brouillons les mots clefs (les correcteurs corrigent aussi en scannant votre texte à la recherche de ces mots clefs).
Attention aussi aux omissions; ne pas dire quelque chose d'important voire vitale pour un patient peut vous donner des points négatifs voir même une note éliminatoire.
Ne rédiger pas toutes vos réponses sur une feuille de brouillon car vous risquez de ne pas avoir le temps de recopier à la fin.
Aérée votre copie afin de pouvoir rajouter par la suite des élements moins importants.
On n'est pas obligé de répondre aux questions dans l'ordre, mais c'est mieux afin d'éviter au correcteur de rechercher (ça risque de l'agacer).
Garder de la place entre 2 réponses.
Réserver du temps à la fin pour bien relire son texte.

Préparer un oral

Ceci est valable pour un examen d'entrée ou un contrôle pratique des connaissances

Comment s’habiller ?

Principe de base : pas d’excès, rester naturel
Tenue correcte à l’aise (surtout lors d’une épreuve pratique)
Soigné, propre, chaussures impeccables
Cheveux lavés et correctement peignés
Discret , sans accessoires , ni maquillage excessif
Pas de bijoux qui font du bruit
Pas d’odeur de tabac : vêtements imprégnés,
Haleine : ni alcool, ail ou tabac

Entrer dans la salle

Fondamental
Donne une impression immédiate, le jury risque d’être bloqué sur cette première image
Règle des 3 20 :
- 20 premières secondes d’entrée
- 20 premiers mots : bonjour, présentation
- 20 cm de visage expressif : entre bouche et yeux (sourire, regarder le jury et non pas ses pieds)

Erreur :
Mine triste, crispée
S’assoir sans avoir été invité
S’affaler sur sa chaise ou/et sur le bureau
Serrer la main du jury

Fin entretien

Décidé par le jury
Ne pas s’affoler s’il y a des blancs dans le dialogue
Dire au revoir au jury
Ne pas demander sa note ou contester
Ne pas décompresser trop vite devant le jury

Comment gérer son stress ?

S’entrainer en famille ou en groupe
Ne pas prendre de médicaments, fortifiants, stimulants
- surtout pas de tranquillisants, ni de bétabloquants (surtout si on ne les a pas tester)
Exercices de respiration profonde
Si panique, le dire, ça soulage immédiatement

Attitude

Contrôler ses gestes : pas de grands mouvements (éviter bruits de bracelets)
Pas de tics de gestes : pivoter sa bague, sa montre, mèche de cheveux, mouvements continus des pieds, pianoter ses doigts
Bien droit sur sa chaise, sans appui sur le bureau
Pas de bras croisés

Savoir parler

Éviter les « euh » et les autres tics (un mot, une phrase répétitive) .Se filmer ou demander à son entourage
Ne pas meubler à tout prix un silence, profiter pour respirer
Parler simplement en langage clair et précis avec des phrases courtes (une qualité jugée, correspondant à un bon bilan clinique avec synthèse et ordre)
Utiliser les bons termes médicaux et non pas le populaire
Mais pas non plus trop scientifique (les explications données au cours sont pour comprendre l’essentiel, et non pas pour les répéter et souvent déformées).
Bien écouter la question
Bien analyser les questions du jury
Se donner un bref temps de réflexion, n’ayez pas peur d’un bref temps de silence
Éviter de faire répéter la question, plutôt la reformuler (le jury pourra spontanément corriger votre erreur)
Mettre en valeur votre esprit de synthèse avec un plan structuré, hiérarchisé
Rechercher les mots clefs que le jury veut entendre

Gérer le temps

En général le temps est limité
Aller de l’essentiel au facultatif
Mettre en évidence sa montre est autorisé (esprit pratique)

Gérer son ignorance

L’avouer mais surtout pas tout de suite
Préférer dévier vers un sujet classique, on revient vite aux fondamentaux
Certains jurys (surtout médicaux) peuvent mal connaître le niveau requis et poser des questions trop spécialisées, demander des précisions dans ce cas en expliquant votre place dans la chaîne des secours
Un silence d’un jury ne veut pas forcément dire que vous avez faux, il peut s’agir de tester votre maitrise du stress (requis pour cette profession)
Ne pas contester, critiquer, ça ne ferait qu’aggraver votre sort

Présenter sa motivation (jury d’entrée)

La préparer, parler naturellement
Pas de parcoeur mais insister sur les points importants qui ponctuerons votre speech.
Eviter la motivation « bateau » que tout le monde va dire même s’il ne le pense pas
Ne soyez pas non plus provoquant en disant que c’est pour sauver des vies (ça fera un peu trop « cow boy »)
Avoir un projet d’avenir, voir ambitieux : devenir patron, monter son entreprise, premier diplôme avant d’autres : aide-soignant, voire infirmièr(e)
Montrer que vous connaissez la pénibilité du métier : gardes…
Mettre en valeur ses expériences dans le monde de l’urgence (pompier volontaire, secouriste), social (association…)
Résumé son parcours professionnel (niveau scolaire, diplômes, emplois) ou chômage avec réorientation motivée

Epreuve écrite d'arithmétique (examen d'entrée)

On doit respecter certaines formes :

Epreuve écrite de français (examen d'entrée)

Les sujets sont souvent en rapport avec l'actualité. Il faut renforcer ses connaissances en s'informant : journaux, flux d'actualités, journaux TV...et faire des fiches, toujours des fiches. C'est TRES important.



△ Retour début page Vers exercices ▷
▷ Vers devenir ambulancier  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim