precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Module 5 : Relation et communication

Résumé, Savoirs, Exercices , Téléchargements

▽ Résumé

▽ Savoir

▽ Exercices

▽ Téléchargements


 

Avez vous atteint les objectifs du module 5 ?

Le but principal est de savoir dialoguer avec le patient

Etre capable de :

Type d'examen

Elle comporte une épreuve orale à partir d'un cas vécu en stage ou d'une présentation d'un cas concret proposé à l'institut.
Sa durée est de 20 minutes maximum. L'épreuve est organisée par l'institut.
Elle est notée sur 20 points et il faut obtenir la moyenne.


 ▽△ Détail du programme officiel

 

Objectifs de formation

Etre capable de :

  • écouter le patient et son entourage et prendre en compte les signes non verbaux de communication sans porter de jugement ;
  • s'exprimer et échanger en adaptant son niveau de langage, dans le respect du patient et avec discrétion ;
  • s'expliquer le transport réalisé, les raisons d'un geste professionnel et apporter des conseils adaptés ;
  • faire exprimer les besoins et les attentes du patient, les reformuler et proposer des modalités adaptées de prise en charge ;
  • apporter des informations pratiques adaptées lors de l'accueil dans le service ;
  • identifier les limites de son champ d'intervention dans des situations de crise, de violence en prenant du recul par rapport au patient et à sa situation.

Savoirs associés

Théoriques et procéduraux

  • Le développement psychosociologique de l'homme, les relations humaines, l'insertion dans la société, le lien social.
  • Relation et communication :
    • les valeurs et les principes : respect, discrétion, écoute sans jugement, confidentialité ;
    • les facteurs influençant la communication.
  • Information et droits des patients :
    • la charte du patient hospitalisé ;
    • la loi du 4 mars 2002 relative aux droits du malade ;
    • le secret professionnel et le secret médical ;
    • le rôle de l'ambulancier dans l'information du patient ;
  • la maltraitance : prévention, repérage des signes et transmission aux personnes compétentes.
  • Soins palliatifs et accompagnement des personnes en fin de vie :
    • concept de mort : approche culturelle et religieuse ;
    • psychologie et personne en fin de vie ;
    • soins palliatifs, soins d'hygiène et de confort des personnes en fin de vie ;
    • notions législatives et réglementaires.
  • Les techniques de communication :
    • observation ;
    • entretien ;
    • communication verbale et non verbale ;
      • le jeu et l'animation.
    • Règles et procédures de communication dans un contexte professionnel ;
    • Démarche d'information et d'éducation.

Pratiques

  • Accueil et information du patient et de son entourage ;
  • Ecoute et reformulation ;
  • Communication verbale et non verbale ;
  • Adaptation de la communication aux différentes situations rencontrées dans les soins ;
  • Accompagnement d'une personne en fin de vie et accompagnement de son entourage ;
  • Education d'un patient pour favoriser ou maintenir son autonomie ;
  • Participation à la démarche éthique.

Niveau d'acquisition et limites d'exigence :

  • Les techniques de base de la communication sont développées.
  • Un travail approfondi et personnalisé est réalisé sur le comportement au travail et spécifiquement en relation avec les patients.
  • Les situations de maltraitance ou présentant des difficultés dans la communication sont analysées.

Evaluation

Critères de résultat :
  • une relation de confiance est établie ;
  • la communication est adaptée en fonction de l'état de santé du patient et de sa douleur ;
  • l'information donnée est comprise par le patient et par son entourage ;
  • les attentes du patient sont écoutées, entendues avec respect et prises en compte ;
  • des limites sont posées dans les situations d'agressivité, de crise ou de violence.
Critères de compréhension :
  • les points forts et les points faibles sont identifiés dans une situation de relation donnée ;
  • les difficultés rencontrées dans les situations relationnelles difficiles et les moyens pour y répondre sont explicités ;
  • la notion de respect du patient est commentée.

L'essentiel pour le DEA

Psychologie et sociologie

La psychologie s'intéresse aux comportements humains, à l'affectivité, aux relations entre le corps et l'esprit.
Le psychiatre est un médecin, le psychologue un paramédical.
Nous avons en permanence des besoins conscient ou inconscient à satisfaire.
L'angoisse est à prendre au sérieux et bien vérifié qu'il n'y a pas de détresse circulatoire sous-jacente.
Maladie et psychisme sont liés. Une maladie psychosomatique correspond à des troubles fonctionnels sans cause évidente.

Points clefs

△ Retour début page

Sociologie

La sociologie est l'étude des relations humaines notamment en groupe, en famille. Elle étudie la société.
L'influence sur l'enfant en formation est particulièrement important.
Nous appartenons à des groupes : famille, travail... Il y a des règles à respecter (vivre en société, règlement intérieur).
Il y a le plus souvent une hiérarchie avec un chef.
Tout changement nécessite au préalable informations et discussions, car la résistance est forte. On aime bien ses habitudes.

Points clefs

△ Retour début page

Violence

La violence a plusieurs origines qu'il faudra dépister ; détresse, conflit, irraisonnée....
Cela peut être un appel au secours ou un reflet de "j'ai payé, donc tout tout de suite".
Il faut éviter tout risque pour la personne et pour vous même en gardant ces distances puis isoler, écouter, dialoguer.
La maltraitance concerne les enfants, mais aussi le conjoint, lespersonnes âgées ou handicapés.
Au moindre soupçon, on en parlera à l'équipe soignante (déclaration obligatoire chez le mineur).
La malveillance, c'est aussi la négligence, comme manipuler une personne sans précaution, de cogner le brancard dans un mur, de parler fort au malade et de le tutoyer en l'infantilisant, de l'appeler "pépé".
Le "burn out" ou épuisement est reconnaissable par l'entourage.
Après avoir été témoin d'une tragédie, un "syndrome post-traumatique" peut survenir (flashbacks...). Il faut se réunir, en parler et avoir une aide psychologique.

Points clefs

△ Retour début page

Relation avec le patient

Tout au long de la prise en charge, on doit respecter certaines règles de comportement. Cela commence par une bonne présentation : tenue, hygiène, attitude, respect et discrétion. Le transport n'est pas tout, il faut aussi observer, écouter et communiquer. Le patient a besoin d'aide. L'ambulancier doit avoir une démarche éthique (morale et règles de conduite de la profession).

Points clefs

△ Retour début page

Apprendre à communiquer et dialoger

On peut communiquer verbalement sur le mode interrogatif (questions) ou alternatif (échange) ou gérer le silence.
La posture englobe une distance intime, un regard au niveau du patient et une bonne expression de son visage (mimique).
On s'adaptera aux cas particuliers: trachéotomisé, enfant, vieillard, étranger, sourd, aveugle...
Dialoguer c'est expliquer, questionner, reformuler,négocier, élucider. Il faut toujours expliquer les gestes et le transport.

Points clefs

△ Retour début page

Informations et droits du patient

La loi du 4 Mars 2002 rappelle les droits du patient.
L'ambulancier est tenu au secret professionnel, ne communique pas les confidences du patient.
Il peut informer sur les gestes et la modalité du transport, En cas d'incapacité du malade, on recherchera qui est l'interlocuteur unique.
C'est le médecin et non pas l'ambulancier qui communiquera sur l'état de santé.
De nombreux textes de loi détaillent les droits du patient dont la principale la loi du 4 Mars 2002, et la chartre du patient hospitalisé.

Points clefs

△ Retour début page

Fin de vie

La fin de vie est souvent un processus qui fait suite à une longue maladie, comme un cancer.
La personne va passer par différents stades psychologiques qu'il faut connaître pour pouvoir répondre aux besoins de la personne transportée.
Il existe une chartre du malade hospitalisé reconnaissant les droits du malade et son respect.
Les soins palliatifs sont apportés à une personne atteinte d'une maladie grave qui tôt ou tard se terminera par la mort.
La loi Leonetti de 2005 explique les démarches pour limiter ou arrêter les traitements inutiles.
C'est une équipe médicale et paramédicale qui se concerte. Ce n'est pas une personne seule qui décide.
En cas il s'agit de donner la mort (euthanasie).

Points clefs

△ Retour début page

La mort

L'ambulancier est en contact avec la mort. La mort est angoisse.
Souvent la religion donne ou essaye de donner des réponses aux questions habituelles.
Le décès est constaté par un médecin. En urgence l'ambulancier poursuit au moindre doute les gestes de réanimation jusqu'à l'arrivée des secours spécialisés.
En présence d'une rigidité cadavérique ou de circonstances évidentes, la mort ne fait aucun doute.
Le médecin peut refuser le permis d'inhumer en qualifiant la mort de suspecte ou violente. Dans ce cas, on dit qu'il y a un obstacle médico-légal. Le médecin légiste prendra le relais pour trouver l'origine de la mort.
La plupart des personnes agées meurent en milieu hospitalier.
L'ambulancier ne touchera pas un cadavre et il n'est pas habilité à le transporter. Tout ce que vous observez n'est pas du secret professionnel. Vous êtes un simple témoin.
L'annonce d'un décès est délicate et peut déclencher des réactions incontrôlables. L'ambulancier,dans des circonstances exceptionnelles peut être affecté. et aura besoin d'un soutien psychologique.
Le coma dépassé correspond à la mort du cerveau (absence d'activité électrique). Des prélèvements d'organe en vue d'une greffe sont possibles.

Points clefs

△ Retour début page

 

Savoirs

Exercices

Exercez vous avec une personne avec un transport fictif

Télécharger le cours

Le cours est téléchargable pour usage privé

Que faire maintenant ?

Vous pouvez continuer:

 


△ Retour début page Suite révisions module 6 ▷
◁ Retour choix module 5  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim