precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Pédiatrie

Résumé, Savoirs, Exercices , Téléchargements

▽ Résumé

▽ Savoir

▽ Exercices

▽ Téléchargements


 

L'essentiel pour le DEA

Bilan

Plus l'âge diminue, plus rapide est la fréquence respiratoire (de 20 à 60) et cardiaque (de 70 à 160).
L'étude de la peau est importante à la recherche de pâleur, teint cireux, cyanose, marbrures, taches violettes, pli cutané...
Le bilan respiratoire dépiste facilement une détresse avec fréquence rapide, tirage et cyanose
Le bilan circulatoire est plus difficile à évaluer, la tachycardie a peu de valeur. Il faut se rabattre sur le faciès, la fatigue, les extrémités
Une bradycardie est très inquiétante car précéde de peu un arrêt cardiaque dont l'origine est respiratoire et/ou circulatoire, rarement cardiaque
La rechercher des antécedents repose sur l'interrogatoire des parents et la lecture du carnet de santé.
En présence d'une détresse, les gestes d'urgence seront pratiqués et le 15 alerter.
Un enfant conscient avec problème respiratoire sera toujours installé 1/2 assis.

Points clefs

△ Retour début page

Techniques de réanimation

L'obstruction totale des voies aériennes nécessitent d'appliquer 5 claques dans le dos, à califourchon chez le tout petit.
Libérer les voies aériennes est obligatoire avant toute RCP. L'hyperextension de la tête n'est pas utile chez le nourrisson.
Cyanose = oxygénation au masque à haute concentration ou avec un BAVU sans insuffler.
La RCP associe MCE et ventilation. Il faut ventiler faiblement mais à un rythme rapide. Le MCE est aussi très rapide et seulement avec les doigts pour le nourrisson.

Points clefs

△ Retour début page

Détresses

L'arrêt cardiaque a souvent pour origine une détresse respiratoire. L'enfant est inerte, inconscient, sans respiration avec une peau livide et/ou cyanosée.
Le pouls carotidien ou huméral est absent. IL faut alerter et combiner MCE et ventilation artificielle.
La détresse respiratoire est évidente avec respiratoire rapide, bruyante et cyanose. A tout instant le cœur peut lâcher avec la séquence rapide : bradycardie puis arrêt.
Il faut alerter, installer en 1/2 assis (enfant conscient) et oxygéner.
La recherche d'un obstacle par corps étranger ainsi qu'une épiglottite permettra de faire les bons gestes salvateurs.

Points clefs

△ Retour début page

Accidents

L'obstruction du larynx par un aliment est un accident redoutable. Brutalement l'enfant ne peut plus parler, ni crier et respire plus. Le geste salvateur est de taper fort le dos 5 fois de suite à renouveler.
L'asphyxie par compression du cou se fait par les barreaux d'un lit par ex. mais aussi volontairement par le jeu du foulard.
En dehors des causes classiques d'électrocution, le jeune enfant peut mettre ses doigts dans une prise de courant.
La noyade est la deuxième cause de mortalité infantile. Quelques minutes d'inattention suffisent pour retrouver un enfant en arrêt cardio-respiratoire dans une piscine.
L'enfant peut porter à la bouche comme des bonbons des médicaments ou des produits ménagers. La plus classique des intoxications est l'eau de Javel.
Il ne faut pas faire vomir, ni ingérer du lait et garder la position 1/2 assise sauf inconscience. Bilan et nature du produit seront transmis au 15.
Un traumatisme crânien est le plus souvent bénin et sans conséquence. Mais il faut rester vigilant et à la moindre somnolence secondaire évoquer l'hématome extradural.

Points clefs

△ Retour début page

Urgences, maladies

La mort subite du nourrisson est un drame car hélas l'arrêt cardio-respiratoire est découvert avec retard. Les gestes de réanimation seront néanmoins entrepris. Une aide psychologique de l'entourage est indispensable.
L'épiglottite est une infection sévère redoutable avec risque de décès par asphyxie surtout si on allonge l'enfant. Elle se traduit par une forte fièvre, altération de l'état général, bouche ouverte, sans voix , penché en avant.
Une gène respiratoire avec sifflement et expiration difficile correspond à une crise d'asthme. Attention exceptionnellement la détresse peut s'avèrer dangereuse avec une Sa02 <90 %.
En présence d'une infection avec fièvre, l'enfant peut présenter une convulsion avec une courte détresse respiratoire. Il faut éviter la récidive et faire un bilan médical. Le premier temps est de faire baisser la température.
La détresse circulatoire se détecte par des signes indirects comme faciès terreux, inerte, marbrures...L'origine est une déshydratation, une urgence chirurgicale..

Points clefs

△ Retour début page

Prématuré

C'est un nouveau-né qui est né avant la date prévue de l'accouchement (avant la 37 ème semaine)
et qui a un poids inférieur à 2200 g.
Le transport est toujours secondaire, c'est-à-dire d'un lieu médicalisé (hôpital ou clinique) vers un centre spécialisé (service de prématuré).
Il s'agit d'un transport de haute compétence, qui doit être réservé aux ambulanciers ayant l'habitude de ce transport.
Les prématurés en détresse seront pris en charge par le SAMU.
Le principe du transport est de réchauffer en respectant la chaîne du chaud, d'être propre car le nouveau né est immunodéprimé.
La couveuse est toujours prête et bien entretenue.
L'installation se fait avec l'aide du service et en respectant une hygiène rigoureuse.
On n'oubliera pas le dossier et confirmera l'heure d'arrivée au service de néonatalogie.

Points clefs

△ Retour début page

Savoirs

Exercices

 


△ Retour début page Suite révisions générale M2 ▷
◁ Retour choix module 2  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim