Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches

Fiche technique

Matelas immobilisateur


 

Résumé

matelasLe matelas immobilisateur dit matelas coquille est un sac plastique contenant des billes.
En faisant le vide les billes se rapprochent, le matelas moule alors le corps du blessé.

Il est étendu sur un sol propre, sans morceau de verre protégé par une housse plastique solide.

Puis la pompe à vide est branchée et un léger vide est obtenu.
Un drap en aluminium protège du froid puis un drap propre en papier solide jetable lutte contre les souillures. Le blessé est étendu sur le matelas par les méthodes habituelles de manipulation, puis les bords du matelas sont rapprochés au maximum afin de bien recouvrir tout le corps.
Le vide est alors pratiqué tout en maintenant cette position, jusqu'à obtention d'une dureté importante.

Détails

Référentiel officiel (PSE2)

Justification

En immobilisant en bloc le corps d'une victime, le matelas immobilisateur à dépression permet de respecter son axe « tête cou tronc » et limite toute aggravation d'une éventuelle lésion de la moelle épinière et du bassin. Il permet en outre d'immobiliser les membres inférieurs.

Indications

Il est utilisé pour immobiliser le corps entier d'une victime, suspectée de:

Il est particulièrement indiqué si la victime présente de multiples lésions.

On peut installer une victime inconsciente en pls

Matériel

matelas1Le matelas immobilisateur à dépression est constitué :

Il ne peut être utilisé qu'avec une pompe d'aspiration manuelle ou électrique (aspirateur de mucosités)

Son principe de fonctionnement consiste, une fois la victime installée sur le matelas immobilisateur à dépression, à aspirer l'air contenu dans l'enveloppe étanche.
Cette aspiration provoque une agglutination des petites billes qui moule et rigidifie le matelas, immobilisant ainsi la victime.

matelas2                          aspirateur

cacahuetesAstuces

  • Pensez au paquet de cacahuètes sous vide

 

Réalisation

Dès que la mise en place du matelas immobilisateur à dépression est ordonnée, la conduite à tenir est la suivante :

matelas3             matelas4

          matelas5    matelas6           matelas7

Mettre en forme le matelas autour du corps de la victime. Les autres équipiers, situés de part et d'autre du matelas :

Attention

  • Le matelas ne doit en aucun cas appuyer sur le sommet du crâne car l'aspiration de l'air entraînerait par rétraction une flexion de la tête

Faire le vide à l'intérieur du matelas, en aspirant l'air avec un dispositif d'aspiration, jusqu'à ce que le matelas devienne dur

matelas8              matelas9

Une fois la victime installée sur le matelas à dépression, l'ensemble « victime-matelas » doit être déposé sur un brancard disposé à proximité immédiate et arrimé pour permettre le transport de la victime.
Toutefois, le matelas immobilisateur à dépression peut être utilisé, une fois rigidifié, pour porter sur quelques mètres seulement une victime. Il faut alors bien le soutenir sur les côtés pour qu'il ne se plie pas en son milieu.

Risques

Correctement installée sur un matelas à dépression, une victime, suspectée d'un traumatisme de la colonne vertébrale ou de multiples fractures, est immobilisée.
Malgré tout, l'équipier secouriste doit, en permanence, surveiller la rigidité du matelas.
En effet, toute piqûre ou déchirure, de même que la vétusté ou le non-entretien du matelas, peut entraîner une perte de rigidité immédiate.
La victime n'est, alors, plus immobilisée.

Entretien

Après usage, le matelas doit être :

Le matelas doit être stocké et protégé, si possible, dans un sac résistant.
Il ne doit pas être placé en permanence sur le brancard car son utilisation comme matelas souple risque d'altérer rapidement son enveloppe étanche.

Evaluation

Correctement réalisée l'immobilisation d'une victime sur un matelas immobilisateur à dépression ne doit pas entraîner d'apparition de signe d'aggravation d'une lésion de la colonne vertébrale.

 

Mémo

Points clés

  • Indications larges chez le traumatisé
  • Un inconscient peut être mis en PLS dans le matelas coquille
  • L'immobilisation se fait en maintenant l'axe « tête-cou-tronc » de la victime
  • L'immobilisation est correcte si :
  • Aucun mouvement de la tête n'est permis
  • La victime est immobilisée dans l'axe « tête-cou-tronc »
  • La victime ne peut glisser, ni vers le haut, ni vers le bas ni sur le côté
  • Les sangles ne gênent pas la respiration de la victime

 

Liens

▷ Revoir cours immobilisation

Votre texte de l'info bulle

 


△ Retour début page  
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim