Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches

Fiche technique

collierPose collier cervical

En immobilisant la colonne cervicale et en limitant les mouvements de flexion, d'extension, de torsion ou latéraux de la nuque, le collier diminue le risque d'aggravation d'une lésion de la moelle épinière. Toutefois, il n'est pas suffisant à lui seul pour empêcher tout mouvement de la nuque.


 

Résumé

Indications

Matériel

Préalable

Réalisation

Détails

Réferentiel officiel (Ministère intérieur)

Justification

En immobilisant la colonne cervicale et en limitant les mouvements de flexion, d'extension, de torsion ou latéraux de la nuque, le collier diminue le risque d'aggravation d'une lésion de la moelle épinière. Toutefois, il n'est pas suffisant à lui seul pour empêcher tout mouvement de la nuque.

Indications

Le collier cervical est utilisé pour immobiliser le cou d'une victime lorsqu'une lésion du rachis cervical est suspectée (circonstances de l'accident…) ou évidente (douleurs ressenties par la victime) quelles que soient les circonstances.
Il doit être systématiquement mis en place chez une personne inconsciente, victime d'un traumatisme.
Le collier cervical est mis en place:

A noter que si la victime est allongée sur le ventre, le collier cervical sera installé après son retournement.

Matériel

Le collier cervical est constitué d'une bande ou de deux parties rigides dont la matière varie selon le modèle et le fabriquant.
Il présente des échancrures destinées l'une au menton et les deux autres aux épaules.

Il comporte donc 4 appuis:

Il peut être équipé d'orifices :

Un système d'attache, par bande auto-agrippante ou par pression, permet sa fermeture.
Il existe, suivant les modèles, des dispositifs de réglage ou des tailles différentes.
Certains colliers cervicaux sont à usage unique.

collier1 collier2 collier3
collier4 collier5 collier6

 

Réalisation

Un collier cervical est toujours mis en place à deux secouristes sur une tête en position neutre.
Chez une personne consciente, on expliquera au blessé la manoeuvre et la justification préventive de ce geste.
Le retrait d'un collier cervical ne peut être fait que sur l'indication et en présence d'un médecin.

Victime allongée sur le dos

- Le premier intervenant se place à la tête de la victime, dans l'axe « tête-cou-tronc », et la maintient en position neutre. Ce maintien se fera pendant toute la manœuvre de pose du collier, sans autre manipulation ni traction
- Le deuxième intervenant se positionne sur le coté de la victime et réalise la mise en place du collier
- Il dégage les vêtements au niveau de la base du cou lorsque leur volume ou leur position peut limiter l'efficacité ou gêner la mise en place du collier
- Il choisit la taille du collier en respectant les recommandations du fabricant
collier-evaluation 2La hauteur du collier cervical doit être égale à la distance qui sépare le menton du haut du sternum de la victime (ce réglage se fera en fonction du modèle utilisé)
Le modèle en 2 parties permet de vérifier sa bonne taille en plaçant la partie antérieure au niveau du devant du cou
- Il glisse la partie arrière du collier sous la nuque de la victime en dégageant la ou les bandes auto-agrippantes ;
- Il positionne ensuite la partie avant du collier afin d'obtenir un bon appui menton-sternum mais aussi occipital et épaules;
- Il ajuste ensuite la hauteur du collier, si c'est possible (selon le modèle), et fixe les sangles;
- Après la pose du collier cervical, la tête reste maintenue à deux mains par un équipier secouriste dans l'attente d'une immobilisation sur un plan dur avec immobilisateur de tête ou sur un matelas immobilisateur à dépression.

collier-dos1 collier-dos2
collier-dos3 collier-dos4

 

collier faceVictime assise ou debout

- Le premier intervenant se place derrière la tête de la victime et la maintient dans l'alignement en position neutre
- Le deuxième intervenant dégage les vêtements au niveau de la base du cou ;
- Il choisit la taille et prépare le collier;
- Il positionne ensuite la partie avant du collier afin d'obtenir un bon appui menton-sternum;
- Il entoure le cou de la victime avec le collier et fixe les bandes auto-agrippantes
- Après la pose du collier cervical, la tête reste maintenue, à deux mains, par l'équipier secouriste placé derrière la victime

collier11 collier13
collier 14 collier 15

 

Enfant

La technique de pose est la même avec des colliers de taille adaptée.
Il faudra avant la manoeuvre bien expliquer afin de le rassurer, évitant ainsi ppleurs et agitation

Risques

Une fois la tête ramenée en position neutre, tout mouvement de la tête de la victime au cours de la mise en place du collier cervical doit être proscrit pour éviter une aggravation d'un traumatisme de la moelle épinière.
Si le collier cervical n'est pas de taille adaptée au cou de la victime, celui ci peut :

Le collier cervical ne limite pas en totalité les mouvements de rotation et de latéralité de la nuque. C'est pourquoi, il doit toujours être associé à un maintien manuel ou à un système d'immobilisation plus efficace (plan dur avec immobilisateur de tête, attelle cervico-thoracique, matelas immobilisateur à dépression).

collier-evaluation 1Evaluation

Le collier doit être de taille adaptée.

Il limite les mouvements de la nuque de la victime particulièrement au cours de sa mobilisation.

Une fois mis en place, la mandibule et le sternum en avant, le haut du dos et la base de la tête en arrière, les clavicules et les épaules (près du cou) doivent être en contact avec le collier

             

Procédure d'entretien des colliers cervicaux réutilisables

Le collier doit être :
- nettoyé à l'eau savonneuse et rincé ;
- désinfecté en respectant les règles d'hygiène ;
- rangé dans un sac de protection.

 

Mémo

Votre texte de l'info bulle Points clefs

  • pose d'un collier
    • sur une tête en position neutre
    • sans bouger la tête de la victime
    • de taille adaptée à la victime (points de contact).
  • tête maintenue après la pose jusqu'à immobilisation complète.
  • ne doit pas mobiliser le rachis
  • ne doit en aucun cas gêner la respiration de la victime
  • les points d'appui sont en contact avec :
    • angle de la mandibule et menton en avant et en haut
    • le haut du dos et la base de la tête (occiput) en arrière
    • clavicules et épaules (près du cou) en bas

 

Liens

▷ Télécharger le référentiel : Word, pdf , epubVotre texte de l'info bulle

 


△ Retour début page  
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim