Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches

Fiche mémo

Gestes de secours devant une détresse vitale


 

Résumé

Faites votre résumé vous même

Détails

Référentiel officiel (PSE)

Quelle que soit la nature de l'intervention , le niveau de conscience d'une victime doit faire l'objet d'un examen précis.
Il permet d'apprécier l'état de la fonction nerveuse de la victime et de rechercher une détresse neurologique.
Dés son arrivée, le secouriste doit déterminer le niveau de conscience de la victime et relever les modifications depuis le moment où est survenu l'accident ou la détresse.

Détresse neurologique

En cas de suspicion de traumatisme et à 2 secouristes, maintenir avant tout la tête de la victime avec les 2 mains pour protéger son rachis cervical.

Signes

La victime réagit, elle est consciente, mais :

Gestes de secours

La détresse respiratoire

Signes

Les signes de détresse respiratoire sont repérés grâce aux dires de la victime si elle parle, mais aussi à ce qu'il voit et à ce qu'il entend.

Ce que la victime dit (plaintes) :
Ce que le secouriste voit (signes)

Chez l'enfant, le battement des ailes du nez et le tirage (creusement au dessus du sternum ou au niveau du creux de l'estomac à l'inspiration) sont des signes de détresse respiratoire.

Ce que le secouriste entend (signes)

Une respiration normale est silencieuse

Ce que le secouriste recherche (signes)

La respiration de la victime est :

Gestes de secours

Victime inconsciente

△ voir partie sur l'inconscience

Victime consciente et présente une obstruction totale des voies aériennes

▷ Voir fiche technique "désobtsuction"

Victime consciente et présente des signes de détresse respiratoire

Une victime consciente en détresse respiratoire ne doit jamais être allongée : la position assise ou demi assise libère les mouvements du diaphragme et améliore la respiration

Détresse circulatoire

Signes

D'autre signes peuvent traduire une détresse circulatoire comme :

Gestes de secours

Le risque d'aggravation brutale avec arrêt cardio-respiratoire est majeur, notamment lors de manoeuvre de déplacement de la victime.

On doit éviter tout déplacement de la victime sauf pour la soustraire à un danger vital, réel, immédiat et non contrôlable.

 

Mémo

 

Points clefs

  • "vous m'entendez ?", "ouvrez les yeux", "serrez ma main"
  • EPADONO= Eveil, PArole, DOuleur, NOn réactif.
  • Inconscience : ne parle pas, ne sert pas les mains
    • Ouverture des yeux ?
    • Réponse verbale et motrice ?
    • Désorientation temporo-spatiale (ne connait pas la date et le lieu)
  • Agitation = méfiance, ne pas se tromper d'origine
  • Vérifier l'absence d'inefficacité circulatoire= pouls caotidien +
  • Alerter toujours
  • Ecoutez:
    la personne parle et dit "j'ai du mal à respirer, j'étouffe"
  • Observez:
    • Respiration en général rapide et superficielle
    • cyanose et sueurs
    • agitation possible
  • Refuse de s'allonger
  • Toux rassurante
  • Choc = Hémorragie mais pas toujours
  • Chaque organe a un signe
  • Pâleur, soif , pouls rapide, chute tension
  • Alerter, rassurer, réchauffer
  • Oxygénation 9 l / mn par inhalation
  • Jambes surélevées si état grave
  • Ne pas rabaisser les jambes
  • Ne pas déplacer brutalement

Liens

▷ Comprendre les détresses (le cours)

▷ Voir cours bilan

Votre texte de l'info bulle

 


△ Retour début page  
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim