precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

mainModule 7 : Transmission des informations et gestion administrative

Rechercher les problèmes du patient

Pour obtenir des informations, on commence par observer le patient: son attitude, son regard. Il faut aussi communiquer. Le malade a besoin de se sentir écouter, compris dans ce qu'il ressent. On n'oubliera pas de se présenter. On recherchera ses besoins. Tout au long du transport, les paramètres vitaux seront notés.

Cette page recherche les besoins non urgents. Voir chapitre 1 et 2 pour le bilan vital


 

On doit respecter certaines règles de comportement.
Cela commence par une bonne présentation : tenue, hygiène, attitude, respect et discrétion (revoir module 5).
Le transport n'est pas tout, il faut aussi observer, écouter et communiquer. Le patient a besoin d'aide et de réconfort.
L'ambulancier aura une démarche éthique (morale et règles de conduite de la profession).

Observer

discussionEn regardant les réactions du malade, ses besoins exprimés, sa culture, ses goûts...on peut savoir ce que demande le patient pendant le transport.
Cela permet de prendre les précautions particulières et de s'adapter à chaque patient.
On transmettra à l'arrivée les besoins exprimés.

Attitude du malade

observationLes réactions du patient sont variables.
Certains ne seront pas bavards et d'autres angoissés poseront beaucoup de questions.
Le regard du malade est riche d'enseignement.
C'est tellement vrai que des petits bonhommes dessinés appelés "smileys" sont utilisés dans les messages sur internet ! angry bad oh sourire

L'émotion

pleursElle est naturelle et sert d'indicateur du niveau de satisfaction des besoins. Mais notre éducation est à l'origine d'interdits qui masquent et censurent nos émotions dont on aurait besoin d'exprimer ou pour se soulager.
Selon la culture, la religion, le pays d'origine, les réactions varient.
Le Sud (dit "méditerranéen") est classiquement plus expansif que le Nord.

Pleurs

C'est un trop plein bénéfique qui libère. Il ne faut pas demander d'arrêter.

Peur

Elle est naturelle, lorsqu'il y a un danger.

Anxiété

angoisseC'est une émotion d'insécurité que l'on ressent pour de vrais raisons ou bien sans origine.
Ce sentiment est désagréable, avec une peur indéfinissable.

Angoisse

C'est le stade suivant de l'anxiété car des signes apparaissent. et sont surtout incontrôlables.
Elle se traduit par une sensation de mal aise avec boule à la gorge, palpitations, tremblements, oppression, sueurs, mains moites.
Hélas ce sont aussi des signes de détresse circulatoire. Il faut donc regarder le contexte et les autres éléments du bilan initial.

siderationSidération ou apathie

La personne est figée, "absente". Elle ne répond pas à vos questions.
S'agit-il d'une peur ou d'un problème neurologique ? Il faut aussi analyser le contexte et le bilan clinique.

Agitation ou actions automatiques

coleredouleurLa personne s'exprime sa peine par des gestes, des paroles qui parfois se transforment en agitation.
Parfois elle fait à répétition des mouvements incompréhensibles.

◁ Revoir Module 2 : Le moral

Observer par les sens

Le mieux pour analyser la situation, est d'utiliser vos 5 sens.

Regarder

- Conscience
La personne est-elle consciente, agitée, bouge-telle?
- Coloration
La peau et surtout les lèvres sont-elles roses ou bleues ?

Ecouter

- ecouterParoles
Le malade se plaint-il?
- Bruits
La respiration est-elle bruyante? Tousse-t-il?

Toucher

- Température
La peau est-elle chaude, humide?
- Sueurs ?

Attention

  • toujours se laver les mains avant et après, à défaut avec solution hydro-alcoolique

Sentir

comme l'odeur de l'alcool

◁ Revoir Module 2 : L'observation

Douloureux ?

evaUne attention particulière sera d'évaluer la douleur ressentie.
La douleur est subjective et sa mesure est donc difficile.
L'échelle visuelle analogique (E.V.A) est une réglette qui permet d'évaluer la variation de la douleur dans le temps.
◁ Revoir Module 2 : La douleur

 

 

Savoir communiquer

Il faut bavarder avec le malade.

dialogueconscientSauf cas d'extrême urgence, la première chose à faire est de communiquer avec la personne à transporter.
Ce dialogue ne se résume pas à un seul bonjour.
Il faut instaurer un climat de confiance.
Le malade a besoin de se sentir écouter, compris dans ce qu'il ressent.
On observera le comportement du sujet et surtout on notera ce qu'il exprime : craintes, angoisses, douleurs
Chaque geste effectué sera commenté avec des mots simples expliquant bien le pourquoi du comment.

Se présenter, attitude

salutLa tenue sera propre et correcte avec le logo de la société et son nom et sa fonction accrochés à son blouson.(badge par ex.)
L'uniforme est indispensable, image de marque de la société et de respect.
L'hygiène sera impeccable.
Il faut se présenter et décliner son nom, prénom voire son petit nom et sa qualification.
On doit s'adresser directement à la personne, et la regarder dans les yeux afin de montrer le respect.
Votre visage sera détendue avec une attitude calme, sans transmettre une angoisse devant une situation dramatique ou/et stressante.
On sera au même niveau, yeux en face de la face du malade.
N'oubliez pas que le premier contact est le moment le plus important de la prise en charge.
On appellera le patient par son nom avec le vouvoiement.
Il faut éviter pour les personnes âgées, les termes de "Mamy ou Papy" et de ne pas parler fort sous prétexte de surdité.

◁ Revoir détails : relation et communication (Module 5)

Questionner

voixirritationcheck listLe dialogue avec le malade ne se limite pas à parler avec lui.
Votre attitude est souvent plus importante que votre réponse verbale.
Un regard, une poignée de main, une intonation dans la voix... sont déterminants dans un dialogue constructif..
"Madame, Monsieur que se passe-t-il ?"
Il faut faire préciser ces plaintes, sans orienter les questions.
Le bilan circonstanciel reposera sur une série de questions, mais ne doit pas trop ressembler à une check list apprise par coeur.
Attention, aux interlocuteurs successifs (secouriste, pompiers, ambulancier, médecin...) qui vont reposer les mêmes questions.
La victime va s'agacer. Il faut savoir aussi transmettre entre professionnels!


▽△ Liste des questions (M1)

 

On demandera de préciser:

  • le facteur déclenchant
  • la localisation
  • le type de trouble: continue, positionnel...
  • l'intensité (voir échelle de la douleur)
  • la durée

Le mieux est d'utiliser toujours le même plan pour les questions: OPQRST

  • O : Origine
    • C'est la première fois ?
    • C'est comme d'habitude ? C'est différent ?
  • P : Provoqué (circonstances, agent causal…)
    • C'est arrivé comment ?
    • Que faisiez-vous ?
    • Vous avez bu?
    • Vous avez pris des médicaments ?
  • Q : Qualité (malaise, douleur…)
    • Comment est votre douleur ?
    • Ca pique? Ca serre ? Ca gratte ? Ca brûle ?
  • R: Région du corps atteinte
    • Où vous avez mal ?
  • S : Sévérité (intensité de la douleur, gravité…)
    • Montrez-moi sur cette réglette, l'intensité de votre douleur ?
  • T : Temps (depuis quand ?)
    • A quelle heure a commencé la douleur ?
    • Depuis quand vous êtes comme ça ?

Ecouter

ecoutepresentationLe fait d'être attentif rassure le malade.
La première chose à faire est de...ne rien faire, c'est à dire laisser parler le malade tout en gardant une attitude d'écoute en le regardant et en accusant réception de son message.
Il faut faire le tri dans ses paroles.
Parmi toutes les informations, il ne faut pas négliger ce que dit le patient ou son entourage. Certaines choses sont sans intérêt mais d'autres sont importantes et à noter et à prendre en compte.
Lorsque le patient dit qu'il va mourir...parfois il n'a pas tort !

Laisser un temps de réponse

Le dialogue doit se faire, en priorité, avec le malade et non pas avec son entourage.
Rien de plus désagréable pour le patient de se voir ignorer.
On rencontre, hélas, encore, des médecins qui au lit du malade demandent au personnel soignant si la personne a bien mangé !
Il faut savoir reformuler et attendre la confirmation de la personne


▽△ Liste des plaintes (M1) ▽△

 

  • J'étouffe
  • J'ai mal quand je respire
  • Je suis gêné pour respirer
  • je vais mourir (à ne pas prendre à la légère, il a souvent raison)
  • je vais vomir
  • je vais tomber dans les pommes
  • j'ai soif
  • j'ai froid
  • le coeur fait des ratés

Respect du malade et discrétion

coolchutIl faut considérer le patient comme un individu à part entière, malade mais aussi" client". Il a droit au respect.
Vous rentrez dans son "territoire" par obligation. Le malade n'a pas le choix s'il veut être soigné.
Vous rentrez dans l'intimité de la personne avec tous ses secrets, sa pudeur (nudité), son infirmité.
Rien de plus désagréable d'ignorer le patient considéré comme un "paquet".
Attention aux conversations entre ambulanciers devant le malade. Raconter votre soirée alors que le patient insomniaque a souffert toute la nuit n'est pas très intelligent.
Attention à vos mimiques péjoratives même si vous croyez qu'elles ne sont pas vues!
Il ne faut pas porter un jugement immédiat sur le malade qui souvent est faux.
Ex : c'est un alcoolique, un sans papier, un émigré, il ne se lave pas ...
On peut ainsi commettre de graves erreurs aux conséquences dramatiques pour le patient et aux suites judiciaires.
Ex: négliger une personne en état d'ébriété alors que ces signes sont en rapport avec une lésion dans le crâne..

◁ Revoir Module 5 : Relation et communication

 

 

Besoins fondamentaux du malade

Les soignants ont appris à organiser leur travail et la hiérarchie des soins en fonction des grands besoins fondamentaux du malade.
(Classification en 14 points de Virginia Henderson).
On peut les diviser en:
- Besoins physiologiques
se nourrir, se reposer, éliminer les déchets: uriner et aller à la selle, le sexe, avoir chaud, être en sécurité.
- Besoins intellectuels
lire, savoir, s'amuser, orienter sa créativité, le jeu.
- Besoins émotifs
les exprimer, donner ou recevoir de l'affection.
- Besoins sociaux
faire partie d'un groupe, d'une famille, vie professionnelle épanouie, se faire respecter, avoir une bonne image de soi, savoir communiquer.
- Besoins spirituels
trouver un sens à sa vie, croire en certaines valeurs

Les principaux besoins

Besoin de respirer

- Bilan : Fréquence respiratoire, amplitude, bruits…
- Habitude de vie : Tabac
- Conclusion : sans gêne, dyspnée, détresse, arrêt...

Besoin de s'alimenter

- Bilan : Poids, Alimentation et boissons
- Habitudes : Heure de repas, préférences, régime
- Conclusion : Autonome, aide, ne mange pas (anorexie), ne boit pas...

Besoin d'éliminer

- Bilan : Urines, Selles, vomissements, sueurs
- Habitudes : Régime, quantité d'eau
- Conclusion : troubles du transit (constipation, diarrhée), continent ou non, aide pour se déplacer, couleur et quantité d'urine...

Besoin de se mobiliser

- Bilan : Autonomie, marche, appuis avec canne
- Habitudes : Marche quotidienne…
- Conclusion : mobilité sans problème, aide à la marche, invalide, douloureux...

Besoin de se reposer

- Bilan : Sommeil, sieste
- Habitudes : Heure du coucher et lever
- Conclusion : Insomnie ?, dort le jour...

Besoin d'être propre

- Bilan : Attitude, état de propreté, autonomie
- Habitudes : Toilette régulière, dents…
- Conclusion : autonome, aide, sale, incontinent...

Besoin de maintenir sa température

- Bilan : Température, frissons
- Habitudes : Couverture, température de la pièce
- Conclusion : gère, n'adapte pas son comportement, les boissons, les vêtements, la protection...

Besoin de se vêtir

- Bilan : Tenue correcte, nature des vêtements
- Habitudes : Goûts vestimentaires, pudeur
- Conclusion : autonome ou non

Besoin d'éviter les dangers

- Bilan : Accepte le traitement, participation, douleur
- Habitudes : Ponctualité des consultations, comportement du patient
- Conclusion : adapter ou non

Besoin de communiquer

- Bilan : Expression orale, écrite, communication non verbale
- Habitudes : Langue parlée, gestes, attitudes
- Conclusion: adapter, seul, asocial...

Besoin de se réaliser

- Bilan : Moral, projets
- Habitudes : Mode de vie

Besoin de recréer

- Bilan : Participation aux activités, journaux, radio…
- Habitudes : Les lectures, les loisirs

Besoin d'apprendre

- Bilan : Connaître sa maladie
- Habitudes : Se renseigner, s'adapter

◁ Revoir Module 2 : Les besoins

 

 

Paramètres vitaux

horlogeRappelons que les paramètres vitaux sont pris pendant toute la durée du transport de la prise en charge jusqu'à l'arrivée.
Ces données permettent d'alerter et d'effectuer à temps les gestes nécessaires.
Tous ses éléments sont notés sur une feuille de surveillance et surtout transmis à l'équipe soignante à l'arrivée.
tensiometreLes principales constantes sont :

◁ Revoir : les constantes physiologiques.
◁ Revoir : Prise des constantes (Module 2)
◁ Revoir : Bilan vital (Module 1)

Résumé

 

Points clefs

  • Bâillement = ennui OU détresse !
  • Bien connaître les 14 points des besoins fondamentaux du malade
    • Respirer, s'alimenter, éliminer
    • Se mobiliser, se reposer, être propre
    • Température constante, se vêtir
    • Eviter dangers
    • Communiquer, se réaliser, recréer, apprendre
  • Ne pas demander d'arrêter.de pleurer
  • Cette page est l'occasion de réviser les modules 1,2
  • Tout le long du transport une surveillance constante s'impose
  • Transmettra à l'arrivée les besoins exprimés

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • paramètres, vital, détresse
    • smileys

Compétences à acquérir en stage

  • Identifier et rechercher les informations nécessaires

Conseil

 


△ Retour début page Suite transmissions informations ▷
◁ Retour choix module 7  
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim