precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

mortRelation et communication

La Mort

L'ambulancier est en contact avec la mort. La mort est angoisse.
Souvent la religion donne ou essaye de donner des réponses aux questions habituelles.
Le décès est constaté par un médecin. En urgence l'ambulancier poursuit au moindre doute les gestes de réanimation jusqu'à l'arrivée des secours spécialisés.
En présence d'une rigidité cadavérique ou de circonstances évidentes, la mort ne fait aucun doute.
Le médecin peut refuser le permis d'inhumer en qualifiant la mort de suspecte ou violente. Dans ce cas, on dit qu'il y a un obstacle médico-légal. Le médecin légiste prendra le relais pour trouver l'origine de la mort.
La plupart des personnes agées meurent en milieu hospitalier.
L'ambulancier ne touchera pas un cadavre et il n'est pas habilité à le transporter. Tout ce que vous observez n'est pas du secret professionnel. Vous êtes un simple témoin.
L'annonce d'un décès est délicate et peut déclencher des réactions incontrôlables. L'ambulancier,dans des circonstances exceptionnelles peut être affecté. et aura besoin d'un soutien psychologique.
Le coma dépassé correspond à la mort du cerveau (absence d'activité électrique). Des prélèvements d'organe en vue d'une greffe sont possibles.

Savoir théorique (à lire)

 

Le décès

Constat de décès

Seul le médecin peut confirmer la mort.
Selon le code de santé publique (voir article L 1232-1)
" Le constat de mort ne peut être établi que si les 3 critères suivants sont simultanément présents:
- absence total de conscience et d'activité motrice
- abolition de tous les réflexes du tronc cérébral
- absence totale de ventilation spontanée et de pouls carotidien"

▷ Savoi : Allo docteurs (France 5)

En résumé:
Signes négatifs de la vie:
-arrêt cardio-respiratoire
- abolition totale de la conscience, de la sensibilité
- aréflexie
- perte du tonus musculaire et mydriase bilatérale
- pâleur, refroidissement
Signes positifs de la mort :
- rigidité cadavérique ( à partir de la 3 ème heure jusqu'à 24-48h)
- déshydratation: hypotonie globes oculaires, plaques sur la peau

Certificat de décès

Le médecin remplit un certificat de décès pdf sur papier ou électronique
Sur la partie visible supérieure, concerne l'état civil, un obstacle médico-légal et une mise en bière rapide (risque infectieux).
La partie inférieure concerne la cause du décès. Elle est rendu anonyme et servira aux statistiques.

▷ Code de santé publique

Qualification de la mort

Le médecin qui constate la mort (appelé médecin d'état civil) va la qualifier en 3 types :

La mort naturelle

Elle survient après une longue maladie ou sur une personne âgée en fin de vie.
Mais elle peut être brutale lors d'une complication d'une maladie aigue.

La mort violente

Elle survient après un accident, un suicide, un crime. Il y a une action extérieure à la personne.

La mort suspecte

Elle survient dans des circonstances anormales ou la mort ne peut être expliquée comme une mort brutale chez un sujet jeune.
Au moindre doute il signale dans le certificat de décès l'incertitude. On dit que : "le permis d'inhumer n'est pas délivré".
Le corps est alors transporté à l'institut médico-légal (morgue), où un médecin légiste prend le relais en pratiquant une autopsie (ouverture du corps) ou/et scanner et analyses diverses. (Voir les feuilletons style "les experts"!)

Lieu de la mort

Hôpital

Un délai de 2 heures est respecté avant le transfert à la chambre mortuaire.
L'examen médical est obligatoire afin de confirmer que la personne est bien morte.
Lorsque l'hospitalisé est en fin de vie, il est transporté, avec toute la discrétion souhaitable, dans une chambre individuelle.
Ses proches sont admis à rester auprès de lui et à l'assister dans ses derniers instants. Ils peuvent être admis à prendre leur repas dans l'établissement et à y demeurer en dehors des heures de visite si les modalités d'hospitalisation du malade le permettent.
La famille ou les proches sont prévenus dès que possible et par tous moyens appropriés de l'aggravation de l'état du malade et du décès de celui-ci.

▷ Code de santé publique, article R-112-68/69

Le retour à domicile

Si la personne est encore vivante, en phase terminale, rien ne s'oppose au transport en ambulance.
Par contre le transport du corps avant mise en bière nécessite l'emploi d'un véhicule aménagé agrée par la Préfecture, en général une entreprise de pompes funèbres plutôt qu'une société d'ambulances.

Voie publique

Le corps est transporté à la chambre mortuaire après qu'un médecin est signé le certificat de décès, ce qui peut poser problèmes faute de médecin disponible...

Domicile

Le médecin se rendra au chevet du mort pour rédiger le certificat.

Note

  • La médicalisation fait que de plus en plus de personnes meurent à l'hôpital

Cas particuliers

Mort subite du nourrisson

Si les parents ont accepté l'autopsie, la gestion des transports, examens cliniques, biologiques, anatomo-pathologiques est assurée par des centres de références régionaux, sans participation financière des familles.

◁ Revoir cours pédiatrie (M2)

Hypothermie

Attention, en milieu froid (noyade eau glacée par ex), le constat de décès peut être difficile. Poursuivre encore plus les gestes de réanimation jusqu'à l'arrivée des secours spécialisés.

◁ Revoir cours hypothermie (M2)



Le cadavre

Rôle de l'ambulancier

Ne rien toucher

On ne touchera pas au cadavre.
Si des manoeuvres de réanimation sont effectués, on ne déplacera que le strict nécessaire.
Par exemple on dépendra un pendu et on desserra le noeud.
Le secret professionnel n'existe pas sur les constatations que vous avez faites en arrivant sur place . Vous êtes un simple témoin.
L'article 55 du code pénal précise :"Dans les lieux où un crime a été commis, il est interdit, sous peine de l'amende prévue pour les contraventions de la 4° classe, à toute personne non habilitée, de modifier avant les premières opérations de l'enquête judiciaire l'état des lieux et d'y effectuer des prélèvements quelconques.
Toutefois, exception est faite lorsque ces modifications ou ces prélèvements sont commandés par les exigences de la sécurité ou de la salubrité publique, ou par les soins à donner aux victimes."

Prévenir

Le centre 15 sera contacté et avertira la police. En attendant vous restez sur place.

Constat de décès

Seul le médecin peut le confirmer.
En présence d'une rigidité cadavérique ou de circonstances évidentes, la mort ne fait aucun doute.
Pour les morts subites avec réanimation, les manoeuvres seront poursuivies jusqu'à l'arrivée d'une équipe médicale (SMUR)

Ne pas transporter

Le transport simple du corps avant mise en bière n'est plus du domaine des ambulanciers.
Il est obligatoirement effectué par des véhicules spécifiques (Décret n°2000-192 du 3 Mars 2000).
Mais rien n'empêche une société d'ambulance de demander l'agrément.

Notes

  • Ne rien toucher, prévenir, ne pas transporter

Démarches administratives

Certificat de décès

Le certificat mentionnant l'absence d'obstacle médico-légal permet d'entreprendre les démarches administratives

Déclaration de décès

Elle est faite au bureau d'état civil du lieu du décès dans les 24 heures (jours non ouvrables non comptés).
A l'hôpital, souvent c'est le bureau de la morgue qui s'occupe des démarches en mairie et les pompes funèbres de récupérer pour la famille plusieurs attestations de décès, indispensable pour tous les organismes à prévenir.

Transfert en chambre funéraire (funérarium)


A l'hôpital, maison de retraite ou long séjour, il y a en général une chambre mortuaire appelée "amphithéâtre,dépositoire, morgue". Le séjour gratuit est au maximum de 3 jours.
Le transfert vers une chambre funéraire est à la charge de l'établissement sauf demande faite par la famille.
Le funérarium est une structure privée ou communale.
L'ambulancier doit connaitre les formalités à accomplir et les pièges à éviter afin de conseiller la famille parfois raccompagnée en VSL comme de rajouter sur le formulaire: "transfert à la demande du directeur de la famille, sans frais pour la famille".

▷ Savoir + : Détails importants édités par l'association française d'information funéraire (A lire) pdf

▷ Voir site complet de l'association

▷ Résumé administratif officiel sur le décès (2008) pdf



Deuil

Réactions au deuil

Les témoins, la famille

Un processus se met en place inconsciemment et va durer longtemps.
On passe par plusieurs phases, mais l'immédiate est le choc. Celle que l'ambulancier rencontre.
Elle peut se manifester par une profonde prostration, la famille est déconnectée du monde extérieur et toute parole ou conseil n'est pas écouter. C'est pourquoi le médecin doit revoir la famille une deuxième fois, plus tard pour bien expliquer ce qui s'est passé.
Parfois les pleurs et une agitation intense apparaissent. Il faut essayer d'isoler la famille dans un endroit calme. Le débordement est possible avec agressivité, coup contre les murs. Cela peut aller jusqu'à une manistetation hsytérique.
Il faut rester calme, à l'écoute, respectueux. Souvent une simple présence (longue) suffit sans parole.

◁ Revoir cours sur la psychologie

Un malaise est toujours possible. Il faut distinguer la simple "hystérie" avec des paramètres vitaux normaux et le vrai malaise avec hypotension, bradycardie.
Un arrêt cardiaque est toujours possible ou un infarctus, une crise d'asthme.

Conseil

  • Rester calme et attentif. La main suffit, souvent les paroles sont inutiles

L'ambulancier

Même si il est en contact avec la mort, certains décès peuvent "marquer" plus que d'autres (enfants, accident, catastrophes).
Il ne faut pas garder pour soi son ressentiment. Au minimum un débriefing de l'équipe est nécessaire en se réunissant.
Il ne faut pas hésiter à consulter la cellule psychologique qui se met en place après une catastrophe.

Plus tard, il peut apparaître des "flashbacks", c'est à dire des visions de la scène, puis des cauchemars, de l'insomnie.
Cet état va s'effacer peu à peu ou persister. Surtout une nouvelle situation similaire ou plus faible peut entraîner une rechute.
En général, notre caractère fait face mais souvent ne suffit pas. Il faut en parler avec l'équipe et si possible demander à un psychologue de vous aider. (Demandez au SAMU ou aux urgences). Il ne faut pas attendre.
On parle alors de syndrome post traumatique.Il faut prendre l'expression au sens le plus large et ne concerne pas que les victimes d'accidents.

Rites mortuaires

Souvent la religion donne ou essaye de donner des réponses aux questions habituelles comme qu'il y a-t-il après la mort?

Religion catholique

La mort du corps est la conséquence du péché de l'homme. Mais il y a une résurrection après avec le paradis ou l'enfer. On nie la mort avec à la clef si on fait le point sur ses fautes (ses péchés) le paradis…

Religion musulmane

La mort sépare le corps de l'âme. Celui-ci après un jugement divin par Dieu ira au paradis ou en enfer selon les actions qu'il a fait sur terre.

Religion juive

La mort est une étape n'ayant rien de définitif. L'âme est libérée de la vie physique.

Religion bouddhiste

La mort n'est qu'une étape,ce n'est pas la fin d'une vie. Elle continue après. Mais il faut bien orienter le mourant en l'aidant à trouver sa nouvelle voie.



 

Mort cérébrale ou coma dépassé

Définition

Seul le cerveau est mort.
Les autres fonctions:
- respiratoires
- circulatoires
sont maintenues artificiellement en service de réanimation.(Le patient est sous ventilation artificielle).

Signes

Le cœur bat et l'activité électrique apparaît sur le scope ou monitoring cardiaque.
Par contre l'analyse électrique du cerveau (e.e.g. ou électro encéphalo gramme) est absente.
On dit que le tracé est plat.

Circonstances

Elle survient après:
- traumatisme crânien grave avec coma d'emblée
- A.V.C. accident vasculaire cérébrale par hémorragie (sujet jeune)
- arrêt cardiaque tardivement réanimé avec anoxiecellule ne recevant plus d'oxygène des cellules nerveuses

Don d'organes

Il repose sur la loi du 6 août 2004 sur la bioéthique et du code de santé publique, article L-1232-2.
De son vivant, la personne doit signaler son refus. Mais un simple témoin, comme vous, peut transmettre cette information au bureau des admissions où un registre est prévu à cet effet.
Si non rien ne s'oppose, après 2 e.e.g plat aux prélèvements.
Mais l'usage veut que l'on demande l'avis à la famille proche.
Le don d'organe est pris en charge par l'hôpital qui effectue le prélèvement.
Le receveur ne peut pas connaître l'identité du donneur

La loi ":Ce prélèvement peut être pratiqué dès lors que la personne n'a pas fait connaître, de son vivant, son refus d'un tel prélèvement. Ce refus peut être exprimé par tout moyen, notamment par l'inscription sur un registre national automatisé prévu à cet effet. Il est révocable à tout moment.
Si le médecin n'a pas directement connaissance de la volonté du défunt, il doit s'efforcer de recueillir auprès des proches l'opposition au don d'organes éventuellement exprimée de son vivant par le défunt, par tout moyen, et il les informe de la finalité des prélèvements envisagés.
Les proches sont informés de leur droit à connaître les prélèvements effectués."

◁ Revoir greffe du coeur (M2)


Note

  • Coma dépassé = cerveau mort + coeur bat

Résumé

 

Points clefs

  • Seul un médecin peut confirmer un décès
  • Devant une mort subite la réanimation se poursuit jusqu'à l'arrivée de l'équipe médicale (SMUR)
  • Ne pas toucher,ni transporter un cadavre.
  • Annonce d'un décès
    • Rejet, angoisse, agressivité
    • puis dépression et repli
  • Rassurer, apaiser et surtout écouter
  • Coma dépassé = cerveau mort + coeur bat

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • autopsie
    • médecin d'état civil, médecin légiste
    • aréflexie : absence de réflexe
    • mydriase : dilatation des pupilles
    • chambre mortuaire appellée "amphithâtre,dépositoire, morgue"
    • mise en bière
    • obstacle médico-légal
    • anoxie, coma dépassé

Conseil

 


△ Retour début page Suite révisions ▷
◁ Retour choix module 5  
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim