precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Ergonomie

vieillardAide à la marche, chutes

Une personne âgée mais aussi un patient fatigué a besoin d'une aide à la marche. Le principe est d'éviter la chute et ne pas faire mal. La personne peut s'aider de matériel : déambulateur, cannes anglaises (appui sur l'avant bras et la main) ou axillaire (appui creux axillaire).
Les chutes sont fréquentes chez le vieillard, favorisées par de nombreux facteurs: environnement (verglas, tapis...), usure des organes (os, vision altérée, vertiges, hypotension orthostatique majorée par la prise de sédatifs). Elles sont responsables de fractures (col du fémur, poignet) avec risque de complications de décubitus lors de l'hospitalisation.
La prévention peut se faire en conversant avec la personne transportée: améliorer son environnement, parler à son médecin des somnifères, téléalarme...


 

arthroseQuand ?

La marche peut devenir difficile, due à l'arthrose, à la perte de l'équilibre.
Le vieillard va du fauteuil au lit puis du lit au lit.
Il faut donc une aide au portage ou à la marche.
La motilité est réduite, avec diminution du geste, des réflexes, et faiblesse musculaire.
Il faut donc aider l'handicapé.

◁ Revoir cours handicapés (M2)

Principes

2 objectifs majeurs :

Il faut se renseigner sur les possibilités du malade et sur ses capacités de déplacement.
On doit assurer le soutien et le maintien du malade pour éviter sa chute, en se maintenant en permanence au contact du malade et en le soutenant.
Il faut préparer le terrain : dégager les obstacles, tapis.
Le malade a besoin d'être rassuré.

Il ne faut passer à l'excès inverse : IMPOSER au patient un allongement sur un brancard (sous le pretexte de facturer une ambulance plutôt qu'un VSL)

chaiseMatériel

Fauteuil roulant

Il permet de déplacer en position assise un malade qui ne peut marcher. L'ambulancier doit faciliter son utilisation même si la personne a une autonomie.
Certains hôpitaux mettent à disposition des fauteuils pour se rendre aux consultations par exemple.
Un handicapé moteur est parfois en possession d'un fauteuil électrique avec des accessoires. Cela nécessite un moyen de transport adapté.

Déambulateur

deambulateurIl s'agit d'un appareil de protection et d'appui qui permet au malade de marcher en toute sécurité.
Appliquer au sol le patient doit avoir les bras tendus et faire porter son poids sur eux.
S'il ne peut pas étendre les bras, c'est que le déambulateur est trop haut, s'il doit se pencher en avant, c'est qu'il est trop bas.
Il doit pouvoir être levé du sol quand la personne le soulève au début, en le reposant au sol le sujet doit avoir les bras tendus et faire porter son poids sur eux.
Il doit avancer une jambe, redresser le dos et amener son autre jambe à côté de la première.
Il ne faut jamais laisser une personne handicapée seule utiliser un déambulateur pour se relever, celui-ci pourrait basculer et le faire tomber.

Cannes

cannesCannes axillaires

Ce sont 2 tiges avec un appui pour les mains, avec au-dessus un reposoir pour les avant-bras.
Elles ont comme avantages, un bon équilibre et une sécurité d'appui, mais les inconvénients sont leurs encombrements et sont peu esthétiques.

Cannes anglaises

cannescannesElles reportent l'appui d'une partie du poids du corps, sur les mains et l'avant bras.
L'avantage est la légèreté, peu encombrante, mais moins stable que les cannes axillaires.
Debout, la poignée doit être à la hauteur de la hanche, coude fléchi à 30 °.
L'utilisation nécessite un bon équilibre et un contrôle du coude.
La marche en 2 temps permet la déambulation en reportant sur les cannes l'appui du membre inférieur blessé.
Au départ les 2 pieds sont côte à côte, une canne de chaque côté des orteils, on passe les 2 cannes et le membre inférieur attend en avant, on ramène le membre inférieur sain à coté du membre atteint. La longueur du pas est égale à la longueur du pied.
La marche avec une canne se fait du coté opposé à la blessure, on avance en même temps la canne et le membre inférieur lésé, puis on ramène le membre inférieur sain en s'appuyant sur la canne. L'ambulancier aide le patient du côté malade.

Technique

Il faut savoir anticiper.
Le patient souhaite souvent se débrouiller seul. On évaluera le risque de chutes.
On réunira près de soi, ce dont on peut avoir besoin.

pudeur blouseS'il s'agit d'une urgence (transport primaire) ce n'est pas le malade qui décide de la marche ou en brancard mais le médecin traitant, à défaut le médecin régulateur du centre 15.
Ex. un malade ayant une douleur thoracique dira qu'il peut marcher et que ce n'est rien, alors qu'il est indispensable qu'il ne fasse aucun effort !

Si le patient est porteur d'une perfusion, celle ci sera portée en hauteur en permanence ou installée sur une potence à roulette
En présence d'une sonde urinaire et d'une poche, celle ci ne doit pas tirer sur la sonde.

Par pudeur et respect du malade, le patient sera recouvert . On ne doit pas utiliser de vétement ouvert par le derrière.
Même si vous avez chaud, le patient peut au contraire avoir une sensation de froid et souhaite être couvert.

Aide sans matériel

seul

- se mettre du coté non malade
- entrelacer son dos et se fixer à sa ceinture
- le patient passe son bras autour de votre cou
- prendre ce bras au poignet

à deux

- se placer de chaque côté
- entrelacer le dos en se croisant et s'agripper à sa ceinture
- le patient passe ses bras autour de vos épaules
- prendre ces bras aux poignets




Chute

cerveau agéSelon le bulletin épidémiologique du Ministère (2007), les chutes sont responsables de près de 9000 décès chaque année.
En effet il y a 450 000 chutes chez des personnes de plus de 65 ans nécessitant le recours aux urgences.
Beaucoup de chutes se font après 75 ans. (30 % d'au moins une chute par an dans cette tranche d'âge)
Elles surviennent principalement à domicile (78%).
La personne entreprend un mouvement qui va décaler son centre de gravité sans qu'elle parvienne à le rééquilibre.

Causes des chutes

Rôle de l'environnement

De nombreux obstacles sont à l'origine des chutes:
- sols glissants, verglas, bousculade,
- dans la maison: tapis, baignoire, mauvais éclairage
- absence d'équipement de sécurité (barres d'appui)
- bousculade
- perte d'un soutien (canne)

Vieillissement

Les organes des sens sont usés.
osLa vision est altérée ainsi que l'audition. Les repères sont donc brouillés lorsque la personne se déplace.
Le cœur est fragile. A la moindre sollicitation, il souffre. Il y a risque de malaise avec un pouls ralenti.
L'hypotension orthostatique est fréquente. (chute de la tension lors du passage position assise à debout)
Les réflexes sont diminués et l'équilibre est instable. La coordination des mouvements est altérée.
La fonte musculaire augmente au fil des ans surtout au niveau des muscles des membres inférieurs, affaiblissant la stabilité des jambes. Elle est aggravée par la malnutrition.
L'os se déminéralise et devient fragile (ostéoporose)

◁ Revoir cours vieillissement (M2)

◁ Revoir cours handicapés (M2)

Maladies

Maladies du cœur

Un cœur trop lent ou insuffisant ou au rythme altéré risque d'entraîner une syncope.

Maladies circulatoires

Une baisse de tension (hypotension) est à l'origine de malaise.
Elle est majorée lors du passage rapide de la position couchée à la position debout (hypotension orthostatique), notamment la nuit au moment d'aller aux toilettes.

Maladies neurologiques

Elles peuvent modifier l'équilibre, notamment les maladies du cervelet ou les séquelles d'AVC.
La maladie de Parkinson entraîne lenteur et altération des mouvements.

Maladies de l'oreille

L'oreille interne régule aussi l'équilibre et donner des vertiges.

Surdosages en médicaments

La prise de tranquillisants et de somnifères sont à l'origine de somnolence ou d'hypotension orthostatique.

Rhumatismes (Arthrose)

La marche est fragile.

Maladies urinaires

Les troubles de la prostate chez l'homme ou l'incontinence obligent les personnes à aller aux toilettes la nuit du fait d'envies pressantes et répétées.

Lésions

hematomeHématome

Il risque de devenir préoccupant si la personne prend un traitement qui fluidifie le sang (Traitement anticoagulant).

fracture poignteFracture du poignet

La personne, lors d'une chute essaye de se protéger avec ses mains

Fracture du col du fémur

C'est une zone qui est très fragile chez la personne âgée et fracture col fémurau moindre faux pas l'os casse.

◁ Revoir fracture du col du fémur (M1)

Luxation prothèse de hanche

La personne a été opérée et a une prothèse (P.T.H.)
Lors d'un faux mouvement, parfois minime, la hanche est bloquée et douloureuse, le pied raccourci par rapport à l'autre.
L'immobilisation n'est pas nécessaire et un transport simple suffit. La réduction se fera sous anesthésie générale.
La récidive est fréquente.

luxation pth

Conséquences

Dépendance

La peur de tomber réduit l'activité et donc il y a perte d'autonomie.
Si la personne est seule chez elle, elle est angoissée de ne pas pouvoir se relever et alerter. Elle réduit son périmètre de marche et ses articulations s'enraidissent et les muscles s'atrophient, ce qui ne fait qu'aggraver les choses.

Hospitalisation

Devant une fracture, l'hospitalisation est nécessaire avec le risque de déstabiliser une situation en équilibre précaire.
L'intervention chirurgicale est souvent urgente afin d'essayer de réduire la durée d'hospitalisation et de remettre sur pied avec une rééducation.
L'alitement (décubitus) prolongée sera à l'origine de complications parfois mortelles.


▽△ Complications de décubitus ▽△

 

Une personne alitée en permanence risque, plus que d'autres, d'avoir des complications appelées : " complications de décubitus ".

alitementSi la personne a transporté, est au lit depuis un certain temps, il y a de fortes probabilités que sont survenus:
- escarres aux points d'appui
- risque de phlébites puis d'embolie pulmonaire
- atrophie musculaire
- raideur articulaire
- isolement et dépression
- dépendance d'un tiers
- perte d'appétit, Constipation
- risque de déshydratation
- infection urinaire, pulmonaire
- peur de ne pas se relever, chutes
- passage à l'état grabataire


Prévention

Conserver un bon état général

3 eme ageIl faut forcer la personne âgée à maintenir un but dans la vie avec participation à des activités, une marche quotidienne (minimum 30 mn), une bonne hygiène et d'éviter les maladies par des consultations médicales régulières avec son médecin traitant dit référent.

 

Eviter l'ostéoporose

C'est la diminution de la masse osseuse. L'os se déminéralise. Il devient fragile notamment le col du fémur, les poignets. Un suivi par le médecin référent ou le rhumatologue est indispensable.

Surveiller la vue et l'audition

Elles seront contrôlées. Au besoin appareil, lunettes, intervention de la cataracte.

Environnement adapté

L'habitat sera adapté. Il existe dans les HLM des appartements spécialement aménagés.
Parmi les modifications:
- salle de bains avec sol anti dérapant, douche sans marche, barre d'appui, douche plutôt que baignoire (dans ce cas sol antidérapant).
- WC avec toilette à hauteur et barre d'appui
- portes larges pour fauteuils, déambulateur.
- prises électriques et interrupteurs à 80 cm du sol
- pas de tapis
- chaussures ou chaussons adaptées surtout fermées
- ustensiles de cuisine à hauteur
- allumer la lumière lors d'un lever nocturne ( lampe détecteur de mouvement)

Ne pas utiliser de tranquillisants, de somnifères

Le médecin traitant s'efforcera de diminuer progressivement les sédatifs avec comme objectif la suppression totale.

Education urbaine

A l'extérieur, on utilisera une canne et des chaussures non glissantes et confortables. On évitera les obstacles et les déjections des chiens.

Télé alarme

Il est facile maintenant d'utiliser des dispositifs d'appel à distance. Le voisinage vérifiera régulièrement que la personne est active.

Résumé

 

Points clefs

  • Ne pas faire mal
  • Eviter la chute
  • Savoir anticiper
  • Attention à l'hypotension lors d'un lever brutal
  • Chute = risque fracture col fémur, poignet
  • Parler de la prévention lors d'un transport

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • cannes anglaises, axillaires, déambulateur
    • hypotension orthostatique
    • complications de décubitus

Liens

Conseil

 


△ Retour début page Suite installation ▷
◁ Retour choix module 4  
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim