precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

rachisErgonomie

Le dos : prévention

Porter une charge demande analyse : poids, forme, qualité et aussi étude de l'environnement.
Pour éviter un lombago, le soulévement se fait en élargissant le polygone de sustentation avec verrouillage lombaire.
Pour éviter toute douleur au dos, il faut entretenir, à vie, son corps : sport, hygiène de vie.
Pour conduire sans fatigue, il faut être au fond du siège avec appui lombaire sans glisser.


 

Port de charge

C'est la principale cause des lumbagos et autres accidents du dos.

chargeLa charge

Avant de soulever, il faut prendre quelques instants afin d'étudier la situation.

Poids, qualité, forme

Poids

Plus il est lourd, plus il y a de risques

Qualité

avec ou sans poignée, charge fragile, glissante, type de conditionnement.

Taille et forme

Un objet volumineux est plus difficile à soulever qu'un objet compact du même poids, parce que cet objet (ou son centre de gravité) ne peut être rapproché du corps, du fait de son encombrement.

Environnement

Zone dégagée

ou non, ce qui risque de faire des mouvements inhabituels, de type torsion ou forcer sur un seul côté

Etat du sol

Un sol glissant peut entraîner un début de chutes avec un rattrapage douloureux.

Eclairage

Il peut empêcher de voir des obstacles à l'origine de déséquilibre.

Passages difficile, étroits

Les possibilités

Loin ou près de soi

Il faut se placer le plus près possible de l'objet pour diminuer les bras de levier et donc les contraintes sur le rachis.

Hauteur

C'est entre les cuisses et la taille que le mouvement de soulèvement est le plus sécuritaire. Le fait de soulever un objet en dessous ou au-dessus de cette zone présente de plus grands risques

Zone libre

Le trajet doit être dégagé, libre, sur une surface sans obstacles et éclairée.

Méthodologie: Principes de base de manutention

Elargir le polygone de sustentation

Pour obtenir de la stabilité, il faut écarter les pieds.
En effet les pieds portent tout le poids du corps.
Il limite les mouvements de torsion et de rotation.
Les talons sont bien appliqués sur le sol.

charge

Verrouillage lombaire

On garde volontairement le dos droit en blocage mais sans contrainte.
La contraction des abdominaux permet de répartir les contraintes sur tout l'abdomen et pas seulement sur les muscles du dos.
Un travail en apnée si l'effort intense, permet de renforcer l'abdomen par le blocage du diaphragme ou sinon souffler en expirant profondément.
Au moment de se relever, le dos étant verrouillé, utilisez les muscles des membres inférieurs pour vous redresser.
Les hanches sont souples, genoux fléchis, ce qui permet d'utiliser la force des cuisses.
La tête reste droite en regardant bien devant. Les épaules sont maintenues vers l'arrière.
On utilise la force des cuisses, l'élan et le contre poids de son corps.
Au besoin les jambes sont fléchies.

portage 1 portage 2

Prise de la personne ou de l'objet

portageElle doit être ferme, confortable et assurée pour pouvoir concentrer ses efforts sur le maintien de la position intermédiaire.
La prise doit être non douloureuse et solide.
Conserver les bras tendus le plus près du corps afin de diminuer au maximum la distance entre l'objet et vous.
Le maintien de la tête levée, menton rentré facilite la tâche.
Le porte à faux créer par l'éloignement augmente considérablement le poids à soulever.
On doit être au plus près de la charge.

Donc pas de porte à faux


Utiliser les membres inférieurs

On utilisera les muscles des cuisses, plutôt que de mettre en tension les muscles du dos.

Rotation des pieds plutôt que la rotation du corps

Les mouvements de torsion du dos sont néfastes.
On préfère une rotation en bloc du corps à partir des pieds.

Travail en douceur

Il faut éviter des mouvements brusques car il risque, même pour des soulèvements peu importants d'entraîner des déchirures musculaires ou une hernie du disque.
La fatigue entraîne inattention et fautes.

Aide

- Renfort en personne
- Aide matériel
Si possible on se sert d'aides de type alèze, planche spécial, drap permettant de faire glisser, le pivoter plutôt que lever.




Prévention personnelle

Pour éviter d'avoir mal au dos, il faut entretenir son corps tout au long de la vie.

Gymnastique

Ces exercices permettront:
- d'entretenir les muscles
- tonifier les muscles du dos et des abdominaux
- ne pas faire "rouiller" les articulations.
Ils sont faits à domicile mais aussi en cours de journée lors d'une pause.

sportLa gymnastique abdominale renforce les muscles para vertébraux.
Après un effort, une douche chaude apaise et tonifie.
Il faut éviter la station assise ou debout prolongée et surtout le piétinement.
Il faut donc alterner les positions.
Citons quelques petits exercices:
- m archer sur la pointe des pieds,
- se suspendre le soir à une barre
- faire dix flexions accroupies dos droit
- se reposer une demi-heure dans la journée, couché sur le dos les genoux fléchis
sport- ne pas faire d'abdominaux au ras du sol mais à la verticale, ventre serré pour ne pas accentuer la lordose.

Sport

La natation, la marche à pied et le cyclisme sont conseillées. Mais les sports violents ou pratiquer intensivement risquent d'user prématurément les articulations.
Evitez le tennis (qui met le corps en asymétrie), basket , volley ou VTT (retombées brutale et trépidations).

fast foodHygiène

- Il faut éviter le surpoids
dormeur- La nuit on utilisera un matelas dur et on ne dormira pas sur le ventre, donc à plat sur le dos sur un lit ferme avec un oreiller souple, ni trop épais ni trop mou.

◁ Revoir hygiène de vie (Module 3)

Vie quotidienne

- Placer les objets à votre hauteur pour ne pas les soulever ou descendre.
- Ne pas se pencher en avant pour ramasser un objet par terre mais se placer à côté, plier les genoux en gardant le dos droit, prendre l'objet contre le corps et se relever le dos bien droit
- Porter les paquets avec les deux mains
- Ne pas soulever ni porter ni tirer un objet lourd
- Ne pas faire de mouvement de torsion du tronc mais pivoter sur les pieds pour se retourner
- Faire son lit et autre travail bas à genoux ou accroupie
- Ménage avec matériel à manche long
- Eviter de se pencher en avant en mettant ses chaussettes ou enfiler son pantalon. On s'assoit dos calé, les fesses bien au fond, sur une chaise en évitant ceux qui sont bas ou mous.




Prévention professionnelle

Maladies professionnelles

Les lombalgies sont parfois reconnues comme maladie professionnelle.
Elles sont réglementées par le décret N°92-958 du 3 septembre 92 et codifiées aux articles R 231-66 à R231-72 du Code du Travail.

Politique de prévention de l'employeur

La prévention porte sur l'éducation de l'employé et la facilitation des manipulations grâce à un environnement approprié et du matériel d'aide.
Le patron de la société doit:
- analyser le contexte de survenue des lombalgies
- identifier tous les facteurs de risque
- élaborer une démarche de prévention
- éliminer ou réduire la contrainte par la mécanisation quand c'est possible, ou par la réduction du poids unitaire des charges, des distances et des fréquences de manutention.
- aménager le poste de travail afin de permettre la réalisation des manutentions manuelles dans les meilleures conditions de posture (hauteur de travail, respect des zones d'atteintes…) et d'espace de travail
- organiser le travail.
- former et informer les salariés.

Analyse de l'organisation du travail

L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) et les CRAM (Caisse Régionale d'Assurance Maladie) proposent une méthode générale d'analyse des manutentions manuelles (ED 776) qui a été déclinée pour différents secteurs d'activités (ED 862 pour les soignants).
Quelques points particuliers retiennent notre attention:
- Le nombre et la fréquence des mouvements de soulèvement
- Manque d'autonomie dans l'exécution de tâche
- Charge mentale du travail, responsabilité importante, formation insuffisante
- Faible satisfaction professionnelle: travail monotone, dévalorisant, rémunération trop faible
- Faible soutien social dans l'entreprise: collègues, hiérarchie
- Exiguïté du poste ou espace de travail comme l'ambulance
- Agencement inadapté imposant des postures difficiles à maintenir longtemps ou fréquemment
- Equipements insuffisants ou mal conçus
- Zones de stockage mal situées et gênant d'autres activités
- Qualité des sols : encombrés, inégaux ou glissants
- Passages étroits, obligeant à se contorsionner : escaliers, échelle
- Température extrême
- L'éclairage inadéquat de l'aire de travail plus particulièrement lorsqu'une certaine précision est requise. Un mauvais éclairage des marches et des escaliers, des rampes accroît le risque d'accidents.




Exemples de prévention

Bien s'assoir

Mauvaises positions

mauvaise positionPosition voûtée en avant

dos rond, en appui avant, les coudes sur le bureau en général trop bas.

Position glissée en avant

assis en bout du siège, les fesses glissent vers l'avant et le dos est soutenu par le dossier.

Position redressée

dos droit, vertical, collé contre le dossier.
Certes elle protège mais la tension musculaire est forte.

Bonne position

Par rapport à la position redressée, on allège la contraction musculaire avec un maintien lombaire.
Une chaise qui pivote permet de limiter les contraintes en rotation.
Pour se relever, prendre appui sur les accoudoirs ou sur les cuisses.

Choix du siège

chaiseCertains sièges sont à éviter comme les sièges mous, profonds et bas (chaises, fauteuils, canapés, transat)
Choisir des dossiers qui épousent la cambrure des vertèbres lombaires
positionLe siège idéal, selon la norme AFNOR NF D 61-040 a :
- une assise ferme, non glissante
- dossier réglable en hauteur, en profondeur
- appui lombaire réglable en hauteur et en profondeur
- assise horizontale réglable
- les réglages permettent un blocage mécanique
- des roulettes stables et pivote sur l'axe

Réglage du siège

Pieds bien à plat sur le sol, à 90° avec la jambe, genoux à 90°, cuisses horizontales.
Pour l'écriture manuelle, les coudes appuient sur la table, les avant-bras légèrement écartés, la tête bien au-dessus du plan de travail avec une bonne distance : œil - document (contrôler les yeux) et un bon éclairage.
Pour la saisie informatique, seules les paumes des mains reposent sur la table.

Position debout

Il faut éviter la station debout prolongée et le piétinement, les longues marches.
On ne portera pas de talons trop hauts ou très plats.

Conduite automobile

position autoA la position assise s'ajoute une stricte immobilité vertébrale et des vibrations.
- Incliner vers l'arrière le dossier du siège de voiture (angle de 105°)
- Le fessier bien reculé au fond du siège, avec un appui lombaire en bonne position
- La tête repose sur l'appui tête
- L'angle des coudes est de 135°, le siège doit donc être assez prêt du volant. Les coudes seront bien positionnés s'ils peuvent reposer sur un appui, pour relâcher la colonne cervicale et les muscles des épaules.
- Dans les virages, plaquer le haut du dos contre le dossier pour que les bras y prennent appui, ce qui soulage les vertèbres lombaires ;
- Contracter les muscles abdominaux le plus souvent possible pour atténuer la lordose lombaire

Il conviendra de se remettre régulièrement en bonne position, car nous avons tous tendance à glisser.
Pour sortir de voiture, on se rapproche du bord du siège en s'appuyant sur le poing, puis pivoter sur les fesses pour sortir les pieds et se redresser doucement
- Pensez à bien aérer l'habitacle de votre voiture
- Les pauses se feront obligatoirement toutes les 2 heures ou tous les 200 Km en position debout ou mieux, en marchant pour redonner une activité bienfaisante et récupératrice aux muscles lombaires para vertébraux et assouplir les membres inférieurs

Environnement

- Eclairage : naturel (500 lux)
- Température : entre 19 et 23 °C maxi
- Hygrométrie : 40 à 60 %.

Accès au matériel

Le matériel stocké sera, si possible, rangé à hauteur d'homme évitant des mouvements forcés et de se pencher en avant.(ni trop bas, ni trop haut)
Les déplacements se font dans des zones de circulation qu'il faut dégager de tout encombrement.
La qualité du revêtement est importante, l'éclairage doit être suffisant.
Il convient de se méfier des ouvertures et passages de portes souvent trop étroits ou des goulots d'étranglements provoqués par du mobilier ou des livraisons non rangées.
Bien gérer les stocks
Ranger les produits par section avec étiquetage
Bonne prise de l'emballage avec poignées
Attention au poids du paquet sous estimé

▷ Norme ISO 11228-1

Résumé

 

Points clefs

  • Aucune précipitation
  • Bien élargir le polygone de sustentation
  • Dos droit bloqué
  • Pas de porte à faux, au plus près de la charge
  • Utilisez les membres inférieurs
  • On n'a pas prouvé le bénéfice du port d'une ceinture lombaire.
  • Entretenir son dos, c'est un travail sur le long terme
  • Bien s'assoir :
    • au fond du siège pour caler le bassin
    • éviter l'enroulement du dos
    • caler contre le dossier
    • diminuer la flexion des hanches
  • Conduite auto
    • Angle 105° le dossier
    • Angle des coudes de 135°
    • Siège pas trop éloigné du volant
    • Plaquer le dos contre le dossier
    • Sorti en pivotant le corps

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • polygone de sustentation
    • verrouillage lombaire

Fiche technique

Conseil

 


△ Retour début page Suite Manutention ▷
◁ Retour choix module 4  
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim