precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Hygiène

Maladies infectieuses (Savoir +)

Nous resterons volontairement dans les généralités. En général votre connaissance peut se limiter à la définition de la maladie infectieuse.et quelques mots clefs

Il s'agit d'une synthèse des maladies infectieuses rencontrées au module 2.
Rappelons que l'enseignement en physiopathologie doit être suffisant pour permettre au candidat d'identifier les signes d'alerte afin de mettre en œuvre les procédures d'urgence adaptées, sans entrer cependant dans un niveau de détails trop important afin de rester dans le cadre des missions de l'ambulancier.


 

Méningites

Infection des enveloppes du cerveau (méninges) et du liquide autour appelé Liquide Céphalo-Rachidien ou L.C.R. par des bactéries ou des virus.
Citons comme germes: le méningocoque,le pneumocoque, la listériose...(méningite bactérienne)
Il existe aussi des méningites virales moins graves. Ce sont heureusement les plus fréquentes.

Transmission

par l'air que l'on respire, notamment les gouttelettes microscopiques émises lors de la toux d'où l'utilité lorsque le diagnostic est fait de faire porter au malade un masque.
En France, les épidémies sont limitées à quelques cas de temps en temps.
Les personnes immunodéprimées sont plus sensibles.

Signes

- Céphalées (mal de tête),
- Vomissements,
- Photophobie (la lumière fait mal),
- Raideur de la nuque
- Fièvre
- Parfois troubles de la conscience

On pratique un scanner et une ponction lombaire (P.L.) faite avec une longue aiguille entre deux vertèbres lombaires afin d'analyser le LCR.

Gravité

Le bilan recherche:
- Somnolence voire coma,
- Purpura (plaques violettes "en forme de cartes de géographie "comme des bleues sur le corps),
- Etat de choc signant une septicémie associée.

Des méningites sont mortelles ou laissent des séquelles plus ou moins invalidantes.

Dans certaines méningites foudroyantes par le méningocoque,

Méningite à méningocoque

purpuraExceptionnellement la méningite est foudroyante (dite "fulminante") avec septicémie et état de choc avec des plaques bleutées sur le ventre
Entre les premiers signes banaux comme une simple infection du nez et de la gorge et l'état de choc et le purpura , il peut s'écouler que quelques heures, d'où le drame surtout si un premier examen médical avait rassuré. .
L'intervention du SMUR est indispensable.
En attendant oxygénation et Il faut marquer au stylo les contours des plaques afin de voir si elles ne s'agrandissent pas.
Elle est parfois mortelle en quelques heures, et sévit par petites épidémies.

Traitement

Antibiothérapie puissante en intraveineuse

Prévention

En général, un vent de panique survient dans la commune.
L'ambulancier doit dédramatiser la situation.
La fermeture des écoles et la désinfection de celles-ci ne sont pas obligatoires.
L'usage des antibiotiques est réservé à la famille proche et aux personnes en contact avec le malade.
La désinfection de l'ambulance non obligatoire, est préférable.
On appliquera les mesures d'hygiène hospitalière classiques.
Pour les collectivités (pensionnat, caserne), il est préférable de ne pas fermer (risque de dispersion des personnes) mais plutôt de faire une surveillance attentive.
Il existe, pour les zones à haut risque des vaccins pour certains microbes.

Tuberculose

Infection par le bacille de Koch ou B.K.

Transmission

Elle se fait par voie respiratoire par l'air que l'on respire, notamment les gouttelettes de la toux.
La contagion se développe surtout chez les personnes fragiles sous alimentées, migrants et aussi les immunodéprimés (SIDA)

Signes

Il y a plusieurs étapes.
D'abord la primo infection qui correspond au premier contact avec le BK, et entraîne une inflammation dans le poumon.
La phase d'état se traduit par : toux, fièvre nocturne, amaigrissement, crachat de sang (hémoptysie).
Souvent ces signes n'inquiètent pas la personne, ne consultant pas alors qu'il est contagieux.
Souvent on guérit spontanément, par contre chez les sujets fragiles le B.K. peut se développer détruisant peu à peu les poumons jusqu'à l'insuffisance respiratoire puis hémorragie pulmonaire (hémoptysie) fatale.
Le B.K. peut aussi se développer ailleurs comme dans l'os.
L'analyse au microscope des crachats révèle les B.K.

Traitement

Le patient est isolé jusqu'à ce que ces crachats deviennent stériles.
Pour les transports, il doit porter un masque filtrant spécial dit FFP1 (plus performant que le simple masque chirurgical).
Pour la tuberculose résistante on utilisera un masque FFP2
L'association de 3 antibiotiques dit antituberculeux est prescrite pour plusieurs mois.

Prévention

La déclaration à la D.D.A.S.S. est obligatoire.
Pour la prévention, le vaccin est le B.C.G.
Mais attention, il y a des formes de résistance.
Chaque année des ambulanciers sont contaminés avec souvent un diagnostic retardé. Devant une toux persistance il faut penser à la tuberculose.
Depuis Mai 2010, la vaccination n'est plus obligatoire sauf pour les professionnels de Santé (dont les ambulanciers)
C'est une maladie professionnelle au titre du tableau n°40.

Maladies virales

Elles sont nombreuses. Nous étudierons les principales

Hépatite virale

C'est l'atteinte du foie par des virus. Le foie est aussi détruit par d'autres maladies: cirrhose (alcool), cancer

Transmission

Il existe plusieurs types:
- Hépatite A, qui se transmet par les matières fécales
- Hépatite B ou C , qui se transmettent par le sang ou un contact sexuel.

Signes

L'incubation est longue.
L'infection se traduit par une jaunisse (ictère) et une destruction partielle et provisoire du foie.
Mais le plus souvent il n'y a rien, seulement une fatigue,une légère fièvre, nausées
Exceptionnellement pour l'hépatite B et C, le foie est détruit nécessitant des soins en réanimation voire une greffe du foie.

Evolution

Quand il y a des séquelles (sauf l'hépatite A), on parle d'hépatite chronique qui peut se transformer en cancer du foie.

Traitement

inexistant ou limité. C'est pourquoi, il faut appliquer rigoureusement les protocoles de prévention, car on sait rarement que l'on transporte un patient atteint d'une hépatite

Prévention

Le virus est résistant.
La meilleure prévention est l'hygiène et la vaccination. Il n'y a pas de vaccination pour l'hépatite C.
L'ambulancier portera des gants lors d'un contact avec draps souillés.

▷ Voir accident d'exposition au sang

SIDA

◁ Revoir cours SIDA (Module 2)

Transmission

Ou Syndrome d'Immuno Déficience Acquise.
Rappelons que le virus responsable s'appelle le V.I.H. Il se transmet par contact sexuel,par le sang ou materno-foetale.
Le virus très rapidement (en quelques heures) passe dans les globules blancs (lymphocytes). Ils vont perdre leur fonction d'immunité.

Signes

Phase d'incubation

Après une période négative, la séropositivité apparait. La personne est contagieuse mais n'a aucun signe clinique.
Cette période dure de plusieurs semaines à plusieurs mois.
Un bon dépistage permet de débuter précocement une trithérapie.

SIDA maladie

L'immudépression est à l'origine d'infections à répétition parfois graves et avec des germes inoffensifs pour une personne saine.
L'état général s'altère avec amaigrissement.

Prévention

Les principales mesures de prévention sont :
- Protection pour les rapports sexuels
- Pas de contact direct avec le sang du patient
- Port de gant et protection d'une plaie du malade
- Emploi de matériel à usage unique

▷ Voir accident d'exposition au sang


Attention

  • Il n'y a pas de vaccination contre l'hépatite C
  • Il est plus dangereux d'attraper l'hépatite C que le SIDA !

Grippe

C'est une infection banale, saisonnière.
Fièvre, courbatures, fatigue sont les signes principaux. On parle de "syndrome grippal"
Il y a quelques cas mortels surtout chez des personnes fragiles.
Elle survient par épidémie voire en pandémie: grippe aviaire puis grippe A (H1N1) (2009/2010/2011)
Il faut distinguer 2 risques différents:
- Mortalité rare par détresse respiratoire chez une personne sans antécédents y compris chez un jeune
- Surmortalité d'une personne porteuse d'une autre maladie (immunosuppression)

Le virus de la grippe est différent chaque année.
C'est pourquoi la vaccination doit être renouvelée chaque année
Contrairement à des vaccinations contre le tétanos, le vaccin n'est efficace qu'à 80 % mais néanmoins indispensable surtout aux personnes fragiles ou celles en contact avec un malade, un enfant ou une femme enceinte.
L'ambulancier doit donc se faire vacciner chaque année car même s'il ne sera pas malade, il pourrait transmettre le virus de la grippe à un de ces patients transportés.



Ebola

C'est un virus particulièrement virulent (forte mortalité) qui sévit en Afrique. Une épidémie est survenu en 2014. La mortalité est forte.
Le virus se transmettant par contact direct avec les fluides corporelles (le sang, l'urine, les vomissements),
Il est très contagieux.


Infections respiratoires

vaiElles sont fréquentes et le plus souvent bénignes.
Selon l'organe infecté, on parle de :
- nez : rhinite
- pharynx: pharyngite
- amygdale : angine
- oreille: otite
- larynx : laryngite
- épiglotte : épiglottite
- trachée: trachéite
- bronches: bronchite
- bronchioles: bronchiolite
- poumon: pneumonie
- plèvre: pleurésie
Souvent plusieurs organes sont atteints:
- rhino-pharyngite (nez et pharynx)
- broncho-pneumonie (bronches et poumons)

Le bronchiteux chronique (BPCO) ou insuffisant respiratoire chronique s'infecte fréquemment surtout en hiver.

Certaines infections respiratoires peuvent être à l'origine d'une détresse respiratoire.

Pédiatrie

Les plus graves chez le jeune enfant sont les bronchiolites et les infections du larynx avec risque de détresse respiratoire et chute du taux d'oxygène.

▷ Prévention de la bronchiolite (pdf)


▽△ Epiglottite et laryngite (rappel module 2) ▽△
 
Epiglottite

epiglottiteIl s'agit d'une situation très exceptionnelle aux conséquences dramatiques.
Un enfant a une infection des voies aériennes supérieures sévère.
Il a une forte fièvre, une altération de l'état général avec l'absence de voix et même un tirage respiratoire.
Ce sont tous les signes de l'infection du larynx ou laryngite.

  • MAIS, il y a un signe en plus : l'enfant est PENCHE en AVANT, bouche ouverte et refuse de s'allonger.
  • SURTOUT NE LE FORCER PAS ++++++

Que se passe t-il ? En effet les microbes ont surtout attaqués l'épiglotte, le petit "épi" qui est situé juste avant la glotte, .celui ci gonfle . C'est l'épiglottite.
Il est facile de comprendre que si l'enfant bascule en arrière, la grosse masse de l'épiglotte plein de pus va faire clapet sur le larynx et le boucher. L'asphyxie est majeure et très rapidement l'enfant meurt. C'est d'autant plus dramatique qu'à l'hôpital en quelques jours la situation va redevenir normale.

Beaucoup d'enfants infectés, arrivent en arrêt aux urgences.

Même si un seul ambulancier, parmi vous, rencontre une fois dans sa vie ce cas, ne l'oubliez JAMAIS. Merci.

▷ Vidéo

Laryngite

bebelarynxC'est l'infection du larynx. Elle est le plus souvent banale, néanmoins elle ne doit pas être négligée car il existe des formes asphyxiques à évolution foudroyante nécessitant une surveillance en réanimation.

Au cours d'une infection, l'enfant présente une gêne respiratoire avec tirage et changement de la voix.
L'infection est bactérienne (due à une bactérie) ou virale (due à un virus).
Le larynx "se gonfle" (œdème) avec donc risque de rétrécissement.
L'appel d'un médecin de garde est urgent, parfois le SAMU est nécessaire.
Il faut s'inquiéter si l'enfant :
- tire beaucoup
- s'épuise
- se cyanose



Autres infections

Infection urinaire

Elle se manifeste par des brûlures lors des mictions et envie permanente d'uriner.
L'analyse des urines ou E.C.B.U. confirme l'infection. Les urines peuvent devenir troubles
Un écoulement purulent à la verge est possible.

Toxi-infection alimentaire

La prise d'aliments infectés se manifestera quelques heures plus tard par :
- nausées, vomissements
- diarrhée
- coliques spasmodiques (douleur abdominale)
- fièvre possible

Septicémie, infection généralisée dit "sepsis"

A partir d'un foyer infectieux dans un tissu, les bactéries gagnent la circulation sanguine.
Une prise de sang confirme la septicémie.(présence de bactéries dans le sang)
L'état général se dégrade avec fièvre et frissons, asthénie (fatigue intense), troubles neurologiques possibles(somnolence, délire...)

Choc septique

Parfois cette infection entraîne une détresse circulatoire avec hypotension, peau marbrée, voire troubles respiratoire et somnolence.
La personne est hospitalisée en service de réanimation.

Elle tue plus de 30 000 personnes par an en France, autant que le cancer du poumon ou plus que l'infarctus du myocarde.

▷ Vidéo : Septicémie (France 5)





Urgences chirurgicales

Nous resterons volontairement dans les généralités. En général votre connaissance peut se limiter à la définition de la maladie infectieuse.

◁ Revoir urgences chirurgicales digestives (module 2)

Appendicite

appendiceInfection de l'appendice, non opéré elle se transforme en péritonite.
C'est donc l'infection d'un petit bout du colon (Un petit cul de sac situé à droite du colon) appelé appendice.
L'opération est l'appendicectomie.

Cholécystite

vesiculeC'est l'infection de la vésicule biliaire, réservoir de la bile sous le foie.
L'opération est la cholécystectomie.
Elle se fait sous coelioscopie (miniouverure du ventre avec caméra)


Astuce

  • Le nom de l'intervention se termine souvent par "tomie" veut dire coupé
  • Le nom de la maladie se termine souvent par "ite" veut dire organe infecté
    • ex: appendicectomie,appendicite

Péritonite

C'est l'infection généralisée de l'abdomen (cavité abdominale) ou plus simple: "il y a du pus dans le ventre "
Il faut opérer en urgence.

Plaie infectée

L'infection se reconnait sur
- rougeur
- douleur
- gonflement (oedeme)
- augmentation chaleur locale

panarisDu pus peut apparaître avec formation d'un abcès

La fièvre confirme l'infection
Sans traitement, l'infection se généralise : lymphangite puis septicémie.
-une lymphangite (trainée rouge) le long du membre

Le risque d'infection est maximum lors de :
- plaie souillée par de la terre,
- présence d'un corps étranger
- morsure

Le tétanos est une infection souvent mortelle due à la souillure de la plaie par un microbe. Il survient chez une personne non vaccinée. Il est prévenu par un rappel de vaccin ou sérum + vaccin chez le non vacciné.

◁ Revoir cours sur les plaies (module 1&2)

Maladies parasitaires

Elle sont nombreuses , survenant surtout dans les pays chauds.
Il y a souvent un vecteur comme un moustique, une amibe...
Les ambulanciers qui travaillent avec les aéroports peuvent exceptionnellement être piqués par un insecte qui a survécu au transport.
Lors d'une visite médicale pour fièvre, il ne faudra pas oublier de le signaler au médecin.

Paludisme

C'est une maladie qui se transmet par un moustique qui vit dans les pays tropicaux et pique l'homme la nuit.
Elle se manifeste par de la fièvre.
Il existe des médicaments à utiliser en prévention mais qu'il faut utiliser avant le voyage et après!

Conseil

  • Si vous avez de la fièvre, signalez tout passage à proximité d'un aéroport


Résumé

 

Points clefs

  • Une méningite peut être foudroyante avec un tableau de détresse
  • La tuberculose est très contagieuse et possible malgré le BCG
  • L'hémophysie (crachat de sang) est une hémorragie exteriorisée
  • Ambulancier = Vaccination indispensable contre la grippe chaque année
  • Il faut plus craindre d'une hépatite C que du SIDA

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • méningite, tuberculose
    • hémoptysie
    • AES : Accident d'Exposition au Sang

Conseil

 


△ Retour début page Maladie nosocomiale ▷
◁ Retour choix module 3  
   

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim