precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Pédiatrie

bebeUrgences, Maladies

▷ Accès direct

La mort subite du nourrisson est un drame car hélas l'arrêt cardio-respiratoire est découvert avec retard. Les gestes de réanimation seront néanmoins entrepris. Une aide psychologique de l'entourage est indispensable.
L'épiglottite est une infection sévère redoutable avec risque de décès par asphyxie surtout si on allonge l'enfant. Elle se traduit par une forte fièvre, altération de l'état général, bouche ouverte, sans voix , penché en avant.
Une gène respiratoire avec sifflement et expiration difficile correspond à une crise d'asthme. Attention exceptionnellement la détresse peut s'avèrer dangereuse avec une Sa02 <90 %.
En présence d'une infection avec fièvre, l'enfant peut présenter une convulsion avec une courte détresse respiratoire. Il faut éviter la récidive et faire un bilan médical. Le premier temps est de faire baisser la température.
La détresse circulatoire se détecte par des signes indirects comme faciès terreux, inerte, marbrures...L'origine est une déshydratation, une urgence chirurgicale..


 

Mort subite du nourrisson

ou Mort Inopiné du Nourrisson (MIN).

Il s'agit d'un accident dramatique qui survient pendant le sommeil chez un enfant entre 2 et 4 mois (95% des cas inférieur à 6 mois) mais possible jusqu'à 18 mois.
Sa découverte est souvent tardive (trouvé mort dans son berceau) et la réanimation est alors un échec.
Sa fréquence est estimée à 1 pour 2000 naissances, soit environ 400 décès par an.

Causes

Elles ne sont pas évidentes.
On a constaté une diminution si l'enfant est couché en décubitus dorsal (plat dos).
rcpNouveauté 2010 : possible excès d'action d'un nerf (vagal) qui freine la fréquence cardiaque et ultime action: arrête le cœur. Si le bébé survie, il sera plus tard "vagal" (malaise vagal).

Réanimation

Il faut pratiquer les manœuvres habituelles de réanimation et avertir le SAMU.
Il ne faut surtout pas accuser parents ou nourrice de défaut de surveillance.
L'ambulancier doit s'abstenir de tout commentaire.
Une équipe médico-sociale doit prendre en charge les parents, dans des centres de références.

Et après ?

Si les parents ont accepté l'autopsie, la gestion des transports, examens cliniques, biologiques, anatomo-pathologiques est assurée par des centres de réferences régionaux, sans participation financière des familles.

Prévention

Le bébé est couché exclusivement sur le dos. (Ni sur le côté, ni sur le ventre). Ainsi il peut respirer correctement. Son visage est découvert et ne risque pas d'enfouir sa tête dans le matelas.
 Il doit dormir dans une gigoteuse ou "turbulette" sans couettes, oreillers, couverture ou tout autre élément qui pourrait l’étouffer s’il s’y enroule ou y enfouit son visage.
La température idéale de la chambre est de 19°. 

▷ Savoir + : France 5 (Allo Docteur)

epiglottiteUrgences respiratoires

Epiglottite

epiglottiteIl s'agit d'une situation très exceptionnelle aux conséquences dramatiques.
Un enfant a une infection des voies aériennes supérieures sévère.
Il a une forte fièvre, une altération de l'état général avec l'absence de voix et même un tirage respiratoire.
Ce sont tous les signes de l'infection du larynx ou laryngite.

Que se passe t-il ? En effet les microbes ont surtout attaqués l'épiglotte, le petit "épi" qui est situé juste avant la glotte, .celui ci gonfle . C'est l'épiglottite.
Il est facile de comprendre que si l'enfant bascule en arrière, la grosse masse de l'épiglotte plein de pus va faire clapet sur le larynx et le boucher. L'asphyxie est majeure et très rapidement l'enfant meurt. C'est d'autant plus dramatique qu'à l'hôpital en quelques jours la situation va redevenir normale.

Beaucoup d'enfants infectés, arrivent en arrêt aux urgences.

Même si un seul ambulancier, parmi vous, rencontre une fois dans sa vie ce cas, ne l'oubliez JAMAIS. Merci.

▷ Vidéo

Laryngite

bebelarynxC'est l'infection du larynx. Elle est le plus souvent banale, néanmoins elle ne doit pas être négligée car il existe des formes asphyxiques à évolution foudroyante nécessitant une surveillance en réanimation.

Au cours d'une infection, l'enfant présente une gêne respiratoire avec tirage et changement de la voix.
L'infection est bactérienne (due à une bactérie) ou virale (due à un virus).
Le larynx "se gonfle" (œdème) avec donc risque de rétrécissement.
L'appel d'un médecin de garde est urgent, parfois le SAMU est nécessaire.
Il faut s'inquiéter si l'enfant :
- tire beaucoup
- s'épuise
- se cyanose

Asthme

asthmeC'est une affection qui se caractérise par une réponse exagérée des bronches à des stimulations variées.
Elle se manifeste par le rétrécissement de calibre des bronches (dite "bronchoconstriction") et une augmentation de la production de crachats.
L'air inhalé ne peut plus sortir. L'expiration est difficile, les poumons sont distendus.

Il s'agit de toux irritante, de sifflement surtout à l'expiration, d'essoufflement, d'une sensation désagréable de manquer d'air.
L'expiration est plus longue, active.
Au plus fort de la crise, il n'y a pas plus de toux.
La sensation de soif d'air est majeur avec une forte angoisse.

Attention

  • Une crise d'asthme peut tuer, même chez un jeune
  • Ne pas minorer la gravité d'une crise d'asthme
  • L'épuisement se traduit par une détresse respiratoire moins évidente à dépister

Un asthme grave s'appelle un état de mal asthmatique.

Identifiez les enfants à risque
 

Crise légère

Crise moyenne

Crise grave

Fréquence respiratoire Normale Augmentée Très rapide
Toux Possible Possible 0
Détresse respiratoire 0 0 +++
Contraction muscles cou 0 0 ++
Activités Normales limitées impossible
Paroles Normales quelques mots difficile
SaO2 > 95 % 90-95 % < 90 %

 

Gestes

Il faut rassurer l'enfant, le mettre en position ½ assise et lui donner de l'O2 en inhalation en sachant qu'il n'aime pas ce masque car il a la sensation d'étouffer.
Il prendra (sur avis du Centre 15) ses médicaments sous forme d'aérosols (spray) en général de la Ventoline.
Il sera transporté en position ½ assise après le feu vert du Centre 15 (A condition que votre bilan soit juste, les signes de gravité ne sont souvent pas toujours reconnus)

◁ Revoir détails cours asthme

Expert

  • Oxygéner pour avoir une SAO2 > 92 %

Bronchite asthmatiforme

Ce sont les mêmes signes que dans l'asthme chez un nourrisson.
Elle est liée à une infection. Il n'est pas obligatoire que l'enfant deviendra plus tard asthmatique.
Parfois la détresse respiratoire demande une hospitalisation voire en réanimation.

Infections des voies aériennes

vaiElles sont fréquentes et le plus souvent bénignes.
Selon l'organe infecté, on parle de :
- nez : rhinite
- pharynx: pharyngite
- amygdale : angine
- oreille: otite
- trachée: trachéite
- bronches: bronchite
- bronchioles: bronchiolite
- poumon: pneumonie
- plèvre: pleurésie
Souvent plusieurs organes sont atteints:
- rhino-pharyngite (nez et pharynx)
- broncho-pneumonie (bronches et poumons)

Les plus graves chez le jeune enfant sont les bronchiolites avec risque de détresse respiratoire et chute du taux d'oxygène.

 

Détresse cérébrale

Convulsions

epilepsieLors d'une montée brutale de la température due à une infection banale, l'enfant peut présenter une convulsion avec une courte détresse respiratoire.
Il faut éviter la récidive.
Un médecin injectera par l'anus les médicaments nécessaires.
La température sera prise.
Il ne faut pas maintenir l'enfant sous des couvertures et les vêtements chauds seront retirés.
Le premier objectif est de faire baisser la température.
Une hospitalisation pour bilan est nécessaire.

◁ Revoir détails cours convulsion

Comprendre

  • Epilepsie et convulsion: ce sont les mêmes signes
  • Seul change les circonstances

Spasme du sanglot

Il survient uniquement chez le jeune enfant après une colère, une douleur, une réprimande des parents.
L'enfant bloque sa respiration, devient pâle ou/et cyanosé et perd connaissance pendant un bref instant.
Ce malaise est sans gravité mais très impressionnant.

Méningite

L'apparition brutale d'une fièvre, associée à des maux de tête, des nausées doit faire consulter un médecin à la recherche d'une méningite.

Méningite à méningocoque

purpuraExceptionnellement la méningite est foudroyante avec septicémie et état de choc avec des plaques bleutées sur le ventre.
L'intervention du SMUR est indispensable.
En attendant oxygénation et Il faut marquer au stylo les contours des plaques afin de voir si elles ne s'agrandissent pas.
Elle est parfois mortelle en quelques heures, et sévit par petites épidémies.
En général, un vent de panique survient dans la commune.
L'ambulancier doit dédramatiser la situation.
La fermeture des écoles et la désinfection de celles-ci ne sont pas obligatoires.
L'usage des antibiotiques est réservé à la famille proche et aux personnes en contact avec l'enfant.
La désinfection de l'ambulance non obligatoire, est préférable.

Attention

  • Plaques bleutées "en carte de géographie" sur le ventre ou membres avec contexte infectieux = EXTREME gravité = SMUR d'urgence

Détresse circulatoire

Causes

Elles sont nombreuses:
- passage des microbes dans le sang (septicémie)
- déshydratation
- infection abdominale (péritonite)
- hémorragie (rare)

Bilan

Le diagnostic n'est pas évident:
- Il n'y a pas de pâleur (car pas d'anémie sauf cause hémorragique) et souvent la chute tensionnelle est modérée ou inexistante.

marbruresLes meilleurs signes sont indirects :

Hémorragie après amygdalectomie

Après ablation des amygdales, quelques jours plus tard, à domicile, peut survenir exceptionellement un saignement local qui non dépisté (l'enfant avale le sang) peut se transformer en détresse circulatoire.
Certes il s'agit de cas rarissime mais il faut y penser pour éviter le drame.

Fièvre (Hyperthermie)

thermometre tympaniqueL'enfant, surtout lorsqu'il est en collectivité (crèche, école) présente souvent une température supérieure à 38°C.

▷ Fiche technique prise température

temperatureOn dit qu'il a " de la température" (mauvais terme, puisque c'est normal que le corps soit chaud).
Le terme "hyperthermie" est en général réservé aux maladies de l'environnement (coup de chaleur, insolation).
La fièvre, c'est donc l'augmentation de la température en rapport avec une infection.

Gestes

Bilan au centre 15
Autorisation de donner du paracétamol
Enlever les vêtements et aérer

Causes

Elles sont nombreuses. De la simple sortie d'une dent à la méningite.
Le plus souvent, il s'agit d'une simple infection virale sans gravité avec localisation au nez, gorge et oreilles avec rhinite (nez qui coule),oreille douloureuse (otite), gorge rouge.

Risques

L'infection ne met pas, en général, l'enfant en danger.
Les complications sont néanmoins possibles :
- déshydratation
- convulsion
- choc septique

Gravité

Il faut rester vigilant et l'obsession est de rechercher le moindre signe pouvant évoquer un début de détresse vitale comme une détresse circulatoire étudiée ci-dessus.

◁ Revoir détails cours température

◁ Revoir détails cours fièvre

▷ Voir cours syndrome infectieux (Module 3)

Maltraitance (commun module 5)

Il s'agit de brutalités ou de défaut de soins.
L'auteur est un des parents ou plus rarement la nourrice.
Rappelons que les soignants sont déliés du secret professionnel et on même obligation de signaler les faits.

Syndrome des enfants battus ou syndrome de Silvermann

On dépiste sur les radiographies de multiples séquelles de fractures.

Enfant secoué

Un jeune nourrisson de moins de 6 mois est secoué parce qu'il pleure un peu trop ou pour jouer, il est projeté en l'air. Le cerveau tape contre la boite crânienne. Les dégâts sont importants avec hémorragie cérébrale. Il y a risque de mort ou de lourdes séquelles.

Syndrome par procuration dit de Munchhausen

Un des 2 parents a un problème psychiatrique grave. Ayant des connaissances médicales (internet par ex.). il provoque des lésions ou une maladie chez son enfant ce qui permet de se mettre en valeur.

 

Résumé

 

Points clefs

  • Mort subite = RCP + aide psychologique
  • Epiglottite
    • fièvre +AEG +voix = 0
    • penché en avant, bouche ouverte
    • ne pas allonger
    • alerter + SMUR
  • Laryngite
  • banal ou grave
  • fièvre + tirage + voix changée
  • Asthme
    • crise classique
    • exceptionnellement détresse grave
    • connaître les critères de gravité
  • Bronchite asthmatiforme
    • nourrisson
    • infection
    • faux asthme, mêmes signes, fièvre
  • Fièvre = risque convulsion
  • Plaques bleutées = détresse circulatoire ? ; alerter
  • Détresse circulatoire = signes indirects
    • tachycardie, faciès, AEG, atone...

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • épiglottite, laryngite
    • rhinite, pharyngite, angine, otite, trachéite, bronchite, bronchiolite, pneumonie, pleurésie
  • Connaître abréviations :
    • AEG : Altération Etat Général
    • MIN : Mort Inopiné du Nourrisson

Conseil

 


△ Retour début page Suite révisions pédiatrie ▷
◁ Retour choix module 2  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim