precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Mère (Module 2)

Urgences gynécologiques

Toute urgence du bas ventre nécessite la recherche d'une détresse circulatoire car la complication principale est l'hémorragie
- exteriorisée pour la fausse couche
- interne pour la grossesse extra utérine (G.E.U.)
La GEU associe douleur abdominale et retard de règles.
L'état circulatoire est variable: de normal à un état de choc majeur.
L'avis du centre 15 est indispensable.


 

Révisions

Le médecin spécialiste s'appelle un gynécologue et le service d'hospitalisation: la gynécologie (souvent couplée avec la Maternité ou obstétrique d'où le nom: gynéco-obstétrique).
hemorragieAttention, les urgences gynécologiques ne sont pas toujours au même endroit que les urgences habituelles de l'hôpital.

Le risque majeur est l'hémorragie extériorisée (pour la fausse couche) ou interne (pour la GEU).

 ◁ Revoir comprendre détresse circulatoire

 ◁ Revoir signes et gestes de la détresse circulatoire


 ▽△ Résumé détresse circulatoire ▽△

 

Tous les stades de la détresse circulatoire sont possibles: d'une tension normale voire élevée (par l'angoisse) à un collapsus (tension imprenable mais pouls carotidien présent en passant par une chute tensionnelle (Systolique entre 6 et 8 cm ou 60-80 mn).

 

chocEcoutez
  • J'ai soif
  • J'ai mal au ventre
  • Je saigne
  • J'ai la tête qui tourne
  • J'ai les oreilles qui sifflent
  • Je vais tomber dans les pommes
  • Je vais mourir (à ne pas prendre à la légère, il a souvent raison)
  • J'ai mal au ventre
  • Je suis enceinte
  • Je n'ai pas eu mes règles
Observez
  • Pâleur
  • Respiration rapide
  • Sueurs
  • Marbrures genoux ou cuisse
  • Angoisse
  • Bâillement
  • Agitation, confusion
  • Désorientation, Somnolence
  • Hémorragie extériorisée: métrorragie
Conscience

Toute anomalie circulatoire peut se répercuter sur le cerveau.
Tout est possible: de la conscience normale à l'inconscience en passant par la désorientation ou l'agitation.
Elle est conservée au début avec des bourdonnements d'oreilles, vertiges, sensation de soif et d'angoisse, puis dans les formes graves, la conscience s'altère rapidement après une phase d'agitation. Une convulsion est toujours possible.
La soif est une réponse à la baisse de la quantité de sang dans les vaisseaux (Sang = plasma = eau ).
Le bâillement est un signe d'ennui, de faim mais aussi de mauvaise perfusion du cerveau. Petit signe mais dans ce contexte signe de grande valeur !
Attention aux malades agités. La relation avec un état de choc n'est pas toujours évidente...

Pouls
  • Pouls normal
  • Pours périphérique filant ou absent, mais carotidien toujours présent
  • Pouls supérieur à 100 /mn (tachycardie)
  • Pouls inférieur à 50 /mn (bradycardie) (exceptionnel)
Respiration

Elle peut être normale ou rapide (tachypnée)

Tension

Elle est variable: haute, normale, basse, voire effondrée ou imprenable.

Extrémités

Elles sont chaude ou froides, moites (sueurs)  ou sèches

Peau

Elle est de couleur habituelle ou plus pale voire rouge.
La recherche de marbrures aux membres inférieurs est un plus.

Temps de recoloration

Un petit signe intéressant: On appuie sur la peau, par ex au niveau du front. La zone blanche de la pression normalement se recolore rapidement.
Ce qui n'est plus le cas, lors d'une détresse circulatoire.

Couleur des conjonctives

En tirant un peu la paupière inférieure, on découvre une zone blanche avec des petits vaisseaux rouges.
En présence d'une hémorragie importante, la zone est très blanche.


 ▽△ Gestes devant une détresse circulatoire ▽△

 

Alerter

Toute détresse circulatoire donne lieu à un appel au 15 pour bilan et avis

Rassurer, Réchauffer
  • Couverture isotherme
  • Ne pas faire boire malgré la soif

Le réchauffement est un confort pour le malade ou blessé et souvent réclamer, mais n'a pas prouvé son utilité.

Position

Elle est variable selon les circonstances et l'intensité du choc.

1/2 assise

Pour certains il est recommandé d'éviter une position trop assise.
(Il faut que le sang puisse monter au cerveau)

A plat dos, cuisses repliées

Le plus classique ou légérement  assis

A plat dos avec jambes surélevées

En cas de détresse circulatoire majeure par hémorragie massive et de crainte d'un arrêt cardiaque, ,on peut surélever les 2 membres inférieurs à 90 °, mais attention +++, jusqu'à l'arrivée de soins médicaux, cette position doit alors être conservée !             

Oxygéner

Elle ne peut être que bénéfique.
Il s'agit d'une inhalation puisque la personne respire.
9 litres / mn est largement suffisant voir moins si la personne est mal à l'aise sous son masque.

Surveiller

L'hémorragie interne ou extériorisée va continuer, il faut donc rester attentif.
La surveillance visuelle est indispensable et surtout permanente.
Déplacer avec précautions, et jamais de positions extrêmes du brancard

A tout instant la situation peut se dégrader:

  • agitation ou somnolence puis inconscience
  • tension imprenable
  • arrêt circulatoire (difficilement récupérable)

Si ce n'est déjà fait, les 2 membres inférieurs sont mis à 90 ° et la position est maintenue tout en pratiquant par une autre personne le MCE.

 


 

Fausse couche

C'est l'expulsion du fœtus avant le 6 ème mois.
Elle est spontanée ou provoquée (avortement).

Il y a risque de saignement et de douleurs au bas ventre d'où l'hospitalisation pour un curetage (nettoyage de l'utérus) sous anesthésie.

Le saignement vaginal s'appelle une métrorragie. C'est une hémorragie extériorisée.

La personne sait qu'elle est enceinte ou il y a un retard de règles.
Le diagnostic est facile puisque la personne s'aperçoit du saignement.
On prendra les constantes habituelles: tension, fréquence respiratoire mais aussi recherche de pâleur (conjonctive, extrémités, lèvres).
Si l'hémorragie persiste et à bas bruit il y a alors risque de détresse circulatoire.

La personne sera rassurée, en position demi assise, les jambes légèrement fléchies.
Une oxygénothérapie est un plus et obligatoire en cas de détresse.
En aucun cas elle ne devra manger ou boire car une anesthésie générale sera peut être nécessaire.
Il faut rassurer.
On récupère caillot et débris pour analyse éventuelle.

Les constantes, principalement la tension artérielle seront prise à intervalles réguliers.

Même si le saignement semble abondant, il est rarement en quantité suffisante pour entrainer un état de choc majeure (contrairement à la GEU).

Ne pas confondre avec l'hémorragie de la délivrance qui survient après un accouchement.

Le bilan sera transmis au 15 pour avis.

 

Grossesse Extra Utérine , G.E.U.

Il s'agit d'une urgence classique et bien réelle et relativement fréquente.
L'ambulancier peut se retrouver devant une détresse circulatoire plus ou moins importante.
Il faut donc bien connaître cette urgence et même si, en principe, il ne fait pas de diagnostic, le tableau est facile à reconnaître lorsqu'on y pense.

C'est quoi ?

geuL'œuf vient se nicher dans la trompe plutôt que dans l'utérus, mais dès qu'il grossit, il est coincé ensuite la trompe éclate, se déchire et saigne abondamment.

Il y a donc risque d'hémorragie interne donc possibilité dans ce cas d'un état de choc.

Les signes

Nous sommes en présence d'une jeune femme en activité génitale (susceptible d'avoir des enfants, mais ne sait pas forcément qu'elle est enceinte), avec un retard de règles, des pertes vaginales foncées et des douleurs au bas ventre.

Donc devant une personne pouvant avoir des enfants qui a un malaise et est pâle, quelques questions délicates sont à poser:

La personne doit rapidement consulter et une échographie confirmera ou non le diagnostic.
geu-cliniqueDans ce cas elle sera opérée rapidement (d'où la nécessité de lui demander de rester à jeun).

Parfois la situation s'aggrave avec un collapsus hémorragique.
Tous les signes de la détresse circulatoire sont présents:

 

Attention

  • Tous les stades de GEU se rencontrent:
    • que des signes locaux demandant une consultation rapide
    • un petit malaise  avec pâleur, douleur bas ventre et une tension correcte
    • une vraie hypotension franche
    • une situation dramatique avec pouls carotidien et absence de tension artérielle nécessitant SMUR et transfert au bloc opératoire

 

Que faire ?

Forme mineure

Alerte au centre 15 et feu vert pour le transport
Il faut transporter au plus vite la personne 1/2 assise sans la faire marcher et la conduire aux urgences gynécologiques (qui sont souvent dans un lieu différent des urgences).
Aux heures ouvrables, il se peut qu'on demande de la diriger vers une consultation pour une échographie immédiate.
Il ne faut pas la faire boire même si elle a soif.

Conseil

  • Bien connaître au préalable, les procédures d'admission en gynécologie de votre hôpital de circonscription.
  • Insister pour une prise en charge IMMEDIATE et non pas déposer dans un coin
  • Une prise de sang rapide sera faite (groupe sanguin, NFS minimum)
  • Ne pas refuser le brancardage vers une salle d'échographie afin de confirmer au plus vite la geu et de quantifier le saignement interne

Forme hémorragique moyenne

On alerte le centre 15 qui donne son feu vert ou non.
On allonge la personne très légèrement demie assise, cuisses fléchies.
On donne de l'oxygène au masque à 9 l/mn.
La personne a souvent froid, d'où une couverture isotherme.
Un réconfort est nécessaire.
Les constantes seront régulièrement notées car une aggravation est toujours possible.
A l'hôpital, après la prise de sang la personne est dirigée vers la salle d'échographie avant d'aller au bloc opératoire (salle de réveil ou de déchocage).

Forme hémorragique grave

Cette situation dramatique est exceptionnelle mais possible avec tension effondrée.
Les gestes précédents sont pratiqués avec en plus les jambes surélevées
Il s'agit d'une urgence extrême qui nécessite l'intervention du SAMU et le transfert directement au bloc opératoire.

 

Points clefs

  • G.E.U. = Grossesse Extra Utérine
  • G.E.U. = Hémorragie interne
  • Fausse couche = Hémorragie extériorisée
  • Fausse couche ou G.E.U. --> Risque de détresse circulatoire
  • Dans tous les cas oxygénothérapie
  • Alerter et avis du 15

 

Répertoire

  • Noter et définir les mots :
    • métrorragie
    • curetage
    • hémorragie externe, extériorisé, interne

 

Téléchargement 

Le cours "Gynéco-obstétrique " est téléchargeable à la fin du chapitre

Exercices

 


△ Retour début page Suite accouchement ▷
◁ Retour choix module 2  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim