precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Maladies de l'appareil urinaire

urine humourUrgences et maladies chroniques

3 urgences douloureuses de l'abdomen ont pour origine l'appareil urinaire :
- colique néphrétique
- torsion du testicule
- rétention aigue d'urine
Non vitales, elles nécessitent rapidement une consultation médicale.
Le transport ne pose pas de problème : position de confort et conduite souple, sans vibrations.

Le médecin spécialiste (souvent chirurgien) est un urologue et le service: urologie.


 

Comprendre

"L'enseignement en physiopathologie doit être suffisant pour permettre au candidat d'identifier les signes d'alerte afin de mettre en œuvre les procédures d'urgence adaptées, sans entrer cependant dans un niveau de détails trop important afin de rester dans le cadre des missions de l'ambulancier.

prostateRappel anatomique

A partir des 2 reins, les uretères rejoignent la vessie.
L'urine est stocké dans la vessie puis sort par l'urètre entouré par la prostate chez l'homme.

◁ Revoir cours anatomie

Rappel physiologique

Les reins filtrent en continue de l'urine , qui s'écoule par les 2 uretères.
L'urine est jaune plus ou moins foncée en fonction de la quantité d'eau rejetée.
La quantité d'urine émise sur 24 h, s'appelle la diurèse.
On élimine en général entre 500 ml (1/2 l) et 2 l selon les boissons, la température, les efforts...
Grâce à des sphincters, on urine à la demande.

◁ Revoir cours physiologie

Urgences urologiques

torsion testiculeTorsion du testicule

C'est l'étranglement du cordon du testicule par sa rotation sur lui-même.
Elle se manifeste par une douleur unilatérale du testicule. L'infection donne aussi le même signe.
Devant toute douleur brutale (surtout chez une personne jeune) il faut immédiatement consulter un médecin.
Il faut opérer immédiatement même si il y a un doute.
Si non le testicule sera définitivement détruit et il faudra l'enlever.
▷ Savoir + : Wikipedia

Colique nephretique

calcul urinaireC'est la présence d'un petit caillou dit calcul ou "lithiase"dans les voies urinaires.
L'urine au dessus s'accumule et l'uretère s'étire, se dilate et ça fait mal.
Elle se manifeste brutalement par une douleur unilatérale (d'un seul côté) dans le dos (lombaire) qui irradie vers le devant et le bas jusqu'aux organes génitaux.
Elle associe nausées voire vomissements et agitation car aucune position soulage.
On dit classiquement que le malade "gueule, engueule,dégueule".
C'est la première crise ou bien le malade a déjà eu la même chose ce qui facilite le diagnostic.
Des examens complémentaires sont pratiqués: recherche de sang dans les urines, échographie, scanner..
Le médecin doit éliminer d'autres urgences: appendicite, GEU, torsion ovaire....
De puissants antalgiques soulageront la douleur.
▷ Savoir + : Wikipedia

colique nephretique colique nephretique

Rétention aigue d'urine

vessie retentionvessieL'urine est bloquée. Elle ne peut pas sortir.
Mais la vessie continue de se remplir (Elle peut contenir plusieurs litres).
Un obstacle (la prostate), chez l'homme au niveau de l'urètre bloque l'évacuation.
La douleur du bas ventre est intense voire syncopale (pouls lent, sueurs, pâleur) évoquant d'autres détresses.
Il (il s'agit toujours d'un homme) a envie d'uriner mais " ne peut plus pisser ".
Le transport sera fera en douceur, sans à coups en évitant les trous de la chaussée. (Penser à votre propre vessie bien pleine !).
A l'hôpital, l'urine sera évacuée par sondage par la verge ou par ponction directe de la vessie.


Autres maladies urologiques (Savoir +)

Troubles de la miction

vergeLa miction est la fonction d'uriner (" faire pipi ").

Adénome prostatique

Une difficulté à uriner (miction) survient parfois chez l'homme de plus de 50 ans.
Il s'agit d'une maladie bénigne d'installation progressive qui se développe sur des années.
Elle se traduit par une augmentation du volume de la prostate.
La prostate comprime l'urètre et gêne l'évacuation normale de l'urine.
La puissance du jet diminue. La vessie se vide mal d'où le besoin fréquent d'aller uriner même la nuit (risque de chutes, fracture col du fémur)
Les troubles s'aggravant deviennent un vrai handicap. Un traitement médical puis chirurgical, souvent par les voies naturelles est nécessaire.
Dans les cas extrêmes, le patient n'urine plus et la vessie se remplit et « gonfle ». C'est la rétention aiguë d'urine.
▷ Savoir + : Wikipedia

Incontinence urinaire

La personne ne peut pas garder ses urines. Il y a des fuites en permanence et une protection est nécessaire.
Il faut respecter l'intimité de la personne et ne pas oublier de changer les draps si nécessaire.

Hématurie

Ce n'est pas une maladie mais un signe : sang dans les urines, donc une hémorragie dite extériorisée.
Cette hémorragie est rarement dramatique et n'entraîne pas de détresse circulatoire.
Mais c'est un signe de grande valeur qu'il faut signaler, notamment si le sang apparaît au début du jet , au milieu ou à la fin ou tout le temps.
Lors d'un accident, si le blessé a envie d'uriner, et si les urines sont rouges, il est très important de le signaler lors des transmissions.

Infection urinaire (Savoir +)

Il s'agit de la présence de microbes (bactéries) en grande quantité dans les urines.
Si l'infection est localisée à la vessie , on parle de cystite ("cyst"=vessie).
Une infection de la partie haute de l'appareil urinaire et des reins s'appelle une pyélonéphrite.
Le signe le plus évident est la douleur à la miction appelée :"brûlure mictionnelle" associée ou non à de la fièvre.
Exceptionnellement l'infection se généralise (septicémie) avec très rarement une détresse circulatoire (choc septique).
C'est pourquoi il faut toujours prendre les constantes circulatoires.

Transport d'un malade appareillé

Sonde urinaire

sonde urinaireLes difficultés à uriner se soignent provisoirement ou définitivement par la pose d'une sonde urinaire dite à demeure qui est introduite dans l'urètre jusqu'à la vessie où un ballonnet est gonflé pour bloquer la sonde.
Elle est aussi posée provisoirement après une intervention chirurgicale ou pour surveiller la diurèse (utile lors d'une détresse circulatoire).
La pose est du domaine médical.

 

Avant le transport

sonde urinaireLa contenance de la poche est de quelques litres.
Au départ il est préférable qu'elle soit vide.
L'ambulancier ne doit pas changer la poche.
Un malade porteur d'une sonde a une sensation permanente d'avoir envie d'uriner.
Il faut lui expliquer que son urine va s'écouler spontanément dans la poche.

Le transport d'un malade porteur d'une sonde urinaire nécessite quelques précautions élémentaires car il y a risque d'infection urinaire :
- Lavage des mains
- Consignes de l'infirmière
- Vérifications :
La sonde doit être maintenue en haut de la cuisse avec du sparadrap, mais le malade doit pouvoir bouger sans que le dispositif ne tire sur la sonde urinaire.
Le tuyau ne doit jamais être ni tordu ni obstrué, par exemple tuyau comprimé par les fesses du malade lors de l'installation sur le brancard.
Le malade ne doit pas présenter de douleurs ou de fuites au niveau de la sonde.

Le transport

poche urinairePassage lit - brancard

La sonde est clampée puis déclampée.
Surtout la poche collectrice est fixée sur le coté du brancard, et toujours à un niveau inférieur du malade dite déclive.
On vérifiera que le tuyau n'est ni tordu ni obstrué, par exemple comprimé par les fesses du malade. Donc la sonde passe au dessus de la cuisse.

Pendant le transport

En aucun cas la poche doit rester entre les jambes du malade pendant le transport.
Si la sonde se détache, par accident, du tuyau collecteur, il faut la remettre avec asepsie (gants et compresses stériles) et le signaler à l'arrivée.

Passage brancard - lit

Si la sonde a été fixée, il ne faut pas oublier de la défixer lors de l'arrivée.
Une transmission avec le service de soins infirmier est faite.

Urétérostomie

ureterostomieC'est la mise à la peau chirurgicale "stomie" de un ou 2 uretères. (cancer vessie, petit bassin).
L'urine est recueillie par une poche collée à la peau .
Il ne faut pas écraser la poche.

 

Résumé

 

Points clefs

  • Urgences urologiques
    • position de confort
    • pas de vibrations
  • Noter la couleur des urines si le blessé urine après un accident.
  • Sonde urinaire
    • asepsie
    • poche déclive
    • ne pas tirer sur la sonde

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • uretère, vessie, urètre, prostate, testicule
    • cystite, pyélonéphrite
    • hématurie, rétention d'urine, diurèse
    • lithiase

Conseil

 


△ Retour début page Suite révisions ▷
◁ Retour choix module 2  
◁ Retour choix autre maladie  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim