precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

digestifMaladies digestives

Quelques exemples (Savoir +)

"L'enseignement doit être suffisant pour permettre au candidat d'identifier les signes d'alerte afin de mettre en œuvre les procédures d'urgence adaptées, sans entrer cependant dans un niveau de détails trop important afin de rester dans le cadre des missions de l'ambulancier.
En résumé ce catalogue des causes possibles est donné à titre de savoir +.
Seuls les signes cliniques, la recherche d'une détresse et les gestes adaptés sont à connaître (page précédente)


 

Urgences

Nous distinguerons les urgences à opérer dite chirurgicales et les autres dites médicales.
Néanmoins cette distinction ne concerne plus l'étape diagnostic car tous les patients sont dirigés vers le service d'urgence où les médecins urgentistes feront le premier examen médical et les examens complémentaires nécessaires.
Dans un second temps ils feront appel pour avis à une équipe chirurgicale si besoin.
(Au temps où les malades étaient adressés aux urgences par leur médecin traitant, celui-ci faisait une lettre adressée soit à l'interne de chirurgie de garde, soit à l'interne de médecine. Il y avait des salles réservées à la médecine et d'autres à la chirurgie).

hernieUrgences chirurgicales

Hernie étranglée

C'est une petite boule au niveau du pli de l'aine (pli entre le membre inférieur et le bassin).
Elle passe entre les parois affaiblies des muscles.
Si un bout d'intestin passe à travers cet orifice, il y a possibilité d'étranglement et donc d'occlusion.

Elle peut survenir chez l'enfant très jeune, y compris au niveau de l'ombilic (nombril).
Chez l'adulte elle est spontanée ou après un effort d'où la difficulté pour le médecin expert de savoir s'il s'agit d'un accident du travail ou pas.

Occlusion

occlusionocclusionC'est un bout du "tuyau" intestin ou colon qui est bouché, coincé ou comprimé.
Elle se manifeste par un arrêt du transit intestinal (plus de selles ni de gaz) associée à des douleurs abdominales, des vomissements et le ventre qui gonfle. (météorisme).
Il y a risque de deshydratation et donc de détresse circulatoire.

Citons parmi les causes un cancer du colon qui envahit la paroi ou tout simplement une bride (mauvaise cicatrice dans le ventre après une intervention chirurgicale).


Appendicite

appendiciteC'est l'infection de l'appendice (petit cul de sac situé à droite du colon) appelé appendice.
L'opération est l'appendicectomie.
Son diagnostic est parfois difficile.
Dans la forme typique, il y a douleur du flanc droit spontané ou/et provoquée avec fièvre et signes biologiques.
Non traité elle peut se transformer en péritonite.

▷Vidéo : Appendicectomie

appendicite appendicite

cholecystiteCholécystite

C'est l'infection de la vésicule biliaire avec présence de calculs ou non dans les voies biliaires.
L'ablation est la cholécystectomie par cœlioscopie (mini incisions avec vidéo en gonflant l'abdomen).

Péritonite

C'est l'infection généralisée de l'abdomen (ventre).
Celui-ci devient très douloureux avec une défense si on touche la paroi (ventre dit "de bois") et de la fièvre.
Il faut opérer immédiatement.
Il y a risque de choc infectieux dit "septique".

Urgences médicales

Diarrhée

C'est l'évacuation fréquente de selles liquides.
Elle peut s'accompagner de douleurs abdominales ou /et de fièvre
Les causes sont multiples dont des infections digestives.
En cas d'abondance, il y a risque de déshydratation et dans la forme ultime détresse circulatoire.

Indigestion

C'est une mauvaise digestion après un déjeuner trop copieux ou contenant des aliments infectés.
Elle se traduit par des nausées, vomissements, douleur abdominale, voire diarrhée et fièvre.

Douleur abdominale

Quoi de plus banal qu'une douleur abdominale !
Ses causes sont très variables:
Simple indigestion, mais aussi ulcère à l'estomac, appendicite ou autre urgence chirurgicale,
Elle peut aussi piéger : douleur à l'estomac ou douleur du cœur (infarctus ?)
C'est pourquoi il faut toujours écouter le patient et ne rien négliger.
Un examen médical est indispensable afin d'éliminer une maladie grave.

Hémorragie digestive

C'est un saignement extériorisé
- par un vomissement (Hématémèse),
- par une selle (Rectorragie ou melaena)

Parmi les nombreuses causes, citons : un cancer, ulcère ou une maladie du foie (cirrhose)

Maladies digestives

Maladies inflammatoires chroniques

Elles peuvent atteindre une ou plusieurs parties du tube digestif (préférentiellement le côlon, une partie du grêle et/ou l'anus).
Ce sont des maladies évoluant par poussées, alternant avec des phases dites de rémission (c'est-à-dire de disparition des signes cliniques de la maladie).
Des complications sont possibles nécessitant une admission d'urgence.

▷Maladie de Crohn

▷ Recto colite hémorragique (R.C.H.)

Hémorroïdes

C'est la dilatation (varices) d'une veine de l'anus provoquant douleur voire saignement.
Autres maladies de l'anus: fistule, abcès

Cancer du colon

cancer colonAvant le cancer, la personne est porteuse de polypes que l'on peut dépister tôt par une colonoscopie (passage d'un tube vidéo par l'anus) ou par recherche de sang dans les selles.
Il y a souvent des familles à risques d'où la colonoscopie de dépistage.
La tumeur est dépistée à froid ou en urgence (occlusion) ou fait saigner (anémie).
L'intervention chirurgicale est souvent nécessaire. Parfois un anus artificiel est pratiqué, c'est-à-dire une dérivation du colon directement à la peau. Les matières sont recueillies par une poche.

Maladies infectieuses

La fièvre typhoïde, le choléra entraînent une diarrhée avec fort risque de déshydratation.
Il faudra respecter les procédures de désinfection après le transport.

Oesophagite

C'est l'inflammation de la paroi de l'œsophage.

Reflux gastro-oesophagien

C'est un renvoi de liquide de l'estomac très acide vers l'œsophage voire dans la bouche quand on se penche en avant comme pour lasser ses souliers.
On parle aussi d'hernie hiatale.
Il est confirmé par fibroscopie (tube vidéo introduit par la bouche jusque dans l'estomac).

ulcereUlcère à l'estomac (gastrique) ou au duodénum

C'est un trou qui se creuse dans la paroi à l'intérieur de l'estomac.
La personne ressent des douleurs à l'estomac souvent calmées par les repas.
Une fibroscopie gastrique (avec ou sans anesthésie générale, en ambulatoire) confirme la lésion.
L'ulcère peut perforer la paroi (violente douleur en coup de poignard puis ventre dur et douloureux).Le liquide gastrique ou les aliments vont dans le ventre (péritonite)
Il peut aussi saigner (Hématémèse).
Dans les 2 cas il faut opérer.

Attention

  • une douleur au niveau de l'estomac peut aussi correspondre à une douleur d'origine cardiaque (infarctus) .
  • N'oublions pas qu'estomac et cœur ne sont séparés que par le diaphragme.

Carcinose péritonéale

C'est l'envahissement du péritoine par des tumeurs malignes secondaires dites "métastatiques".
L'origine de la tumeur sont le cancer de l'estomac, du colon,du rectum, du pancréas ou l'ovaire.
Elle marque une dissémination métastatique de la maladie, ce qui en fait un tableau clinique de mauvais pronostic. La principale complication est l'occlusion.
Le traitement repose sur la chimiothérapie, la corticothérapie et de façon exceptionnelle sur la chirurgie.

Maladies hépatiques et pancréatiques

cirrhoseCirrhose

L'alcoolisme ou certaines formes d'hépatite détruit le foie.
Des hémorragies digestives (hématémèse) apparaissent et le ventre se remplit d'eau (ascite).

metastas foieMétastases du foie

Un cancer peut envoyer des cellules cancéreuses au foie et se développer à l'intérieur.

Cancer du foie

Le foie peut développer lui même un cancer

Cancer du pancréas

De dépistage tardif (ictere nu, c'est à dire jaunisse isolée), son pronostic est le plus souvent mauvais.

Hépatite virale

C'est l'atteinte du foie par des virus.


▽△ Savoir + ▽△
 
Transmission

Il existe plusieurs types:
- Hépatite A, qui se transmet par les matières fécales
- Hépatite B ou C , qui se transmettent par le sang ou un contact sexuel.

Signes

L'incubation est longue.
L'infection se traduit par une jaunisse (ictère) et une destruction partielle et provisoire du foie.
Mais le plus souvent il n'y a rien, seulement une fatigue,une légère fièvre, nausées
Exceptionnellement pour l'hépatite B et C, le foie est détruit nécessitant des soins en réanimation voire une greffe du foie.

Evolution

Quand il y a des séquelles (sauf l'hépatite A), on parle d'hépatite chronique qui peut se transformer en cancer du foie.

Traitement

inexistant ou limité. C'est pourquoi, il faut appliquer rigoureusement les protocoles de prévention, car on sait rarement que l'on transporte un patient atteint d'une hépatite

Prévention

Le virus est résistant.
La meilleure prévention est l'hygiène et la vaccination. Il n'y a pas de vaccination pour l'hépatite C.
L'ambulancier portera des gants lors d'un contact avec draps souillés.


 

Résumé

 

Points clefs

  • Toujours rechercher une détresse circulatoire lors d'une urgence digestive
  • Conseiller de consulter un médecin si un patient vous signale : douleur, troubles du transit, sang dans les selles, ictère...
  • Ne pas porter de jugement sur l'évolution d'une maladie

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • oesophagite, ulcère
    • Occlusion, péritonite, hernie étranglée
    • Crohn, RCH
    • Cirrhose, metastases
    • Carcinose péitonéale
    • Fibroscopie gastrique, colonoscopie

Conseil

 


△ Retour début page Suite maladies des reins ▷
◁ Retour choix module 2  
◁ Retour choix autre maladie  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim