precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Intoxications

Oxyde de carbone (CO)

L'intoxication à l'oxyde de carbone ou CO est fréquente.
En général les circonstances sont évidentes (chauffage défectueux, groupe électrogène...)
L'intoxication est souvent collective. Mais d'une victime à l'autre les signes ne sont pas les mêmes: de la simple nausée (faisant évoquer aussi une intoxication alimentaire) au coma profond voire au décès.
Le sauveteur peut se faire piéger en rentrant dans la pièce. Une forte concentration peut paralyser instantanément. Il faut donc prendre des précautions.
Toute personne inconsciente sera mise en PLS et l'oxygénation est LE traitement, véritable antidote.


 

Comprendre

"L'enseignement en physiopathologie doit être suffisant pour permettre au candidat d'identifier les signes d'alerte afin de mettre en œuvre les procédures d'urgence adaptées, sans entrer cependant dans un niveau de détails trop important afin de rester dans le cadre des missions de l'ambulancier.

Rappel physiologique

Les cellules ont besoin d'oxygène. Par l'inspiration, les molécules d'oxygène arrivent aux alvéoles puis filtrent vers les vaisseaux et rentrent dans le globule rouge avant de se fixer sur l'hémoglobine (Hb).
Hb + O2 = HBO2

◁ Revoir cours physiologie

Physiopathologie

Le gaz

C'est un gaz qui se dégage lors d'une mauvaise combustion, par ex :
- chauffe-eau,
- chaudière,
- poêle à charbon,
- gaz d'échappement de voiture.

Son abréviation est " CO " monoxyde de carbone et non pas "CO2" qui est le gaz carbonique.

Il est indétectable (sauf appareil de mesure) car il est incolore et inodore
Sa concentration devient particulièrement importante si l'espace est clos, sans aucune possibilité d'aération.

Comment agit-il ? (Savoir +)

Il est inhalé au cours de l'inspiration en même temps que l'oxygène, puis il se fixe sur l'hémoglobine dans le globule rouge.
L'oxygène ne peut plus être transporté vers les cellules, d'où l'asphyxie de la cellule.
Mais la réaction est réversible, car sous forte concentration d'O2, l'oxyde de carbone est délogé.
La réaction HB + O2 = HBO2 est remplacée par HB + CO = HbCO
Pour mieux comprendre:
Rappelons l'histoire des jeunes enfants dans un parc d'attraction avec son manège qui consiste en une petite rivière en boucle avec de l'eau qui avance grâce à une roue. Il y a des bateaux avec 100 sièges, sans moteur puisqu'ils vont avancer tout seul par le courant de l'eau. Et les petits enfants font la queue pour monter dans le bateau.
Rêvons que les enfants , ce sont les molécules d'oxygène, que les bateaux sont les globules rouges, l'eau: le sang,la roue: le coeur...
Nous rajoutons une bande de loubards agités qui occupent le bateau à la place des gentils enfants. C'est cela l'intoxication au CO, mais comment les déloger ? 2 solutions:
- soit les enfants sont très nombreux et y arrivent (oxygène à fort débit)
- le mieux est de donner de la potion magique pour les rendre plus fort ! (c'est l'oxygène hyperbare) (voir plus bas)

Risques

Ce gaz endort plus ou moins profondément.
Le coma est d'intensité variable, avec toutes les conséquences respiratoires.
Si plusieurs personnes sont intoxiquées, leurs réactions sont souvent différentes, l'un est simplement somnolent, l'autre est en coma profond et l'animal de compagnie est mort.
En forte concentration dans une pièce, il paralyse vite et la victime est incapable de fuir.

Signes cliniques

Objectifs : Démarche d'observation d'une situation : signes cliniques, identifier les détresses, changement de l'état clinique.

Signes variables

intoxication COIls sont très variables, voire d'un sujet à l'autre en fonction du poids, de l'âge, de la fréquence respiratoire.
Donc il n'est pas rare que devant une intoxication collective, toutes les victimes n'aient pas la même gravité.

De la simple fatigue musculaire, maux de tête (céphalées) et nausées (pouvant faire penser à une intoxication alimentaire !) à la somnolence puis coma voire arrêt.

A forte concentration, il peut tuer instantanément (un sauveteur par ex.)

Signes secondaires

Lors d'une explosion il peut y avoir d'autres signes comme:
- Brûlures
- Traumatismes
Au cours d'un incendie, la personne peut mourir par le CO avant d'être carbonisé.

Signes évocateurs

Notion d'intoxication collective, de pics saisonniers et circonstances évidents.

Gestes d'urgence

Eviter de s'asphyxier soi même

detecteur COaererIl ne faut pas rentrer dans la pièce si elle n'est pas aérée, ni allumer une source électrique.
Éventuellement on rentrera en apnée.
Il faut rapidement soustraire la victime de la source en l'éloignant, hors de la pièce, toute en aérant.
Il faut demander aux pompiers de contrôler le taux de CO grâce à un appareil spécial.

 

Bilan vital et réanimation

Devant toute personne inconsciente on vérifiera la respiration et la circulation par la prise de la fréquence respiratoire et du pouls carotidien.

plsSi le pouls carotidien est absent on débutera immédiatement :
- ventilation artificielle, avec liberté des voies aériennes
- MCE

Si la victime inconsciente respire, elle est mise en PLS.

En présence de plusieurs personnes, il faudra procéder à un très rapide bilan vital pour chacune afin d'établir l'ordre de priorité.

Eléments à rechercher (Bilan)

Certains signes ne sont pas évidents. L'interrogatoire recherchera antécédents. Les ordonnances peuvent aussi orienter.

Compléter le bilan

On prendra : FR, FC, Tension, Saturation, Température
La prise de la température (surtout si la découverte est tardive) est importante pour rechercher une hypothermie.

Analyse des signes cliniques

Il faut ne pas se faire piéger en banalisant la situation, en évoquant une grippe, une gastro-entérite ou intoxication alimentaire.
En effet les premiers signes sont : nausées, vomissements, maux de tête (céphalées), vertiges

comaSi inconscience, évaluer la profondeur du coma

Avant de passer le bilan au 15, on doit quoter la profondeur de l'inconscience.
La réactivité est testée :
- en secouant les épaules et crier "ça va" "vous m'entendez"
- puis en lui prenant les mains, vous demandez: "serrer moi les mains", "ouvrez les yeux"

◁ Revoir évaluation coma


 ▽△ Détail de la cotation simple par stade  ▽△

 

C'est la cotation la plus simple mais très subjective:

Coma léger ou stade 1

Réagit à l'appel de la voix après stimulation. Les réflexes de déglutition et de toux sont conservés.

Coma réactif ou coma stade 2

Aucune réponse à la voix forte, mais bouge à la stimulation forte.
Bien que diminués, les réflexes de sécurité sont conservés.
Les fonctions respiratoires et cardio-circulatoires sont peu altérées.

Coma profond ou coma stade 3

Ne réagit plus à la forte stimulation , la langue obstrue le pharynx.
Le malade supporte une canule dans la bouche.
Tous les réflexes de défense et de sécurité ont disparu: réflexe de déglutition, réflexe laryngé, réflexe de toux.
Une assistance ventilatoire est parfois nécessaire.


Découverte tardive

Dans ce cas il faudra être particulièrement attentif à la recherche:
- hypothermie
- détresse respiratoire
- encombrement pharyngé par fausse route et trouble de la déglutition (voir cercle vicieux)
- escarres
En quelques heures aux zones d'appui (fesses mais aussi face interne des genoux), une zone rouge apparait.

Recherche détresse respiratoire associée

La personne :
- respire vite avec une amplitude faible
- cyanose, sueurs sont possibles
- bruits respiratoires traduisant l'encombrement

Antécédents et identité

On recherchera tous les antécédents et le traitement habituel
Il est important de savoir si la personne est enceinte ce qui changera la prise en charge médicale.

◁ Revoir cours bilan complémentaire

Causes

Les causes sont données à titre d'information. L'ambulancier n'a pas à trouver la cause, sauf dans de rares cas qui nécessitent des gestes de survie spécifiques

3 facteurs sont à l'origine de l'intoxication :

Manque d'oxygène

pièce calfeutrée, aération absente, entrée d'air bouchée

poele charbonAppareil défectueux

Appareil non entretenu

Evacuation insuffisante

Cheminée bouchée, pas de ramonage
Mauvais tirage : brouillard; 1/2 saison, vent
Pas d'évacuation (groupe électrogène)

Par ex. ces 3 facteurs peuvent être réunis par un chauffe eau mural dans une salle de bain

Gestes à faire

Objectifs : Alerter, pratiquer gestes de survie, installer, améliorer la détresse, rassurer

oxygeneL'administration d'02 à forte concentration est un véritable antidote à 15 l/ mn.

Les gestes de réanimation seront gradués selon la gravité.
La mise en PLS est systématique pour toute victime inconsciente même légèrement

◁ Revoir gestes de survie

◁ Revoir installation

Transport

prelevementLe feu vert du SAMU est nécessaire.
L'ambulancier transportera les personnes conscientes.
Même si l'état est satisfaisant, il est indispensable de poursuivre pendant le transport l'oxygénothérapie au même débit de 15 l/mn.
Le médecin du SMUR aura au préalable pratiqué une prise de sang sur place.
Ce tube pour recherche du CO est confié avec le malade (Attention aux noms et surtout prénoms en cas de prélèvements multiples).
L'ambulancier s'installe à côté du malade, afin d'exercer une surveillance visuelle permanente. A la moindre somnolence il est installé en PLS.
Les constantes habituelles sont régulièrement prises : TA, FC, Saturation O2

 

A l'hôpital (Savoir +)

Oxygénothérapie

L'analyse du sang prélevé confirme la présence de CO.
L'oxygénothérapie est poursuivie.

Oxygénothérapie hyperbare

Afin d'éliminer au plus vite ce produit et de limiter les séquelles cérébrales toujours possibles, l'utilisation d'oxygène à haute pression dans un caisson hyperbare est souvent utile. Le ou les intoxiqués sont placés dans un caisson hyperbare mobile (n'existe plus à Paris) ou dans un caisson fixe monoplace ou multiplace.

caisson hyperbare caisson hyperbare  ancien caisson, n'est plus en service 

Transport secondaire

quantiteL'ambulancier est amené à effectuer ce transfert pour les personnes conscientes vers le caisson situé au centre hospitalier régional en général.

Les mêmes règles de transport sont appliqués notamment la poursuite de l'oxygénothérapie.
Une grande quantité d'oxygène sera consommée, et la vérification des stocks est indispensable.

◁ Revoir calcul contenance bouteille d'oxygène

Exceptionnellement, l'ambulancier sera amené à transporter plusieurs personnes, comme tous les membres d'une même famille.

Résumé

▷ Voir Fiche technique

Points clefs

  • Signes précurseurs évoquant gastro-entérite ou intoxication alimentaire
  • Inconscience = P.L.S.
  • Bien noter les circonstances
  • Attention entrant dans la pièce : risque de mort du sauveteur
  • L'oxygénothérapie est une urgence et maintenue tout le temps

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • Oxyde de Carbone, combustion
    • Céphalées
  • Connaître abréviations :
    • CO, CO2,OHB = Oxygène Hyper Bare

Conseil

 


△ Retour début page Suite ivresse ▷
◁ Retour choix module 2  
◁ Retour choix autre maladie  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim