precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Maladies circulatoires

coeurHypertension artérielle (HTA)

Il s'agit d'une maladie chronique fréquente.
Beaucoup de personnes transportées sont hypertendues et prennent un médicament.
Il s'agit d'un facteur de risque à prendre en compte lors d'urgences comme l'épistaxis, l'accident vasculaire cérébral (AVC).
La prise de tension artérielle fait partie du bilan initial dans un deuxième temps après la recherche des grandes urgences vitales.
Il est fréquent que la tension soit élevée en période de stress, de douleur.


 

Comprendre

"L'enseignement en physiopathologie doit être suffisant pour permettre au candidat d'identifier les signes d'alerte afin de mettre en œuvre les procédures d'urgence adaptées, sans entrer cependant dans un niveau de détails trop important afin de rester dans le cadre des missions de l'ambulancier.

aorte-3Rappel anatomique

artere-1L'aorte et toutes les artères de la grande circulation sont sous pression.
La paroi des artères est musculaire et élastique.
Son diamètre de l'artère peut varier: se dilater ou se rétrécir et faire varier sa pression.

◁ Revoir cours anatomie

Rappel physiologique

tension arterielleAprès une systole (contraction du ventricule) la tension dans les artères est au maximum (pression systolique)
Pendant la diastole (relachement du cœur) la pression baisse jusqu'à un minimum. (pression diastolique)

Mais elle varie beaucoup d'un malade à l'autre et selon les activités.
La prise de la tension est un instantanée.
Elle doit être mesurée au repos et plusieurs fois en prenant la moyenne.

◁ Revoir cours physiologie du coeur

◁ Revoir cours physiologie de la pression artérielle

Physiopathologie

HTA chronique

C'est une tension artérielle trop élevée.
L' H.T.A. (Hyper Tension Artérielle) retentit sur toutes les artères, quelque soit leur grosseur et favorise l'obstruction ou les hémorragies.
C'est aussi un surcroît de travail pour le cœur qui s'use prématurément.
C'est un danger pour le cerveau, les reins et les yeux.
C'est donc un facteur de risque très important à l'origine de :
- angine de poitrine ou angor et/ou infarctus du myocarde
- accident vasculaire cérébral ou A.V.C.
- artérite des membres inférieurs
- insuffisance cardiaque
Associée à d'autres facteurs (obésité, fumeur, diabète, trop de cholestérol), le risque est encore plus important.
pression pneu
Les lésions se constituent très progressivement justifiant un traitement par des médicaments qui seront pris à vie afin de faire baisser la tension et éviter ces complications. Mais si le traitement est trop fort, il y a risque de chute notamment chez les personnes âgées.
C'est une maladie définitive sauf chez la femme enceinte.
On peut comparer à la pression d'un pneu. Pour le même volume d'air si le pneu est usé et n'est plus souple, sa pression est plus forte. Il y a aussi risque d'éclatement.

Une personne de plus de 60 ans, traitée doit avoir une tension artérielle inférieure ou égale à 150/90.

HTA aigue

prise tensionUne émotion, un stress, une douleur peut faite monter provisoirement la tension artérielle.
Dans ce cas elle n'a aucune signification.
C'est pourquoi il faut prendre la tension toujours au repos et faire plusieurs mesures.
Il faut toujours la rapporter au contexte.
En présence d'un malaise, de forts maux de tête (céphalées), de convulsions (chez une femme enceinte), d'une hémiplégie brutale, d'une perte de la parole (aphasie), d'un saignement de nez (épistaxis) elle a par contre une très grande valeur pour le médecin.

Femme enceinte

Lors d'une grossesse, on surveille la tension artérielle et la présence d'albumine dans les urines ainsi que l'apparition d'oedemes
Rarement survient une crise d'éclampsie (albumine dans les urines, , hypertension...) avec risque de convulsion et de souffrance du foetus.µC'est une urgence qui nécessite une hospitalisation immédiate.

Signes cliniques

Objectifs : Démarche d'observation d'une situation : signes cliniques, identifier les détresses, changement de l'état clinique.

Aucun signe

On dit que le patient est asymptomatique.
L'HTA est sournoise et c'est lors d'une complication: AVC, infarctus que l'on découvrira la tension élevée.
C'est pourquoi un dépistage est important lors de la médecine du travail, bilan de santé de la S.S., visite au médecin référent pour autre chose.
La prise de tension artérielle fait partie de l'examen du médecin.

prise tensionSignes d'alerte

En présence de :
- maux de tête (céphalées)
- épistaxis (saignement de nez)
- bourdonnement d'oreilles,
- troubles de la vision
- vertiges
- palpitations
- essoufflement
- trouble neurologique : convulsion, perte de la parole, paralysie (hémiplégie)
- malaise, jambes qui gonflent, convulsions (chez une femme enceinte)
...

Il faut toujours mesurer la tension artérielle

Eléments à rechercher (Bilan)

Certains signes ne sont pas évidents. L'interrogatoire recherchera antécédents. Les ordonnances peuvent aussi orienter.

prise tensionPrise de la tension artérielle

La tension maximale ou systolique est de 12 à 14 cm de maximum (ou 120 - 140 mn)

La tension minimale ou diastolique est de 7 à 10 cm de minimum (ou 70 - 100 mn)

La tension varie en permanence. La prise de tension est un instantané.
Il faut donc reprendre plusieurs fois la mesure et après un temps de repos.
Selon le contexte la fourchette normale peut être plus large.

On ne peut donc rien conclure en situation de stress.
Une tension très élevée (>20) est exceptionnelle mais possible.

◁ Revoir mesure de la tension

▷ Voir fiche technique

Compléter le bilan général

On étudiera surtout en cas de malaise :

Bilan respiratoire

Bilan cardiaque

Bilan neurologique

◁ Revoir cours bilan complémentaire

 

Que faire ?

Pour la tension artérielle, pas grand chose
Alerter si présence de signes neurologiques, respiratoires ou cardiaques, de saignement de nez (épistaxis).
Pratiquer les gestes adaptés à ces détresses.

Que fait le médecin ? (Savoir +)

Recherche une cause

Le médecin pratiquera des examens: prise de sang, radio..
Souvent il n'y a pas de cause évidente.
Parfois on retrouve à l'origine de cette HTA:
- un maladie des reins
- l'abus de prise de réglisse
- un drogué (ecstasy, cocaïne,amphétamines)

Traitement

Les lésions se constituent très progressivement justifiant un traitement par des médicaments qui seront pris à vie afin de faire baisser la tension et éviter ces complications. L'arrêt du tabac, un régime , diminution du sel dans l'alimentation et de l'alcool sont demandés.
Des médicaments dit antihypertenseurs sont prescrits.
Mais si le traitement est trop fort, il y a risque de chute surtout chez les personnes âgées, notamment la nuit lors du déplacement aux toilettes (hypotension orthostatique). La personne peut alors se casser le col du fémur.

 

Résumé

 

Points clefs

  • L'HTA est le principal facteur favorisant l'A.V.C. (Accident Vasculaire Cérébral)
  • Prendre la tension artérielle au repos
  • SI valeur limite de la fourchette physiologique, analyser en fonction du contexte
  • HTA = faire un bilan neurologique précis

Répertoire

  • Recopier et définir les mots suivants :
    • HTA, éclampsie, AVC, hémiplégie, aphasie
    • systole, diastole

Conseil

 


△ Retour début page Suite Hémorragies ▷
◁ Retour choix module 2  
◁ Retour choix autre maladie  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim