precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

electrocution humourAccidents respiratoires

Electrocution

L'électrocution est banale (petite secousse) mais dans certaines circonstances (haut voltage, mauvaise isolation, humidité...) elle tue.
Le dégagement se fera en s'isolant et en coupant le courant tout en évitant la chute de l'électrocuté.
Les conséquences vont de la simple décharge à l'arrêt cardiaque en passant par la contraction musculaire permanente.
Le courant de haut voltage donnent des brûlures internes gravissimes peu visibles à l 'origine d'une détresse circulatoire.

 

Comprendre

"L'enseignement en physiopathologie doit être suffisant pour permettre au candidat d'identifier les signes d'alerte afin de mettre en œuvre les procédures d'urgence adaptées, sans entrer cependant dans un niveau de détails trop important afin de rester dans le cadre des missions de l'ambulancier.

Notion de physique

Différents courants

Courant domestique

L'électrocution par le 220 Volts (et le 380 Volts triphasés) a une réputation d'accident bénin.
Mais nombre d'entre eux ont une évolution mortelle. Les salles d'eau et cuisines ainsi que le jardin les tondeuses à gazon, sont les lieux les plus fréquents de ces accidents domestiques du fait du non-respect des normes, des mauvaises installations, de l'utilisation d'appareils défectueux, ou d'imprudences.

haute tensionCourant industriel

 

Il s'agit d'ouvriers du bâtiment et des travaux publics (contact accidentel d'une grue par ex.) ou d'un suicide par contact avec le rail électrique du métro, ou la chute d'un pont sur un foudrecaténaire de la S.N.C.F...

foudreCas particulier : la foudre

La fulguration est dangereuse et souvent mortelle.

▽ Tout savoir sur l'orage

Physiopathologie

L'électrocution est fréquente en France avec plus de 150 décès par an.

Contact

electrocution enfantPour qu'un sujet soit électrisé, il faut que 2 points de son corps soient soumis à une différence de potentiel, c'est à dire:

- l'accidenté touche un élément sous tension (avec la main par ex.),
- le 2 ème point étant la terre (par un pied mal isolé: pieds nus, sols humides...), ou l'autre bras touchant un tuyau par ex. (trajet bras D -G ).

Au niveau des portes d'entrée et de sortie, il y a souvent sur une surface de la peau, limitée aux points de contact, une brûlure profonde avec une zone de nécrose (zone noire).
Le blessé peut rester collé ou être projeté.
En théorie si l'installation électrique possède un disjoncteur différentiel, ne voyant pas le retour du courant, il coupe le circuit.
Un élément isolant (bois, chaussure avec semelle) évite au courant de parcourir le corps.
Par contre l'eau transmet l'électricité. L'humidité aggrave le risque d'électrisation.

Trajet

Le courant traverse donc le corps humain entre la porte d'entrée et de sortie, souvent en suivant les axes vasculo-nerveux.
Sur le trajet surviennent des perturbations cardiaques, neurologiques et musculaires.
Pour les courants de haut voltage, sur le trajet du courant se produit un dégagement intense de chaleur à l'origine de brûlures internes (souvent non visibles).

Si le courant passe par le cœur, il risque de fibriller et donc de s'arrêter,
S'il passe par le cerveau, le bulbe (tronc cérébral) arrête la respiration

electrocution 1 electrocution  2 electrocution  3 electrocution 4 electrocution 5


Nature du courant

C'est l'intensité du courant (ampère ou A) qui tue et la tension (voltage ou V) du courant qui brûle.

Note

  • " les ampères tuent, les volts brûlent"

 

Signes cliniques

Objectifs : Démarche d'observation d'une situation : signes cliniques, identifier les détresses, changement de l'état clinique, alerte et urgence

Selon le degré d'ampérage, les conséquences sur l'électrocuté varient (du plus faible au plus fort):

Facteurs favorisants

Pourquoi lorsqu'on touche un fil sous tension, la simple décharge est sans conséquence, alors qu'une autre fois pour le même type de courant, on risque de mourir ?
Parce que les circonstances ne sont pas les mêmes.

Humidité aux points de contact

Le corps humain, notamment les nerfs, les vaisseaux et les muscles transmettent le courant (dit conducteur), mais la peau est un peu isolante SAUF si elle est humide.
C'est pourquoi le risque est plus important dans une salle de bains et les normes sont renforcées dans cette pièce.

Attention

  • Ce n'est pas parce qu'on reçoit une simple décharge électrique "qu'on supporte le courant"
  • Pour le même courant, mais avec des mains humides ou pieds nus, on peut mourir
Isolation

Les vêtements, les gants et surtout les semelles de chaussures (sans clous...) évitent au courant de retourner à la terre, donc ne traverse pas le corps.

Trajet du courant

Conséquences

Brûlures

haute tensiontransformateurCourant à basse tension

Zone possible de brûlure avec nécrose (zone noire) au niveau du contact avec le conducteur.

Courant à haute tension

C'est le cas le plus grave. Il survient avec les lignes de train, de l'EDF, les transformateurs.
Les dégâts sont en profondeur (à l'intérieur du corps) et on ne les voit pratiquement pas.
La détresse circulatoire va apparaître.

Arc électrique

Même à distance de la ligne à haute tension ou à l'approche d'un transformateur EDF, un arc électrique peut se produire tuant immédiatement ou donnant des brûlures profondes et cette fois apparentes.

Attention

  • Ne pas approcher d'un transformateur ou d'une ligne à haute tension, même en présence d'une victime.
  • Contacter les services pour faire couper le courant

Atteintes musculaires

Au minimum, Il s'agit d'une simple secousse électrique accompagnée parfois d'un état de commotion rapidement dissipé.
La secousse du muscle en se contractant brutalement, peut rejeter la victime et entraîner un polytraumatisme par chute.
La contracture permanente colle la victime au courant, rendant impossible le dégagement par la personne elle-même. Dans ce cas la respiration est bloquée.

Asphyxie

Elle survient par contracture des muscles respiratoires (principalement du diaphragme) ou arrêt de la commande du bulbe.

Arrêt cardiaque

soit par fibrillation ou après l'asphyxie (hypoxie majeure dite anoxie)

Coma

par arrêt cardiaque ou simple commotion par passage du courant dans le cerveau

 

Gestes de premiers secours

Dégagement

Couper le courant

arretelectrocution secoursNe jamais s'approcher même à distance d'une station électrique
Intervention EDF obligatoire, il y a risque d'un arc électrique.

Retenir l'électrocuté

En cas de chute, collier cervical et matelas coquille.


Eléments à rechercher (Bilan)

Objectifs : Identifier les détresses

Accident bénin

Il y a eu secousse brutale avec tétanisation de durée variable.
Un bilan médical avec ecg est néanmoins nécessaire.

Accident grave

Arrêt cardio-respiratoire ou respiratoire isolé

La victime ne répond à aucune question, à aucun ordre.
Il ne respire pas.
Il faut rechercher la présence ou pas du pouls carotidien.

Polytraumatisme

par la chute d'une grande hauteur (échelle, grue...)

◁ Revoir cours polytraumatisé

Brûlures profondes

à l'intérieur du corps donc peu visibles.
Il s'agit d'une électrocution avec du courant à haute tension
Prendre les constantes circulatoires car il y a risque d'état de choc

◁ Revoir cours brulures

Gestes à faire

Objectifs : Alerter, pratiquer gestes de survie, installer, améliorer la détresse, rassurer

Les gestes de survie classiques sont pratiqués si besoin.
Le brûlé sera enveloppé dans un drap stérile
Dans tous les cas l'oxygénation est nécessaire.
Le bilan est transmis au centre 15
Même pour un accident bénin, un examen médical est indispensable avec électrocardiogramme (e.c.g.)

◁ Revoir gestes de survie

electrocution

Foudre

La fulguration est dangereuse et souvent mortelle.


▽△ Tout savoir sur la fulguration ▽△

 

Le nombre de foudroyés en France est d’environ 100 personnes avec 30 % de décès (certains gardent des séquelles) pour un million de coups de foudre au sol. En résumé la probabilité qu’une personne soit touchée est faible.

L’orage

Un nuage orageux est un cumulo-nimbus parfois de plusieurs dizaines de kms de hauteur avec un sommet aplati en forme d’enclumes. Il se forme car il y a de l’air chaud et humide au sol et de l’air froid en altitude. Des courants ascendants font gonfler les nuages. De grosses quantités d’eau (en bas) et de glace en haut) sont stockées. La base du nuage est à 2 à 3000 m.
Il se forme des charges électriques, positive en haut, négative en bas, alors qu’au sol des charges positives montent.

La foudre

Elle se manifeste à nous par l’éclair et le tonnerre.

L’éclair

Les charges du bas du nuage et le sol essayent de se rejoindre attiré par le contraire, en empruntant le chemin le plus court et sans résistance comme un arbre, une pointe, un homme debout…et aussi un paratonnerre. Une prédécharge ascendante trace le chemin suivi en une fraction de seconde de la décharge descendante dont la puissance peut atteindre 100 000 volts avec un fort dégagement de chaleur jusqu’à 3000° ! (Mais l’éclair peut être ascendant à partir d’un élément haut : montagne, mat…). Il y a aussi des éclairs à l’intérieur des nuages.

Le tonnerre

Il est dû à l’expansion brutale de l’air qui se réchauffe dans l’éclair. On l’entend après l’éclair car si la vitesse de la lumière est de 300 000 m/s, le son est de seulement 340 m/s. Pour connaître la distance où est tombée la foudre, on compte à partir de l’éclair et on divise par 3, ou par ex « 1,2,3 = 1 km)

Comment être foudroyé

L’homme est hélas un bon conducteur surtout lorsque la peau est humide. Comme pour l’électrocution, le trajet privilégiera les axes vasculaires et nerveux (d’où les brûlures cachées). Plusieurs mécanismes sont possibles et peuvent être associés.
- Coup de foudre direct
La foudre se décharge sur la victime
Elle arrive généralement sur un point haut (tête, épaule ou main) et elle doit rejoindre la terre en passant par les pieds. Pour cela, elle va choisir les organes les plus conducteurs du corps : les nerfs, les vaisseaux sanguins ou les muscles. Les os et la graisse sont en général épargnés car ils ne sont pas ou peu conducteurs, de même que la peau, si elle est sèche. Elle passe volontiers par les objets métalliques portés.
- Coup de foudre latéral
La victime est à proximité immédiate d’un objet recevant la foudre comme un arbre. Un arc secondaire se produit
- Electrisation de contact
La personne touche un élément foudroyé
- Foudroiement par tension de pas
La foudre touche la terre et indirectement la victime
- Foudroiement indirect
Via les fils électriques, téléphonique, TV
- Foudroiement collectif
D’une personne à l’autre

Conséquences indirectes

Effet acoustique (surdité)
Effet blast (souffle)
Effet lumineux (arc électrique)
Traumatismes (chute d’arbres…)

Bilan du foudroyé

Après le foudroiement, plusieurs scénarios sont possibles :
- Etat de mort apparente
- Arrêt respiratoire isolé
- Syncope suivie rapidement de la présence d’un pouls
- Sidération de la victime
Les premiers gestes de survie seront mis en route puis un examen systématique sera pratiqué appareil par appareil
- Bilan neurologique : conscience, déficit, perte de la parole (aphasie), difficulté à parler (dysarthrie)
- Bilan cardiaque : troubles du rythme
- Bilan cutané : Il n’est pas à négliger
Brûlure cutanées « en feuille de fougère »
Brûlure nécrosantes aux points d’entrée et de sortie
Brûlures au contact d’objet métallique (colliers, montre, boutons de pantalon…)
- Bilan des yeux ; vision, couleurs
- Surdité ?

Gestes d’urgence

Ce sont ceux de la réanimation cardio-respiratoire et/ou des brûlures.
Il n’y a rien de spécifique mais la précocité des gestes est important
Il n’y pas de risque d’électrocution en touchant la victime car il ne s’agit pas d’une électrocution par fil.
Appel rapide 15/112


Prévention

Eviter la proximité des arbres
Préférer un abri rocheux ou une voiture (qui est « isolante « ) (mais pas sous un arbre qui risque de tomber)
En rase campagne, faute d’abri, il ne faut pas rester debout mais se pelotonner au sol, jambes repliées, et pieds joints sur un matériau isolant comme un ciré ou du plastique.
Au sein d’un groupe ne pas se serrer les coudes mais s’écarter d’au moins 3 mètres les uns des autres
Ne pas toucher une pièce métallique ou en porter
S'éloigner des lignes électriques ou téléphoniques.
Eviter de toucher les conduites d'eau et les robinets, de téléphoner (sauf urgence) et d’utiliser Internet. Ne pas prendre de bain ou de douche
Débrancher les appareils électriques, la télévision et son câble d'antenne

 

Résumé

Points clefs

  • Les ampères tuent, les volts brûlent
  • Même le courant 220 v peut tuer (trajet du courant, humidité...)
  • Couper le courant, et éviter la chute
  • Si non dégager en s'isolant
  • Réanimation classique si arrêt cardio-respiratoire
  • Haut voltage = brûlures internes graves

Lien

Conseil

 


△ Retour début page Suite noyade ▷
◁ Retour choix module 2  
◁ Retour choix autre maladie  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim