precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Etat clinique

besoinLes besoins, le moral

Les soignants ont appris à organiser leur travail et la hiérarchie des soins en fonction des grands besoins fondamentaux du malade comme s'alimenter, éliminer...
La détresse psychologique est fréquente chez un patient. Elle se manifeste par des signes variables: de la sidération à l'agressivité.


 

Besoins fondamentaux

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a défini le terme "bonne santé" en 1946 comme  un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.
(L’OMS est une  institution spécialisée des Nations Unies pour la santé, qui a pour but d'amener tous les peuples au niveau de santé le plus élevé possible).

Le bien-être est un ressenti. C'est donc une évaluation subjective personnelle.

On peut diviser les besoins en:

- Besoins physiologiques
se nourrir, se reposer, éliminer les déchets: uriner et aller à la selle, le sexe, avoir chaud, être en sécurité.
- Besoins intellectuels
lire, savoir, s'amuser, orienter sa créativité, le jeu.
- Besoins émotifs
les exprimer, donner ou recevoir de l'affection.
- Besoins sociaux
faire partie d'un groupe, d'une famille, vie professionnelle épanouie, se faire respecter, avoir une bonne image de soi, savoir communiquer.
- Besoins spirituels
trouver un sens à sa vie, croire en certaines valeurs

Les principaux besoins

Besoin de respirer

La respiration est obligatoire et permanente. On a besoin d'oxygène pour faire fonctionner les cellules et d'éliminer le gaz carbonique, un déchet.

- Bilan : Fréquence respiratoire, amplitude, bruits…
- Habitude de vie : Tabac
- Conclusion : sans gêne, dyspnée, détresse, arrêt...

Besoin de s'alimenter

L'alimentation des nutriments et de l'eau est nécessaire au métabolisme des cellules, à la production de l'énergie nécessaire et l'entretien des tissus.

- Bilan : Poids, Alimentation et boissons
- Habitudes : Heure de repas, préférences, régime
- Conclusion : Autonome, aide, ne mange pas (anorexie), ne boit pas...

Besoin d'éliminer

Cela permet d'évacuer le trop plein (eau en excès), fibres non consommables et d'accompagner l'élimination des déchets (urine)

- Bilan : Urines, Selles, vomissements, sueurs
- Habitudes : Régime, quantité d'eau
- Conclusion : troubles du transit (constipation, diarrhée), continent ou non, aide pour se déplacer, couleur et quantité d'urine...

Besoin de se mobiliser

Indispensable pour se mouvoir et entretenir ses muscles et articulations.

- Bilan : Autonomie, marche, appuis avec canne
- Habitudes : Marche quotidienne…
- Conclusion : mobilité sans problème, aide à la marche, invalide, douloureux...

Besoin de se reposer

L'organisme a besoin de repos pour récupérer physiquement et intellectuellement.

- Bilan : Sommeil, sieste
- Habitudes : Heure du coucher et lever
- Conclusion : Insomnie ?, dort le jour...

Besoin d'être propre

Non seulement une habitude de société mais aussi indispensable à une bonne hygiène.

- Bilan : Attitude, état de propreté, autonomie
- Habitudes : Toilette régulière, dents…
- Conclusion : autonome, aide, sale, incontinent...

Besoin de maintenir sa température

Il y a un équilibre entre la fabrication de chaleur par le métabolisme et l'élimination

- Bilan : Température, frissons
- Habitudes : Couverture, température de la pièce
- Conclusion : gère, n'adapte pas son comportement, les boissons, les vétements, la protection...

Besoin de se vêtir

Non seulement une habitude de société mais aussi protection contre les variations de climat

- Bilan : Tenue correcte, nature des vêtements
- Habitudes : Goûts vestimentaires, pudeur
- Conclusion : autonome ou non

Besoin d'éviter les dangers

Il faut éviter les agressions extérieures

- Bilan : Accepte le traitement, participation, douleur
- Habitudes : Ponctualité des consultations, comportement du patient
- Conclusion : adapter ou non

Besoin de communiquer

- Bilan : Expression orale, écrite, communication non verbale
- Habitudes : Langue parlée, gestes, attitudes
- Conclusion: adapter, seul, asocial...

Besoin de se réaliser

- Bilan : Moral, projets
- Habitudes : Mode de vie

Besoin de recréer

- Bilan : Participation aux activités, journaux, radio…
- Habitudes : Les lectures, les loisirs

Besoin d'apprendre

- Bilan : Connaître sa maladie
- Habitudes : Se renseigner, s'adapter

Notes

  • L'observation des besoins du malade est un classique pour les infirmières

 

 

Le moral


peurIl ne faut pas confondre la détresse morale ou psychologique, mot employé dans le langage courant avec la détresse d'une grande fonction vitale (respiratoire, circulatoire..).

On peut aussi utiliser une phrase qui porte encore plus à confusion: "La personne est en état de choc". Non il ne s'agit pas d'une détresse circulatoire par hémorragie massive mais d'une personne stressée, hébétée après une peur intense comme un accident.
Pour compliquer les choses, il peut même y avoir quelques signes communs avec la détresse circulatoire: angoisse, pouls rapide, pâleur...

Circonstances

Elles sont très variables :

Signes

Tout est possible.

L'émotion

pleursElle est naturelle et sert d'indicateur du niveau de satisfaction des besoins. Mais notre éducation est à l'origine d'interdits qui masquent et censurent nos émotions dont on aurait besoin d'exprimer et de se soulager.
Selon la culture, la religion, le pays d'origine, les réactions varient.
Le Sud (dit "méditérranéen") est classiquement plus expansif que le Nord.

Pleurs

C'est un trop plein bénéfique qui libère. Il ne faut pas demander d'arrêter.

Peur

Elle est naturelle,lorsque il y a un danger.

Anxiété

angoisseC'est une émotion d'insécurité que l'on ressent pour de vrais raisons ou bien sans origine.
Ce sentiment est désagréable, avec une peur indéfinissable.

Angoisse

C'est le stade suivant de l'anxiété car des signes apparaissent. et sont surtout incontrôlables.
Elle se traduit par une sensation de mal aise avec boule à la gorge, palpitations, tremblements, oppression, sueurs, mains moites.

siderationSidération ou apathie

La personne est figée, "absente". Elle ne répond pas à vos questions.

Agitation ou actions automatiques

colereLa personne s'exprime sa peine par des gestes, des paroles qui parfois se transforment en agitation.
Parfois elle fait à répétition des mouvements incompréhensibles.

Info

  • Devant une situation inhabituelle la personne n'enregistera pas les informations
  • Ne pas hésiter à les répéter ou les communiquer à la famille

◁ Revoir les stades après annonce cancer ou grave maladie (avec schéma)

Stress

stressIl est naturel, utile dans les situations difficiles, afin de maintenir l'attention, d'être dans l'action.
C'est une certaine tension.
Mais il consomme beaucoup d'énergie et donne une "bouffée d'adrénaline" se manifestant par une accélération du pouls (tachycardie), des sueurs, de la chaleur, des coliques.
Ces signes peuvent, chez certaines personnes, devenir exagérer: tremblements, bégaiement...
ou le sujet ne maîtrise plus la situation : paralysie, agitation ou sidération, angoisse, fuites ou comportement automatique anormal

Syndrome de stress post traumatique

explosionAprès un événement grave, plus tard il peut apparaître des "flashbacks", c'est à dire des visions de la scène, puis des cauchemars, de l'insomnie.
Cet état va s'effacer peu à peu ou persister. Surtout une nouvelle situation similaire ou plus faible peut entraîner une rechute.
En général, notre caractère fait face mais souvent ne suffit pas. Il faut en parler avec l'équipe et si possible demander à un psychologue de vous aider. (Demandez au SAMU ou aux urgences). Il ne faut pas attendre.
Le mot " post traumatique" doit être pris au sens le plus large et ne concerne pas que les accidents.
Ce syndrome concerne les patients mais aussi l'ambulancier qui est en présence d'une situation dramatique.

 

Gestes à faire

Souvent il n'y a rien à faire, mais simplement prendre la main et écouter.
Rassurer et réconforter et surtout ne pas avoir des paroles négatives.
Il fait essayer de dialoguer avec la personne.
Ne pas juger le comportement de la personne
En cas d'agitation extrême, il faut essayer de gérer la violence.

Pour soi-même et l'équipe "debrietfing" le plus rapidement possible avec l'aide de psychologue (attentat, catastrophe...)

▷ Savoir + : Module 4, installation de confort

▷ Savoir + : Module 5, relation et communication

▷ Savoir + : Module7, information et transmission

Notes

  • Il faut rester à l'écoute
  • Ne pas rester seul à gérer psychiquement une situation difficile

Point clefs

  • Bien connaître les 14 points des besoins fondamentaux du malade
    • Respirer, s'alimenter , éliminer
    • Se mobiliser, se reposer, etre propre
    • Température constante, se vêtir
    • Eviter dangers
    • Communiquer, se réaliser, recréer, apprendre
  • Moral
  • Emotion
  • Pleurs
  • Peur
  • Angoisse
  • Sidération
  • Agitation
  • Syndrome post-traumatique
    • ne pas négliger
    • prise en charge nécessaire

Conseil

 


△ Retour début page Suite Douleur ▷
◁ Retour choix module 2  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim