precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Bilan, gestes et transport

croix-bleueTransport

Le patient est installé dans l'ambulance qui a été préparé: température, propreté...
Vitesse, vibrations, bruits sont néfastes.
La surveillance sera constante et visuelle avec prise régulières des constantes physiologique.
Une feuille de transport ou de surveillance sera remplie et un double donné à l'équipe soignante.


 

Préparation de l'ambulance

Il faut vérifier que tout est prêt pour accueillir le patient:

Installation dans l'ambulance

brancardage▷ Voir Module 4 : Ergonomie

Il faudra être particulièrement attentif lors de l'introduction du brancard dans l'ambulance.
Si la personne est en détresse circulatoire, le brancardage sera toujours horizontal.

Le patient sera rassuré. Le trajet et sa durée seront expliqués.

 

▷ Voir Module 5 : Relation et communication

ambulance

Retentissement du transport

▷ Voir Module 6 : Transport sanitaire

Le transport retentit sur l'organisme.
Si on ne fait pas attention, il risque d'aggraver la situation clinique surtout en cas de détresse circulatoire.

conduiteVitesse

La conduite est lente, régulière, souple sans décélération ni accélération.
Il ne faut pratiquement jamais utiliser le frein et préférer le frein moteur, débrayer lentement, et ralentir dans les courbes.
Plus que la vitesse, ce sont les variations brusques qui sont néfastes: accélération et décélération.
En effet un collapsus est aggravé par le transport car une brutale décélération peut faire migrer le sang vers les extrémités du corps entraînant parfois un arrêt du cœur par désamorçage de la pompe cardiaque. Dans les courbes à forte vitesse, il apparaît une force qui tend à éloigner: c'est la force centrifuge. Elle entraîne, elle aussi, des mouvements des organes et du sang.

Vibrations

freinToute secousse est néfaste comme une suspension défectueuse, une route en mauvais état, ou une vitesse excessive.
Elle aggrave la douleur des fractures, surtout peu immobilisées.
Elle peut entraîner un réflexe dit vagal avec ralentissement important de la fréquence cardiaque.
Il faut donc bien immobiliser les fractures et prendre des routes peu accidentés et en bon état.

Bruits

gyrophareIls aggravent le stress et le choc même chez les malades supposés inconscient.
Ils accélèrent la fréquence cardiaque et respiratoire.
Ils augmentent la sensation de fatigue du patient mais aussi de l'équipage.
L'avertisseur sonore sera utilisé avec modération et uniquement lorsqu'il est nécessaire.

Température

Hiver

Le véhicule est chauffé au préalable.
Le malade est souvent peu couvert.
Le moindre frisson chez un cardiaque est très mauvais puisqu'il fait travailler plus le cœur.

Eté

La climatisation est indispensable. Le véhicule ne doit pas stationner au soleil.

Altitude et variations

Les variations d'altitude sont mal supportées par les insuffisants respiratoires et cardiaques.
Il faut donc privilégier les routes à faible pente ou faire un détour pour éviter un col.
Les descentes se feront lentement, voire par paliers.

Mal des transports

Certaines personnes vivent mal le transport quelque soit son mode. Souvent rien que d'y penser, ils ont déjà les signes avant !
Il est favorisé par la chaleur, le confinement et les mouvements réguliers ou oscillants ainsi que les vibrations.
Surtout le malade doit avoir un repère visuel stable, ce qui n'est pas le cas s'il est allongé.
Il est plus fréquent chez l'enfant (2 à 12 ans) et le vieillard.
Il se traduit par :

La prévention repose sur :
Pour les longs transports des anti nauséeux sont utilisés, sur prescription médicale mais font dormir donc pas toujours recommandés chez les personnes fragiles.
Si non le psychique jouant beaucoup, le fait de rassurer, de parler, de détourner l'attention sont très efficaces.
Le transport demi assis avec vue sur l'extérieur est très utile pour fixer une ligne droit à l'horizon dans le paysage.
On doit baisser la température, aérer voire faire des pauses avec sortie du patient.
Il est déconseillé de lire pendant le trajet

Surveillance continue

Bilan initial correct = Transport sans problème

En théorie, si le bilan initial a été correctement effectué, les patients en détresses sont transportés par une équipe médicalisée (SMUR).
Le feu vert sera donné à l'ambulancier pour le transport que si l'état clinique du patient est stable et satisfaisant.
Donc les éléments du bilan sont là pour vérifier que la situation est stable.
Si malheureusement la situation reste grave, l'ambulancier reste sur place en attendant de l'aide. il n'est pas question de partir et de laisser la personne seule ou avec sa famille !

Néanmoins, l'état du malade ou blessé peut évoluer à tout moment.
C'est pourquoi la personne transportée sera toujours surveillée visuellement à la recherche de signes d'alerte
Le principe est toujours le même: une personne conduit, une autre surveille et accompagne le patient.

Note

  • La meilleure surveillance est visuelle avec un des membres de l'équipage toujours présent avec le malade dans la cellule sanitaire.

Répéter le bilan

Le bilan doit être répété en prenant les constantes habituelles:

Le premier bilan est pratiqué, dès l'arrivée de l'ambulancier sur les lieux.
Il est renouvelé :

Tout ces bilans se font sous une surveillance permanente et surtout en parlant, réconfortant...

Tous les gestes et prise de constantes seront expliqués.

Note

  • L'état clinique d'un malade est évolutif, d'où les bilans répétés

Tous ces examens seront consignés par écrit sur une feuille de surveillance

Si malheureusement la situation se détériore, l'ambulancier s'arrête, demande l'aide au centre 15 et effectue les gestes de secours en reprenant la démarche depuis le début: bilan vital et réanimation.

Attention

  • au malade qui devient pas bavard et bien pâle
  • trop agité, pas forcément d'origine psychique
  • apparition de sueurs

Vérifier la bonne position du patient

On vérifiera que le brancard est bien arrimé et que la personne est confortablement installe ou en position de sécurité.

Information
Février 2012 :"Pour homicide involontaire, un ambulancier de 44 ans a été condamné à un an de prison avec sursis, et son employée de 27 ans à six mois de la même peine par le tribunal correctionnel de Caen.
Le 30 avril 2007, une retraitée de 67 ans est décédée après une chute lors d'un transport dans une ambulance vers son domicile après des soins à l'hôpital. La famille de la défunte recevra 56 000 € de dommages et intérêts. L'ambulancier s'est aussi vu signifier une interdiction de gérer son entreprise pour un an."

Transmission à l'arrivée à l'équipe soignante

transmissionA l'arrivée du malade en milieu hospitalier, un dernier examen sera pratiqué et comparé au premier examen afin d'estimer si l'état clinique reste stationnaire, s'aggrave ou s'améliore.

Si la prise correcte des constantes ne prête pas à discussion (données objectives), l'évaluation de la conscience, de l'amplitude respiratoire est une mesure très personnelle (données subjectives).
C'est pourquoi il faut dialoguer avec l'équipe soignante:
Par ex: "J'ai trouvé le malade un peu somnolent, mais depuis son état n'a pas changé" Pour vous il était somnolent mais pour l'infirmière il est dans un coma stade 2 ! En conclusion il n'y a pas d'aggravation mais vous avez mal évalué et minoré l'état de conscience.

relaisIl s'agit d'un véritable relais.

 

Attention

  • Réceptionner aux urgences un traumatisé crânien somnolent
    • 1 er cas : somnolent dès l'accident = grave, bilan nécessaire
    • 2 ème cas: conscient à la prise en charge, somnolent à l'arrivée
    • TRES URGENT, SCANNER IMMEDIAT, risque d'hématome extra dural

Info
L'avenir : la possibilité d'utiliser des téléphones mobiles dotés d'une application ad hoc pour analyser des paramètres biologiques aussi précis que la saturation en oxygène du sang, en plaçant simplement son doigt sur le capteur optique du téléphone .

▷ Savoir + : Relation et communication avec malade et équipe soignante (Module 5)

Feuille de transport

ecrireUn compte-rendu de chaque transport sera consigné par écrit sur une feuille dite de "surveillance" ou fiche de transport.
Le double de cette feuille sera conservé par l'ambulancier et l'autre donnée au service d'accueil.
Lors du bilan des notes ont été prises sur les circonstances, l'examen du malade ou blessé et le résultat des prises des constantes vitales.
Elle a l'énorme avantage de suivre un ordre précis et de permettre d'avoir un plan pour la transmission du bilan puisqu'il suffit de la lire.

 

Utilité

Intérêt médical

C'est la première feuille du dossier médical d'urgence.
Le malade n'est pas toujours accompagné et n'est pas toujours apte à répondre à l'interrogatoire de l'interne de garde.

Or, il est important pour le médecin de garde de bien connaître:

C'est aussi un élément comparatif, permettant de juger si à l'arrivée à l'hôpital l'état du malade est stationnaire, amélioré ou aggravé.

Intérêt légal

L'ambulancier doit pouvoir justifier auprès:

Que contient cette feuille ?

Il existe de nombreux modèles de feuille .

Exemple de feuille de surveillance (Modèle de Turbulences)

Une feuille type contient en général 4 parties :

Partie administrative

En principe en haut et horizontale, comprenant :

Partie médicale

Elle résume les renseignements médicaux :

Bilan

En général en colonnes verticales correspondant aux différents temps de la surveillance du malade


 ▽△ Rappel tableau constantes
 
Bilan neurologique
Ouverture des yeux Réponse verbale Réponse motrice
 □ aucune
 □ aucune
 □ aucune
 □ sur ordre
 □ sur ordre
 □ sur ordre
 □ à la stimulation
 □ à la stimulation
 □ à la stimulation
 □ spontanément
 □ spontanément
 □ spontanément

 □incompréhensible

 □ inadaptée

 □ confuse

 □ adaptée

 □ cohérente

 

Bilan respiratoire, circulatoire et cardiaque
 Ventilation
 à .........../mn
 SaO2:..........................
 □ irrégulière
 □ pauses
 □ toux
 □normale
 □ superficielle
 □ ample
 □ inefficace
 □ absente
 Bruits
 □ silencieuse
 □ ronflements
 □ sifflante
 □ encombrée
 □ mousse rosée
 Coloration
 □ normale
 □  sueurs
 □ paleur
 □ cyanose
 Pouls
 ......../mn
 □bien perçu
 □mal perçu
  □filant
 □absent
 TA
 Max:.......
  Min:.........
 □imprenable


Observations

Une zone vierge, en général en bas permet à l'ambulancier de noter les observations qui ne peuvent pas être incluses dans le bilan.
Par exemple : l'apparition d'une douleur particulière à une heure précise, arrêt du véhicule et demande d'assistance au SAMU…

Position à l'arrivée de l'ambulance

Il ne faut pas confondre avec la position d'installation dans l'ambulance ou la position d'urgence mise en route par l'ambulancier .

Consignes du médecin

Elles sont en général écrites sur une ordonnance du médecin : inhalation d'oxygène, mise en P.L.S., rouler lentement…

Appareillage en place : habituellement il s'agit de la sonde d'oxygène avec son débit en litres/minute (par ex. : 3 l/mn) ou d'une perfusion avec son goutte à goutte (par ex. : X gouttes/minute, attention il est classique d'inscrire le nombre en chiffres romains).


 ▽△ Algorigramme surveillance (PSE)

 

surveillance

 


 

▷ Savoir + : Transmission des informations (Module 7)

 

Points forts

  • Habitacle pret avant l'installation du malade
  • Le transport a des répercussions sur l'organisme
  • Détresse circulatoire = brancard toujours à l'horizontal
  • Vitesse, vibrations, bruits sont des nuisances pour le patient
  • Plus que la vitesse, ce sont les variations brusques qui sont néfastes: accélération et décélération
  • Le patient sera rassuré. Le trajet et sa durée seront expliqués
  • Urgences vitales éliminées par bilan correct = transport tranquille
  • Surveillance visuelle constante pendant le transport
  • Toujours refaire un bilan conjoint avec l'équipe soignante à l'arrivée
  • Ne pas oublier de transmettre à l'arrivée
  • Remplir et garder le double d'une feuille de transport
  • Attention au malade qui devient pas bavard et bien pâle, en sueurs, agité
  • Il est important de savoir si l'état du malade est stationnaire, amélioré ou aggravé

Conseil

 


△ Retour début page Suite Révisions ▷
◁ Retour choix module 1  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim