precedent
Menu
Menu
Cours
Cours
telechargement
Téléchargement
exercices
Exercices
fiche
Fiches
suivant

Physiologie

metronomeLes automatismes

Même si le coeur bat tout seul, il est commandé par le cerveau à l'aide de nerfs afin qu'il puisse accélérer ou ralentir.
La régulation circulatoire en dilatant ou rétrécissant les artères apportent plus ou moins d'énergie aux cellules.
Les besoins en oxygène demande une régulation respiratoire afin d'augmenter les volumes.
C'est le cerveau qui est le grand coordinateur en recevant les informations et commandant automatiquement les organes.
Il existe aussi une régulation hormonale plus générale comme la décharge d'adrénaline.


 

Régulations

La respiration et la circulation s'adaptent automatiquement à nos besoins.
La nuit lorsqu'on dort, on bouge peu, l'activité est ralentie et on consomme peu d'oxygène donc la fréquence respiratoire et cardiaque baissent ainsi que la pression artérielle.
Au contraire, lors d'un effort les besoins sont importants et tout s'accélère.
Aucune intervention de notre part n'est nécessaire. Le cerveau et son système nerveux autonome ou végétatif se charge de tout. On s'aperçoit de rien.

Régulation cardiaque

coeurecgLe cœur se contracte seul, automatiquement, sans aucune intervention d'une autre partie du corps humain.

Le rythme est régulier et varie en fonction des besoins en oxygène de l'organisme.

C'est un muscle (le myocarde) constitué d'un très grand nombre de fibres musculaires.

scopeIl faut donc une coordination pour que la contraction (systole) soit efficace.

A l'intérieur il y a un circuit électrique qui commande en même temps (léger décalage entre oreillette et ventricule d'où les différents pics de l'ecg) tous les muscles du coeur.

 

Le coeur est donc autonome contrairement à la respiration.

Mais il peut recevoir du cerveau, par l'intermédiaire de nerfs (nerf vague ou vagal), une commande pour accélérer (lors d'un effort par ex.) et hélas parfois pour ralentir un peu trop d'où le malaise dit "vagal".

Le parasymptahique ralentit le coeur, le sympathique l'accélère.

Régulation circulatoire

artereLes vaisseaux sont élastiques avec une couche musculaire.
ils sont en ralation via une connexion nerveuse permanente avec le cerveau (nerfs sympathiques du système nerveux autonome ou végétatif).

Selon les besoins ils peuvent se dilater (vasodilatation) ou se rétrécir (vasoconstriction).

On peut ainsi (comme dans la circulation routière) fermer des routes secondaires et garder en bon fonctionnement les axes prioritaires.

La pression artérielle peut donc changer, par ex. fortement augmenter lors d'une peur, une émotion, une douleur.

Des organes comme le coeur doivent toujours recevoir oxygène et élements nutritifs dont le sucre.
Par contre la peau peut survivre avec une circulation à minima.
Dans ce cas la peau sera pâle (le sang ne colore plus la peau puisqu'il ne passe plus par là) et froide ( puisqu'il ne reçoit plus le sang chaud à 37°C).

 

Conseils

  • La prise de tension artérielle est un instantané
  • Elle peut varier beaucoup
  • d'où plusieurs prises, au repos, sans stress

 

Régulation respiratoire

respirationLes mouvements respiratoires sont automatiques.

Contrairement au coeur tout n'est pas situé au même endroit: il y a le diaphragme, les nerfs intercostaux, les muscles du cou.
Il faut donc une commande centrale située dans le crâne au niveau du tronc cérébral ou bulbe.

Les muscles respiratoires se contractent grâce à une décharge électrique envoyée par des nerfs .
Chaque muscle intercostal reçoit un nerf qui vient de la moelle épinière.
Le diaphragme est commandé par 2 gros nerfs, sortant très haut de la moelle épinière au niveau du rachis cervical.

Notes

  • Contrairement au cœur, on peut volontairement (mais pour un bref instant) arrêter la respiration (apnée)
  • L'ordre de contraction du diaphragme provient du cerveau

▽△ Schéma de l'innervation des muscles respiratoires

Contenu   regulation

regulation respiratoire

 

Coordination du cerveau

cerveauIl peut modifier selon les besoins les fréquences.

Tout ce passe dans l'inconscient, le système nerveux est dit végétatif ou autonome.

En effet il reçoit des informations par l'intermédiaire des nerfs (douleur, vue...), les analysent, et peut commander les centres de la respiration et le cœur directement.

Si les besoins en oxygène augmentent (au cours d'un effort par ex.), les fréquences respiratoire et cardiaque montent automatiquement.

Chaque organe a 2 liaisons avec le cerveau, une qui fait travailler plus et une autre qui demande le repos. Il y a un équilibre entre les 2

(Ex: Un automobiliste voyant un obstacle devant lui, le transmet au cerveau qui l'analyse, puis donne l'ordre de freiner. Automatiquement le cœur et la respiration s'accélèrent, car il y a une surconsommation d'oxygène).

 

regulation physiologique

 

Comprendre

  • Regarder votre compteur électrique.
  • Le soir lorsque tous les appareils fonctionnent vous consommez plus et le compteur tourne plus vite
  • La respiration et le coeur , c'est pareil. Ils accélérent lorsque l'organisme travaille plus

 

Régulation hormonale

coeur 2Les nerfs qui commandent les organes agissent en général sur un organe ou un système.

Il existe un autre moyen plus diffus. C'est de demander à une glande endocrine de déverser dans la circulation sanguine une grande quantité d'hormone.

2 exemples :

Glande surrénale

Un simple coup de fil du cerveau (pardon une commande nerveuse) et un flot d'adrénaline se répand dans tout le corps.
On parle d'une "décharge d'adrénaline".
C'est très efficace en situation d'urgence: le coeur s'accélére, les vaisseaux se contractent (on "ferme les vannes" des organes non indispensables comme la peau, voire le foie et les reins).

Pancréas

Lors de l'alimentation, le sucre en excès est stocké évitant l'hyperglycémie (trop de sucre dans le sang).
C'est le pancréas qui informé sécrete l'insuline.

 

Exercices

 


△ Retour début page Suite physiologie ▷
◁ Retour menu physiologie  

Menu | Cours | Aux | Téléchargement | Fiches | Exercices | Définitions | Savoir+ | Liens | Bonus | Ambulancier | Bienvenue | Contact | Plan |

Dr Pierre BLOT chim